MEMORABILIA

Si je vous cite au hasard (ou presque) des noms comme  Condom, Lisle –Jourdain, Montréal, Lectoure ou  Auch…et si j’y ajoute ceux de Cyrano, de D’Artagnan et celui du « Pousse-Rapière », vous comprendrez que je vous fais un (rapide) clin d’oeil depuis le Gers et l’Armagnac.

Auch
Auch, capitale du Gers
Capture d’écran 2019-07-27 à 14.55.24.png
Quelques  « Châteaux ». Il y en a beaucoup d’autres, bien sûr !….

Un petit déplacement, « en voisin », pour aller quérir quelques bonnes bouteilles de ce que j’aime appeler le « vieillard maniaque » dans un des « châteaux » du Gers m’a  donné, malgré les 38 degrés à l’ombre de ce mémorable mois de Juillet , l’occasion de glaner quelques images réjouissantes: appréciez-les, car il en a fallu, du courage, pour grimper « sous le cagnard » le grand escalier de la cathédrale d’Auch à trois heures de l’après-midi, et pour arpenter la campagne à la recherche d’un bon élixir…en jouant à cache-cache avec la « caravane » sur les routes coupées par le passage du Tour de France dans notre cher Sud-Ouest.

Mais, le plus dur étant fait, voici quelques images des collines d’Armagnac où vous attendent mille plaisirs, du palais comme de l’œil:

 

Comment parler de Gascogne sans évoquer Lupiac? Ça ne vous dit rien ? Attendez donc: Lupiac, c’est un « castelnau » sur son puech, à 250 mètres au dessus des plaines languedociennes.

Lupiac, 7
Château de Castelmore, lieu de naissance de Charles de Batz – D’Artagnan

En Occitanie, les castelnau(s) sont apparus en même temps que les « sauvetés » à partir de la fin du XIème siècle. Il s’agissait d’occuper et de développer une région jusque là assez vide de population et d’assurer à ces nouveaux établissements humains une certaine sécurité, notamment contre les incursions sarrasines: certains « colons » se mettront sous la protection d’un château féodal et de son seigneur ( les « castelnau », ou en occitan « castel noù« , château neuf) d’autres sous celle de l’Eglise (les « sauvetés » , en occitan : « salvetats« ) . Ces deux phénomènes seront suivis par l’éclosion des bastides, également liées à l’essor démographique et économique et à l’aspiration de liberté et de sécurité.

Il y a donc profusion de « castelnaus » dans le Sud-Ouest, mais Lupiac a une particularité:

– celle d’être le lieu de naissance du « vrai » D’Artagnan, dont  s’inspira Alexandre Dumas: il s’appelait Charles de Batz de Castelmore, comte d’Artagnan, et il naquit entre 1611 et 1615 au Château de Castelmore, près de Lupiac. Il fut entre autres Capitaine – Lieutenant des Mousquetaires du Roi, gouverneur de Lille, geôlier de l’Intendant Fouquet, et il mourut d’un mauvais coup d’arquebuse au siège de Maastricht le 25 juin 1673 pendant la guerre entre la France et les « Provinces Unies », c’est à dire la Hollande. Un personnage assez romanesque remarqué par Madame de Sévigné en son temps et dont la biographie mérite un coup d’oeil…

https://fr.wikipedia.org/wiki/D%27Artagnan

 

D'Artagnan, Paris
Maison où vécut Charles de Batz-D’Artagnan, rue du Bac à Paris

Bordée de maisons à arcades et à galeries couvertes, la place principale de Lupiac s’appelle, forcément , Place d’Artagnan et a été récemment réaménagée, avec une belle statue équestre de notre fougueux gentilhomme au beau milieu. Elle accueille régulièrement le « Festival d’Artagnan » , dont vous pourrez tout savoir à cette adresse:

https://www.facebook.com/museedartagnan.delupiac/

Depuis le jardin du Musée d’Artagnan, intéressant mélange de réalité historique et d’imaginaire littéraire, on a une vue imprenable sur la chaîne des Pyrénées.

 

**************************

 

– Toujours dans l’Armagnac, mais dans un autre domaine, une adresse incontournable pour les amateurs d’archéologie: les superbes mosaïques de la Villa Gallo-Romaine de Séviac près de Montréal du Gers:

https://www.elusa.fr/la-villa-de-seviac

Gallo-Romain, Gers, 1.jpgGers Gallo-Romain 8 .jpg

gers, Gallo-Romain

– L’Armagnac est la plus ancienne eau-de-vie de France : le premier témoignage de son utilisation remonte à l’an 1310, quand Maître Vital Dufour, Prieur d’Eauze et de Saint Mont, vantait en latin les 40 vertus de cette « Aygue Ardente »…Pour en savoir plus:

http://www.armagnac.fr/700-ans-d-histoire

– Et le Pousse-Rapière, dans tout çà ?????

Appelé Pousse-Rapière en hommage à la fougue des Gascons, ce « doux mélange au nom si rude » se prépare avec six doses de vin « sauvage » du Gers et une de liqueur d’Armagnac à l’orange et se boit très frais en apéritif, ou dans un melon, ou encore sur une crêpe.

Quelle meilleure entrée en matière pour attaquer le plat des paysans d’antan, l’alicuit gersois dont voici la recette:

http://regionfrance.com/lalicuit

Ale y Cot Gers.

 

Pour vous mettre dans l’ambiance avant vos agapes, deux tirades bien gasconnes qui me sont chères, d’une  France ancienne qu’on ne nous sert hélas plus assez souvent. Vous connaissez sans doute la première, ne manquez pas la seconde, qui plus que jamais nous concerne:

 

***************************

Enfin, un conseil avant de vous dire « adishatz« , (qui est du béarnais) : à votre prochain passage dans le Sud-Ouest, vous devez absolument faire une crochet pour admirer une grande méconnue:

La Cathédrale Sainte-Marie d’Auch

Une surprenante découverte dont il faut absolument commencer la visite depuis les berges du Gers qui coule à ses pieds et remonter le grand escalier où vous attend D’Artagnan soi même !…

P1030188

Cathédrale Auch 15

Alors, belle  promenade ?…

Vous avez bien mérité de la terminer par un « Floc » bien frais sur la place, non ???

 

****************************

Publicités

One Reply to “Un clin d’oeil de Gascogne…”

  1. Bonjour artofuss.

    Merci pour cette belle balade , et ce bon repas .Je ne connais pas cette région , alors évidemment ça me fais plaisir de voir ces magnifiques photos .
    Je prendrais bien un demi melon arrosé !
    Amitié .
    Chris .

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :