MEMORABILIA

Je veux dire sur ce blog mon écoeurement et mon inquiétude.

L’attentat de Villeurbanne arrive après une interminable litanie de cas semblables.

Les grands-écarts et contorsions des media et des autorités pour le minimiser soulèvent le coeur: un crime n’a pas besoin d’être « estampillé » Daech pour être du terrorisme: il suffit de se souvenir que Daech a récemment ordonné à tous les croyants de réaliser de façon autonome des attaques individuelles spontanées. Et nous savons tous quelle est l’idéologie/religion à l’origine de ces horreurs qui se succèdent semaine après semaine chez nous et dans toute l’Europe.

Est-il nécessaire  de le rappeler, on ne voit jamais de « migrants », chrétiens ou bouddhistes (et il y en a) se jeter, couteau à la main, sur des innocents du pays d’accueil. Et pourtant, eux aussi sont stressés !

Si la situation angoissante d’un déraciné devait si facilement le porter au meurtre , les dizaines de milliers de réfugiés espagnols de la Guerre Civile auraient dû ravager notre  Sud-Ouest après 1936 et les Pieds-Noirs rapatriés auraient dû massacrer ceux qui les accueillaient en 1962 avec des insultes ! Idem pour les Juifs qui fuyaient Hitler et les Russes qui fuyaient la révolution de 1917 ! Sans oublier les « Boat People » vietnamiens dont nous avons accueilli plus d’un…

Ce n’est pas d’hier que l’Europe ouvre ses bras aux malheureux de la Terre !!!

Comme l’écrivait hier un bloggueur: « Un vrai demandeur d’asile est une personne qui fuit un système insupportable : dès lors qu’il veut reconstituer là où il se réfugie le système inacceptable d’où il vient, ce n’est plus un demandeur d’asile mais un envahisseur ».

Le fond du problème actuel est culturel et historique: une religion, l’islam, n’en déplaise à ses adeptes modérés, est un terreau religieux et civilisationnel qui encourage (et même idéalise) des comportements violents (entre autres le martyre en tuant des ennemis) et au demeurant cette religion entretient avec le monde Occidental des relations extrêmement conflictuelles depuis son apparition.

Il est donc nécessaire et légitime de se protéger de cette communauté générant, les faits sont là, plus de « psychotiques» que la moyenne.

Le narratif officiel actuel sur les « déséquilibres psychologiques » a été mis au point en complicité tacite par les pouvoirs publics et les média pour nous faire accepter la violation de nos frontières et la multiplication des exactions commises par des « demandeurs d’asile » au profil bien particulier. 

Le lamentable processus de banalisation volontaire du massacre  » à petit feu » auquel nous soumettent les irresponsables qui nous gouvernent a été parfaitement décrit dans le court texte publié ce matin sur Boulevard Voltaire par un contributeur: 

« Traitement médiatique d’un attentat : une mécanique bien huilée »

Par: Axel Vontargier,

3 septembre 2019.

Traitement médiatique d’un attentat : une mécanique bien huilée

«  Vaille que vaille le modèle multiculturel doit rester… un modèle.

Pour cela, les médias s’attacheront à mettre en lumière les exemples d’intégration. C’est, dirons-nous, la forme évidemment, éminemment, positive pour défendre le modèle, quitte, parfois à masquer certaines zones d’ombres de certaines personnalités. Vient une crise, comme un attentat islamiste, et les choses deviennent alors plus complexes.

La première stratégie consiste évidemment… A ne rien dire, donc à ne pas relayer les innombrables agressions quotidiennes que la presse régionale signale dans ses colonnes, tout comme certains sites Internet.

Mais lorsque le poisson est un peu trop gros, la presse nationale se retrouve alors bien obligée d’en parler. Il en va du peu crédit qu’il lui reste auprès de la population française. Nous assistons alors à un schéma immuable, au fil des mois, au fil des ans, après des centaines et des centaines de vies ôtées partout en France. Tout d’abord, on ne dévoile pas immédiatement l’identité du criminel et on se garde bien de toute interprétation hâtive. Parfois, on en reste là, le curieux devra quant à lui aller chercher ailleurs, par exemple sur le site fdesouche, pour avoir une idée, notamment, du prénom de l’auteur des faits.

Si le « fait divers » ne peut être balayé par d’autres actualités importantissimes (le transfert d’un joueur de foot ou le récit de vacances bucoliques dans le Vercors d’un groupe de randonneurs sympathiques), il faut réussir à faire passer les choses “en douceur”. On explique alors les incohérences des propos du prévenu, un déséquilibré errant dont la vie chaotique a conduit à commettre l’irréparable (muni d’un couteau de boucher, ou parfois d’une camionnette). Il ne faut évidemment pas faire « d’amalgames » ou de stigmatisation. D’ailleurs, la preuve : le mobile terroriste ne sera souvent pas retenu par la justice.

On se garde, du mieux possible, de montrer les visages des victimes. Il faut que ce terme « victime » reste un mot abstrait. L’image est porteuse d’affects et d’émotions. On évitera aussi certains termes trop durs, préférant certaines périphrases ou autres euphémismes, tel « poignardé au cou » plutôt que de dire “égorgé”.

On recueille simultanément des témoignages (souvent, comme par hasard, de personnes “issues de la diversité”) qui expliquent ce qu’ils ont vu. Cerise sur le gâteau, on trouve parfois « un jeune » qui a participé de près ou de loin à la neutralisation du criminel.

Après ces éléments d’une objectivité journalistique irréprochable, on livre aux téléspectateurs les déclarations des dirigeants politiques. On ne manque alors pas d’évoquer « la récupération » de la part de la droite et de l’extrême droite. On les met en contradiction avec des responsables de gauche ou du centre qui trouvent ces propos « indignes ». On finit par une note de modération en donnant le propos modéré d’un ministre dont la hauteur de vue permet de tempérer les réactions spontanées de tout un chacun.« 

*****************

…Et, ai-je envie d’ajouter pour conclure ce post, « le tour est joué » !!!! Les quelques vagues (parfois, à peine des vaguelettes) soulevées par l’abomination du jour retombent, et chacun retourne à ses occupations en attendant le prochain « déséquilibré », la prochaine marche blanche et les prochaines bougies… 

Les Français, en tous cas ceux qui tiennent le haut du pavé médiatique et urbain, les « élites » auto-proclamées d’aujourd’hui, n’ont pas encore réalisé que nous sommes en guerre, une guerre assymétrique, la pire des guerres, la plus sournoise: celle qui se dissimule sous le masque de l’humanisme et des droits de l’homme. Celle qui, comme le communisme avant elle, se prétend défendeur du faible pour imposer sa propre force…

Et d’ailleurs, qui dans ce pays malade a envie de la faire cette guerre, ni une autre?  Ce matin même, un site récent nommé « La Lettre Patriote » , dont on peut imaginer qu’il ne se situe pas vraiment du côté des « progressistes », posait une question à ses lecteurs: 

 » Si la France entre en guerre, combattez-vous ou fuyez-vous ? »

Les réponses:

  • Je combats: 1737 votes
  • Je fuis: 169 votes
  • Je ne sais pas: 362 votes

Autrement dit, 561 personnes , soit presque 30 % des interrogés, ne sont pas du tout ou pas tout à fait prêtes à prendre les armes pour leur pays…

ATTENTION: la décadence d’un peuple se mesure à sa capacité à accepter l’inacceptable:

La dernière illustration de cette évidence a célébré hier, 2 septembre, à Varsovie, son 80ème anniversaire !!!! ….

Artofuss.

 

Publicités

2 Replies to “ATTENTION, DANGER !…”

  1. Bonjour – je suis révoltée et sidérée.
    Mais ce qui est inimaginable, c’est de proposer en  » cadeaux  » pour des achats des séries de …couteaux.
    C’est ce que propose le récent petit catalogue d’offres Leclerc : avec des  » points  » pour des achats, on gagne des couteaux
    C’est ce qu’offre aussi la boutique de VPC  » Jours heureux  » ( douceurs, gâteaux, chocolat, café, bonbons ) actuellement : une série de couteaux pour tout achat.
    Incompréhensible.
    Merci pour ton article.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :