MEMORABILIA

Chirac: le meilleur, vraiment ????…

L’ unanimisme des pleureuses autour du décès de Jacques Chirac, dont on perçoit à travers le déferlement de propos attendris à quel point le système politique a saisi l’occasion d’une récupération tous azimuts, est profondément inquiétant: la disparition totale du sens critique au profit de la vague émotionnelle est un signe de plus de la décadence politique mais aussi intellectuelle et morale.

Jacques Chirac était , certes, un homme sympathique: mais est-ce là ce qu’on attend d’un chef d’Etat ? Pas moi.

Il nous évita ( lui, ou Villepin???) l’erreur de la guerre d’Irak. Mais pour le reste, je trouve, dans sa carrière, davantage de raisons de critiquer que de louer: le regroupement familial , par exemple? …Le déni des « racines chrétiennes  » de l’Europe, dont personne, ces jours-ci, n’a rappelé la bien malheureuse formule:

« Les racines de l’Europe sont autant musulmanes que chrétiennes » – signé Jacques Chirac

Voilà des postures qui n’ont pas rendu service à la France d’aujourd’hui.

Or, le rôle d’un chef d’Etat, c’est de penser à l’avenir.

Alors, dans ce pays à la mémoire vraiment courte et qui « aime » n’importe qui, tout le monde y va à présent des « culs de vaches » et des clichés un peu salaces pour dire que nous avions là un grand homme. Et même un « rassembleur », alors qu’on voit aujourd’hui sa famille exclure une représentante de la Nation des funérailles nationales faites à un de ses membres…

Pauvre France, qui se contente de  bien peu: si elle continue, on entendra dans quelques années dire que Macron était le meilleur de nos présidents !!!!!! 

Artofus.

***************************

« Que de larmes, que de larmes »

Article de Benoit Rayski

sur Boulevard Voltaire, le 29 septembre 2019.

 

« Chirac : les éloges unanimes et mièvres qui le couvrent cachent quand même quelques vérités dérangeantes.

Ils pleurent tous. Sans retenue aucune. Sincères ?

Quand un homme meurt, il n’est pas décent de cracher sur sa tombe. Mais est-on contraint, pour autant, de pleurer avec les pleureuses de circonstances ? Personne ne manque à cette cérémonie funèbre lacrymale : gauche, droite, centre, extrême droite, extrême gauche. On n’entend que le bruit assourdissant des mots répétés : il était grand, généreux, proche des gens, il était la France, il était courageux.

Dans cette marée envahissante d’eau bénite mêlée à du sirop d’orgeat qui submerge le cercueil du défunt, une mention spéciale revient au président de la République. Parlant de lui, il a dit : « Il aimait la France autant que nous l’aimons. » Du temps de l’Union soviétique, « l’homme que nous aimons le plus au monde », c’était Staline, selon le Parti communiste français. Au temps de la Macronie, « l’homme que nous aimons le plus au monde », c’est Chirac, selon Macron.

Je ne l’aimais pas beaucoup. Et je n’ai pas souvenir qu’il m’ait jamais témoigné la moindre marque d’affection. Quelques dates intéressantes jalonnent sa carrière. En 1974, il trahit le gaullisme en assassinant politiquement Jacques Chaban-Delmas et en faisant élire Valéry Giscard d’Estaing. Reconnaissant, ce dernier fera de lui son Premier ministre. En 1976, il trahit celui pour qui il avait appelé à voter en le désignant comme le représentant du « parti de l’étranger ». En 1981, il donnera le coup de pouce qui permettra d’élire Mitterrand et de faire battre Valéry Giscard d’Estaing.

À part ça, il était plutôt sympathique. Les Français (très) moyens étaient ravis d’apprendre qu’il mangeait de la tête de veau sauce ravigote et qu’il arrosait ce plat symbole de la francitude populaire avec de la bière Corona™. Ses formules allaient au plus profond d’un pays qui raffolait de la poésie des casernes : « Ça m’en touche une sans faire bouger l’autre. »

Ainsi, Chirac était devenu le pote de ces Français qui se tapaient des bières dans les campings avant de se taper leur femme ou leur compagne sous la tente. L’homme au bermuda si bien campé par Philippe Muray. En plus, il était proche de nos campagnes et nos paysans car il n’avait pas son pareil pour tâter le cul des vaches. Et pas seulement celui des vaches….

L’amour, Chirac le concevait en fait à la hussarde. La culbute immédiate. Rapide et efficace. Un homme qui aimait à ce point les femmes ne pouvait être détestable aux yeux des Français fascinés par ses prouesses amoureuses. Même ses « trois minutes, douche comprise »immortalisées par les dames de la rue de Lille ne lui firent pas du tort. Certes, concédait-on, il était un peu expéditif mais tellement fougueux… On vous le dit, Chirac, c’était un gars sympa. »

 

*************************

Publicités

One Reply to “Chirac: le meilleur, vraiment ????…”

  1. La plus grave des crapuleries de ce pitoyable FM de province que fut Chirac, c’est sa contribution essentielle à l’élection de l’arsouille MITTERAND (C’est comme cela que l’appelait DE Gaulle) en 1981. Tout le drame de la France a été la gauche sous toutes ses formes de Gambetta aux républicains opportunistes, de la gauche VIVIANI en 1914, du cartel des gauches au front populaire, de Guy mollet et Mitterrand sous le IVe république, jusqu’à la funeste élection de Mitterand en 1981 : A chaque fois que la France se relève, les français , gogos s’il en fut, votent à gauche et l’effondrement suit.
    Mais d’étape en etape, d’effondrement en relevement, les forces vives de la nation s’épuisent et tous, saisis par le doute se disent plutôt s’en foutre plein les poches que de diriger un tel pays de gogos et de foutriquets.
    Nous y sommes : La fin de notre pays est désormais inscrite dans le grand livre, l’effort pour le redresser n’est plus dans nos capacités physiques, matérielles, intellectuelles et morales. Plus de 2 millions de diplômés de haut niveau ont quitté définitivement la France depuis 20 ans. Dans le même temps nous avons accueillis plus de 10 millions de levantins de tous poils, incultes et méprisants nos usages. La messe est dite : Ce pays est foutu

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :