MEMORABILIA

Du mensonge au fiasco, l’échec total des démocrates pour destituer Trump. Goldnadel.

Scroll down to content
A part le meurtre politique, rien n’aura été négligé par les soi-disant « démocrates » américains pour tenter de détruire le Président des Etats-Unis avant même son élection. On a du mal à croire que des hommes politiques responsables devant des électeurs, que des journalistes , des « intellecteuls » et autres faiseurs d’opinion n’aient pas hésité, depuis trois ans, à entraver le travail hautement délicat du chef de l’Etat le plus puissant du monde, par pure haine de caste et par peur de perdre leurs privilèges.

La gauche américaine vient d’administrer la preuve magistrale qu’elle constitue effectivement un dangereux « marigot » (swamp) soucieux avant tout de ses propres intérêts. On peut prévoir qu’elle reprendra de plus belle son dangereux travail de sape si Donald Trump est reconduit dans ses fonctions en Novembre prochain.

Etrange façon de concevoir l’intérêt national…

Artofus.

 

**************************

Gilles-William Goldnadel pourfend, l’une après l’autre, les nombreuses manœuvres qui ont, en vain, tenté de déstabiliser Donald Trump.

 

– Ainsi donc le camp démocrate, comme jamais gauchisé, aura échoué à empêcher Donald Trump d’être président jusqu’au bout. À dire le vrai, s’il l’avait pu, il aurait empêché le président élu d’être président dès le début.

Il était en effet acté que cet homme mal peigné, que cet ours mal léché, était fou à lier et à enfermer, raciste, antisémite malgré son gendre juif et un pro- israëlisme parait-il outrancier, violeur, ayant un organe viril trop petit selon une ancienne actrice porno qui a tenté de le faire chanter et que toute la presse américaine ordinairement puritaine a fait parler sous les lazzis, espion au service de la Russie, mégalomane, mythomane, érotomane, bref tout sauf peut-être mélomane.

J’avais vu venir de loin cet acharnement monomaniaque qui ne me disait rien de bon. Est venue donc l’heure de me citer et de rappeler ce dont je prévenais mes lecteurs du Figaro au lendemain de l’intronisation présidentielle, ce 23 janvier 2017. Extraits : « Cet article est écrit d’abord pour prendre date : avant d’avoir commis le moindre acte présidentiel condamnable, le 45e président des États-Unis d’Amérique aura été condamné à l’avance par ceux qui disent haïr les préjugés.

Il ne s’agit pas seulement d’un procès d’intention à grand spectacle, mais […] d’une contestation de la légitimité même du président élu.

Quels que soient les succès et les échecs à venir, l’honnêteté commande d’acter que la planche du premier Américain, traité comme le dernier, aura été savonnée comme jamais celle d’un président élu ne l’avait été, quand bien même aurait-il été minoritaire en voix, ce qui est loin d’être un précédent dans ce mode de scrutin. Il ne s’agit pas seulement d’un procès d’intention à grand spectacle, mais plus profondément d’une contestation de la légitimité même du président élu.

Pour expliquer l’absence de toute intellectuelle à l’antenne favorable à Trump, Patrick Cohen expliqua ingénument qu’il n’en connaissait pas…

Et pas seulement aux États-Unis, ainsi, sur la radio du service publique français, dès le vendredi matin, l’invitée de la matinale de France Inter, Sylvie Laurent, une historienne écrivant notamment dans Libération, questionnait à voix haute cette légitimité. Pour expliquer l’absence de toute personne intellectuelle à l’antenne favorable à Trump, Patrick Cohen expliqua ingénument qu’il n’en connaissait pas…

Le ton avait été donné par la même station la semaine précédente, ou la préposée à la revue de presse puisait dans un blog semi-confidentiel des éléments invérifiables qui laissaient à penser que le président élu était un fervent adepte de l’ondinisme. « L’humoriste » Sofia Aram ne resta pas évidemment longtemps en reste. Les mêmes médias qui couvrent de fange la fâcheuse sphère et les fakes nauséabonds d’Internet n’hésitaient pas à pratiquer la coprophagie médiatique, comme si, pour contester la légitimité du président impie, les pires moyens devenaient légitimes, dans la grande tradition géométrique et variable de la gauche morale. » Accompagnant cette campagne, une gigantesque « Marche des Femmes » invectivant et insultant le président misogyne et raciste et dont le moindre des paradoxes ne fut pas que ces féministes antiracistes comprenaient des femmes islamistes, antisémites et voilées.

La démocrate en chef, Nancy Pelosi […] avait déclaré dès le début que mener la procédure d’empêchement était une erreur qui entraînerait l’Amérique dans une plus grande désunion.

Trois ans et des milliers d’insultes plus tard, ainsi qu’une tentative démocrate, de certains membres des services secrets et du procureur Mueller de tenter de prouver que le président honni des États-Unis était une manière de candidat mandchourien infiltré par les Russes au sommet washingtonien, voici que les mêmes démocrates échouent à prouver qu’il aurait commis de tels actes qui mériteraient sa déchéance immédiate. La démocrate en chef, Nancy Pelosi , celle qui déchira publiquement le discours de l’Union, avait déclaré dès le début que mener la procédure d’empêchement était une erreur qui entraînerait l’Amérique dans une plus grande désunion. Ce qu’elle ne manqua pas pourtant d’entreprendre. Allez donc comprendre.

Même un ours mal léché inspire un réflexe de sympathie naturelle lorsqu’il est trop bien lynché.

Ce qu’on peut quand même politiquement sinon moralement tenter d’entendre, c’est que dans le système politico-médiatique d’aujourd’hui, à un moment où les journalistes sermonneurs et prêchi-prêcha insupportent le public et où la gauche morale artistique ou médiatique, a perdu toute crédibilité, même un ours mal léché inspire un réflexe de sympathie naturelle lorsqu’il est trop bien lynché.

 

**************************

One Reply to “Du mensonge au fiasco, l’échec total des démocrates pour destituer Trump. Goldnadel.”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :