MEMORABILIA

«Confinement: clarté, autorité, unité»

Scroll down to content

L’éditorial du Figaro, par Vincent Trémolet de Villers.

Par Vincent Tremolet de Villers
*******************

 

– Une grande puissance mondiale en pénurie de masques, en manque de tests.

Un pays censé être confiné dont certains des habitants flânent tranquillement sous un ciel de printemps.

Des enclaves où des dealers paradent, où l’application stricte des règles déclencherait une émeute.

Des soignants menacés pour quelques masques. Des rayons de magasin vidés par peur de manquer.

Une parole publique indiscernable qui organise des élections avant d’en annuler les effets, qui n’ose pas affirmer franchement, frontalement, que cette quarantaine ne durera pas deux semaines mais peut-être plus d’un mois, que le jogging n’est pas un droit de l’homme et que l’épreuve qui nous attend impose des sacrifices individuels et collectifs.

Pendant ce temps, des blouses blanches font face dans des hôpitaux submergés, des policiers arpentent les rues sans protection, des grands-parents acceptent sans broncher de ne plus voir leurs petits-enfants, des familles mêlent dans le même espace le travail, l’école, le sport, les divertissements, des rues entières ouvrent leur fenêtre le soir à 20 heures pour applaudir tous ceux qui à l’hôpital tentent de faire face devant les effets de nos inconséquences. Des anonymes multiplient des gestes simples de dévouement, de solidarité. C’est le clair-obscur de «l’archipel français».

Nous connaissons ces fractures, elles n’ont pas attendu l’apparition du virus pour se creuser. Tout l’enjeu est de les surmonter.

Cela commence par la clarté.

Rappeler avec la plus grande précision les règles de ce confinement: la très grande majorité des Français restent chez eux, seuls ceux qui participent à la chaîne de l’économie vitale peuvent, s’ils sont en sécurité, aller travailler.

Cela se poursuit avec l’affirmation d’une autorité. Le verbe ici compte moins que les actes : la règle, rien que la règle, toute la règle.

Cela s’achève enfin avec l’unité. Les controverses viendront bien assez vite. À quelques jours d’une embolie hospitalière que tout le monde redoute, c’est ensemble que les Français doivent l’affronter.

 

*****************

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :