MEMORABILIA

La vente de masques chirurgicaux en supermarché révulse les médecins libéraux

Scroll down to content

Rationnés depuis des semaines, les professionnels de santé se sentent trahis par le ministère de la Santé et par Bercy qui autorisent la vente de ces dispositifs médicaux en grande surface.

Par Guillaume Mollaret
30 avril 2029
Le Figaro

– La vente de masques chirurgicaux ne cesse de faire débat. Après qu’Alexandre Bompard, PDG de Carrefour, a annoncé dans Le Figaro sa volonté de vendre des masques chirurgicaux dès le 4 mai, les médecins libéraux comme d’autres professionnels de santé s’insurgent de la vente de ce dispositif médical en grande surface. Confirmée mercredi par le ministère de l’Économie, cette autorisation, précise un communiqué, s’opère dans un cadre où «les enseignes de la grande distribution s’engagent à ce que le prix des masques soit limité afin de permettre leur acquisition par tous les Français. Elles vendront les masques avec une marge minimale», écrit Bercy.

On est en pénurie dans les Ehpad. Certains professionnels de santé comme les podologues n’y ont pas eu accès et on autorise cette vente en supermarché… C’est un scandale.

Olivier Rozaire, président de l’URPS Pharmaciens Auvergne-Rhône-Alpes

«De qui se moque-t-on ?», rétorque le Dr Pierre-Jean Ternamian, président de l’Union régionale des professionnels de santé (URPS) médecins libéraux Auvergne Rhône-Alpes. «Nous sommes rationnés depuis des semaines car les provisions d’État ne suffisent pas à nous protéger. Et on apprend aujourd’hui que les grands magasins constituent des stocks. Vingt-deux médecins sont morts depuis le début de l’épidémie. Combien parce qu’ils n’avaient pas pu être équipés de masques ?»,s’insurge ce radiologue lyonnais.

«On est en pénurie dans les Ehpad. Certains professionnels de santé comme les podologues n’y ont pas eu accès et on autorise cette vente en supermarché… C’est un scandale», renchérit son homologue rhônalpin de l’URPS Pharmaciens, Olivier Rozaire.

Des masques à prix coûtant

Certes, Carrefour comme Leclerc promettent de vendre ces masques à prix coûtant mais la pilule a du mal à passer dans les officines dont les moyens d’approvisionnement sont infiniment moins importants que ceux déployables par la grande distribution. Après avoir été les premiers sollicités pour une distribution gratuite des stocks issus des réquisitions d’État, ils ont aujourd’hui l’impression d’être les dindons de la farce alors que jusqu’à dimanche dernier, il leur était interdit de vendre de masques en tissu au prétexte qu’il ne s’agit pas de dispositifs médicaux.

«Évidemment, tous les réseaux de distribution en France doivent participer à la reprise en pouvant fournir des moyens de protection aux Français», tempère dans un message adressé à ses confrères que Le Figaro a pu consulter, Stéphane Pichon, président de l’Ordre des pharmaciens de la région Sud. Une formule employée pour mieux attaquer : «Notre région propose, et merci pour cela, des masques à 0,68 centime achetés à renfort de millions (…) avec des avions protégés comme des coffres-forts, et la grande distribution annonce des prix inférieurs», s’étrangle-t-il en ajoutant : «J’ai la nausée pour les soignants qui se mettaient des blouses en sac-poubelle.»

Depuis le 23 mars, date à laquelle l’importation de masques chirurgicaux n’est plus soumise à réquisition automatique dès lors que la marchandise est importée, pharmacies et enseignes spécialisées dans la vente de dispositifs médicaux sont régulièrement contrôlés par la Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes (DGCCRF). Les contrôles portent sur la nature des masques vendus ainsi que sur les prix du gel hydroalcoolique dont le tarif est encadré.

«On a tué 10 000 personnes dans les Ehpad parce qu’il n’y avait pas de masques. Pendant ce temps, la grande distribution constituait des stocks. Au-delà de l’absence d’éthique des grandes surfaces, c’est un véritable scandale d’État. Nos ministères doivent rendre des comptes», dénonce le Dr Ternamian.

 

******************

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :