MEMORABILIA

Douglas Murray : « L’antiracisme est devenu un racket »

Scroll down to content

L’essayiste britannique Douglas Murray souligne à la fois le radicalisme du mouvement Black Lives Matter et la difficulté à s’opposer à ses thèses.

Propos recueillis par et

Publié le  | Le Point.fr

– Depuis
la mort brutale de George Floyd aux États-Unis, des manifestations
antiracistes ont essaimé dans le monde entier, conduites en particulier par l’organisation Black Lives Matter, menant parfois à des débordements violents. Les entreprises ne sont pas en reste, puisqu’après Mars, qui
veut modifier le logo de sa marque phare Uncle Ben’s, L’Oréal a décidé de retirer des termes comme « blanchissant » de la description de ses produits. Les célébrités leur ont emboîté le pas, certaines présentant même des excuses publiques pour avoir doublé des « personnes de couleur » dans des films. Sommes-nous tous devenus racistes ? En aucun cas, répond avec passion le journaliste et essayiste britannique Douglas Murray. L’auteur des deux best-sellers L’Étrange suicide de l’Europe (trad. L’Artilleur, 2018) et La Guerre des communautés (trad. L’Artilleur, à paraître, 2020) revient pour nous sur ce nouvel antiracisme qu’il accuse d’être davantage obsédé par la « race » que par son dépassement.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :