MEMORABILIA

Hijab de sport à Lyon: «Comment le collectif Alliance citoyenne impose son chantage»

Scroll down to content

FIGAROVOX/TRIBUNE – À la suite des manifestations d’Alliances Citoyenne, début juillet, une salle de sport de la ville de Lyon a modifié son règlement intérieur afin d’autoriser le hijab. Céline Pina s’inquiète de l’incapacité des entreprises privées à s’opposer aux revendications de ces associations communautaristes.

Par Céline Pina
29 juillet 2020.
Le Figaro.
ADOBE

Ancienne élue locale, Céline Pina est essayiste et militante. Elle est la fondatrice de «Viv(r)e la République», mouvement citoyen laïque et républicain appelant à lutter contre tous les totalitarismes et pour la promotion des valeurs républicaines. Elle est l’auteur de Silence coupable (Kero, 2016).


Alliance Citoyenne est une association qui naguère défendit des objectifs citoyens mais qui dérive vers l’islamogauchisme depuis quelques temps. L’une de ses missions semble être d’imposer le voile partout: à la piscine, avec la burka de bain (envahissement de piscines à Grenoble et Villeurbanne) ou dans les salles de sport, avec le hijab.

Leur dernier coup d’éclat a eu lieu à Lyon, elles ont envahi une salle de sport, Interval, rue Gambetta dans le 3ème arrondissement, pour forcer son dirigeant à changer le règlement intérieur, qui prohibait les couvre-chefs, et imposer l’acceptation du hijab par la force. Et elles ont obtenu gain de cause.

Il faut dire que l’accession d’EELV au pouvoir dans nombre de ville et leur ambiguïté vis-à-vis des racistes qui se disent racialistes, comme de l’islam politique a ouvert des marges pour des actions de déstabilisation. Les verts sont vus comme naïfs et incapables de prendre en charge les questions d’insécurité, du coup les coups de force deviennent la règle. Une fois que l’on s’est affranchi du respect de la loi et du règlement et que l’on constate que les autorités plient ou détournent les yeux, pourquoi se priver d’étendre son pouvoir et son influence? La prise d’assaut des piscines n’ayant suscité que peu de réactions et encore moins de sanctions, pourquoi s’arrêter là? C’est ainsi que s’introduire de force dans un espace privé pour imposer sa propre loi devient un moyen d’action légitime. Aucun article ne mentionne à quel point on est ici dans l’usage de la contrainte et du chantage pour faire plier autrui à sa vision des choses. Personne ne mentionne l’abus que commettent ces militantes qui se font passer pour des victimes.

Il faut dire que la victimisation, Alliance Citoyenne maîtrise. Elle utilise l’argumentation classique des Frères musulmans visant à présenter le voile comme une liberté et présente ses actions comme inspirées de la campagne pour les droits civiques aux États-Unis. Sauf qu’en France les femmes musulmanes ont les mêmes droits que les autres et qu’un règlement intérieur s’applique à tous, sans discrimination justement. Sauf que le combat pour imposer le voile partout est celui de l’islam politique et intégriste. Sauf que le voile n’est pas une liberté, c’est un signe qui porte un message qui n’a qu’une seule signification: la femme est impure et elle n’est pas l’égale de l’homme.

Les Européens n’ont donc pas à culpabiliser s’ils rejettent ce signe et défendent ainsi leur attachement à l’égalité. C’est un combat magnifique qu’au nom de notre humanité commune nous puissions créer des sociétés où l’égalité en droit est au cœur de la citoyenneté. Et cela a des conséquences. Les femmes et les hommes ne vivent pas les mêmes réalités, selon qu’une civilisation choisit l’égalité des droits et la défense de la liberté ; ou qu’elle se réfère à une culture qui fait de la femme, un être biologiquement et définitivement inférieur à l’homme, une éternelle mineure. Or ce combat est sans cesse remis en question par les plus archaïques, parmi lesquels les islamistes sont aujourd’hui les plus revendicatifs. De ce fait, les réactions hostiles au voile ne sont pas réductibles à un préjugé raciste, elles témoignent surtout du fait que deux univers mentaux construits selon des logiques incompatibles ne peuvent avoir leur place au sein d’une même société politique.

Les réactions hostiles au voile témoignent du fait que deux univers mentaux construits selon des logiques incompatibles ne peuvent avoir leur place au sein d’une même société politique. 

C’est bien parce qu’ils en sont conscients que les activistes de l’islam politique font une fixation sur le voile et veulent qu’il soit de plus en plus porté et revendiqué. Ce symbole montre non seulement qu’ils peuvent refuser les fondements de la civilisation européenne, mais que lorsqu’ils le font, les États comme les individus, se soumettent. Par la pression qu’ils mettent et les victoires qu’ils engrangent, les islamistes et leurs alliés objectifs sont en train de faire la preuve que les principes et idéaux ne sont rien sans courage et que l’état de droit repose aussi sur la détermination des hommes à le faire exister.

Car face au chantage religieux de plus en plus fréquent en entreprise et face aux difficultés que cela était susceptible de poser, une des solutions proposées avait justement été l’adoption de règlement intérieur, lequel permettait de bouter hors du champ privé, des revendications souvent identitaires sous couvert de religieux. À ce titre, qu’une salle de sport, une entreprise ou tout lieu privé accueillant sa clientèle se dote d’un règlement intérieur afin de préciser ce qui est autorisé ou non et choisisse de légiférer sur la possibilité d’accepter ou non un couvre-chef est légitime. Le fait qu’Alliance citoyenne envahisse la salle, jusqu’à ce que le règlement soit changé suite aux pressions exercées, est grave. Mais le pire est bien cette peur qui paralyse les responsables qu’ils soient publics ou privés et donne l’impression que trop d’hommes veulent les avantages du pouvoir, tout en étant incapable d’en exercer les responsabilités et de faire preuve de fermeté quand la situation se tend. C’est ainsi que l’on constate en direct que le droit n’est pas une protection si les responsables sont lâches.

Le fait qu’Alliance citoyenne envahisse la salle, jusqu’à ce que le règlement soit changé suite aux pressions exercées, est grave. 

On peut aussi s’interroger pour savoir ce qui se passerait si le Ku Klux Klan débarquait dans une salle de sport en demandant que les non-Blancs portent un insigne afin de montrer qu’ils reconnaissent leur infériorité, imposant ainsi leurs dogmes, ceux-ci étant contraires à la culture humaniste et égalitaire dont nous relevons. On hurlerait au scandale et ce serait tant mieux! En revanche, quand il s’agit d’imposer une marque d’infériorité à la femme, là tout le monde est d’accord. C’est tout de même un peu curieux. Ou plutôt cela montre que l’idéologie raciale ayant été politiquement et culturellement combattue, nous savons réagir quand des situations nous renvoient à des contextes historiques précis (esclavage, apartheid, ségrégation, persécution des juifs, shoah…). Nous savons identifier le mal qui est dans la référence à la race, à tel point que la crainte de se voit traiter de «racistes» est devenue l’une des tactiques de base de l’islam politique et des idéologies racialistes pour imposer leurs revendications dans le champ politique. Le paradoxe c’est qu’aujourd’hui, par peur d’être soupçonné de racisme ou de rejet des musulmans, c’est au sexisme que nos dirigeants ouvrent la porte.

 

***********************

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :