MEMORABILIA

Diplomatie du petit coq – Maxime Tandonnet.

Maxime Tandonnet - Mon blog personnel

La France s’active sur les fronts méditerranéens, brandit la menace maritime contre la Turquie, donne des leçons au Liban  qu’elle souhaite reprendre en main. L’idée serait-elle de renouer avec la politique de la grandeur? Le problème, c’est que la grandeur ne s’invente pas. La France a été une puissance planétaire, à l’époque de son empire colonial, forgé notamment par la troisième République, puis dans les années 1960 et 1970, du temps de de Gaulle, Pompidou et Giscard,  où la voix de la cinquième puissance industrielle et militaire était écoutée et admirée dans le monde la France parlant sur un pied d’égalité avec les plus grandes puissances mondiales et modèle pour de nombreux pays qui lui faisaient confiance.

Mais aujourd’hui, les gesticulations, isolées des pays alliés,  ne sont que vaine et ridicule prétention. L’arrogance n’est que l’envers de la faiblesse. La grandeur ne saurait reposer que sur des bases solides, une…

Voir l’article original 166 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :