MEMORABILIA

« À Bordeaux, exit le sapin de Noël, « un arbre mort » pour le maire Pierre Hurmic »

Le Point

11 septembre 2020.

**************

Un peu partout en France, les nouveaux maires écolos tentent d’imprimer leur marque, parfois à coups de décisions tranchées ou de déclarations remarquées. À Lyon, Grégory Doucet a fortement critiqué mercredi le Tour de France, qu’il juge « machiste » et pas du tout « écoresponsable ». À Bordeaux, Pierre Hurmic a annoncé la suppression du sapin de Noël de la ville, rapporte Infos Bordeaux.

– Un arbre qu’il considère comme un « arbre mort ». « Nous ne mettrons pas des arbres morts sur la place de la mairie, notamment sur la place Bey-Berland », a affirmé l’édile lors de sa conférence de presse de rentrée jeudi. « Je garde le souvenir de cet arbre mort qu’on faisait venir tous les ans. Ce n’est pas du tout notre conception de la végétalisation », a-t-il poursuivi.https://platform.twitter.com/embed/index.html?creatorScreenName=LePoint&dnt=false&embedId=twitter-widget-0&frame=false&hideCard=false&hideThread=false&id=1304160490134876160&lang=fr&origin=https%3A%2F%2Fwww.lepoint.fr%2Fpolitique%2Fa-bordeaux-exit-le-sapin-de-noel-un-arbre-mort-pour-le-maire-pierre-hurmic-11-09-2020-2391370_20.php&siteScreenName=LePoint&theme=light&widgetsVersion=219d021%3A1598982042171&width=550px

Une charte « des droits de l’arbre »

Pierre Hurmic a aussi dévoilé la future création d’une charte « des droits de l’arbre » et d’une réglementation de protection des arbres « qui sera adoptée d’ici la fin 2020 ». Le sapin de la place Bey-Berland n’aura pas connu une fin heureuse. Comme le rapporte Sud Ouest, l’arbre de 17 mètres de haut était tombé le 22 décembre 2019 sous les assauts de la tempête Fabien. Les vents violents avaient fini par casser le tronc. Au total, ce ne sont pas moins de 10 kilomètres de guirlande qui sont installés chaque année sur ce sapin.

Lire aussi Et le maire écolo de Lyon rompit le vœu des Échevins

L’installation est habituellement réalisée grâce à une grue de 30 tonnes et prend jusqu’à quatre nuits pour être finalisée. Pour l’heure, Pierre Hurmic a insisté sur le fait qu’il n’y aurait pas de sapin à Noël sur la place Bey-Berland, mais n’a pas donné plus de précisions pour les autres nombreux sapins disséminés dans la ville. Comme le souligne le HuffPost, lorsque l’on choisit un sapin naturel, c’est tout un processus qu’il faut penser en amont : déraciner l’arbre pour seulement quelques semaines. Quant aux sapins artificiels, ils ne sont que très rarement fabriqués en France.

*************

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :