MEMORABILIA

Éric Zemmour: «Quand Emmanuel Macron se prend pour Tintin au Liban…»

Scroll down to content

CHRONIQUE – Macron a largement échoué et il a eu l’honnêteté ou la faiblesse de le reconnaître publiquement.

Par Eric Zemmour

Le Figaro, 2 octobre 2020.

On pourrait tirer trois grandes leçons des mésaventures de Tintin au Liban, qui vont au-delà de notre président.
On pourrait tirer trois grandes leçons des mésaventures de Tintin au Liban, qui vont au-delà de notre président. REUTERS

Il ne suffit pas d’aller vers l’Orient compliqué avec des idées simples pour être le général de Gaulle. Emmanuel Macron a pu le constater dans son périple libanais. L’intention était louable: il s’agissait, pour la France, de renouer avec un rôle historique de la France, qui va de Saint Louis, en passant par Napoléon III, jusqu’à la IIIe République, mais aussi de retrouver une influence dans cette partie du monde en se servant du prétexte libanais.À

LIRE AUSSI : Liban: Macron fustige les «traîtres» sans les menacer

Macron a largement échoué et il a eu l’honnêteté ou la faiblesse de le reconnaître publiquement. Son échec lui est largement imputable: son paternalisme naïf mêlé d’une certaine morgue à l’égard de la classe politique libanaise s’est brisé sur la rouerie de cette dernière, largement corrompue et qui entend le rester. Son aveu rageur sur le pouvoir de blocage du Hezbollah, à la fois armée contre Israël et parti politique au Liban, lui donne l’allure de l’enfant qui découvre l’évidence. Bref, il est ridicule.

La France paie des décennies d’erreurs graves de sa diplomatie.

Mais on pourrait tirer trois grandes leçons des mésaventures de Tintin au Liban, qui vont au-delà de notre président. D’abord, dans cette région du monde, comme partout ailleurs – sauf en Europe où on croit que le monde est régi par le droit et le commerce -, on ne connaît que les rapports de force. Le fameux «Combien de divisions?» de Staline à propos du Vatican est le viatique universel. L’armée française n’y est plus une armée qui compte: la diplomatie française n’a donc guère le droit à la parole.

À VOIR AUSSI – Zemmour: «Au Liban, Macron a vu de près l’avenir de la France»Zemmour: «Au Liban, Macron a vu de près l’avenir de la France»Le chroniqueur revient sur l’aveu d’échec du président français au Liban. Illustration selon lui du recul historique de la France au Proche et Moyen-Orient et signe de ce qui guette la France.PartagerPlayUnmuteCurrent Time 0:11/Duration 7:21Loaded: 22.04% Picture-in-PictureFullscreen

Sous l’influence des «Kouchner boys»

Ensuite, la France paie des décennies d’erreurs graves de sa diplomatie justement: elle a joué la «mort» politique d’Assad en Syrie et Assad est toujours là ; elle a liquidé Kadhafi en Libye, ouvrant un boulevard à l’expansionnisme turc. Ces erreurs ont été commises au nom des droits de l’homme, sous l’influence des «Kouchner boys» qui avaient la mainmise sur le Quai d’Orsay. Réussite sur tous les plans!

Enfin, il faut reconnaître que même la diplomatie gaulliste a été démentie. Depuis 1967 et la grande politique arabe inaugurée par le Général, la France était le partenaire privilégié du nationalisme palestinien. Or, celui-ci est le vaincu du grand renversement d’alliance opéré entre Israël et les pays sunnites qui se sont trouvé un ennemi commun: l’Iran. Amis des pays du Golfe et des Palestiniens, les Français ont été pris à contre-pied tandis que les Iraniens et les Turcs devenaient les derniers défenseurs d’une cause palestinienne perdue.

À LIRE AUSSI : L’Iran joue l’attentisme, dans l’espoir d’une élection de Joe Biden aux États-Unis

Dernière leçon, et pas la moindre: Macron a vu ce que donne une société multiculturelle, où le poids démographique de chaque communauté devient le déterminant essentiel du rapport de forces politiques, et où ce champ de bataille politique devient un champ de bataille réel, c’est-à-dire militaire.

Comment un pays chrétien se voit transformé en champ de ruines parce qu’il accepte de se fondre dans un système multiconfessionnel.

Comment la démographie est le destin.

Comment Macron a vu de près l’avenir de la France.

*****************

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :