MEMORABILIA

« Coffin, Lagasnerie, Thuram : la lutte finale contre le monopole médiatique de la gauche fanatique a commencé ». Goldnadel.

Tandis que Valeurs actuelles et Éric Zemmour sont vilipendés, les féministes peuvent détester les hommes et les gauchistes prôner la violence sur France inter et dans Le Monde, mais défense de défendre la France, dénonce notre chroniqueur Gilles-William Goldnadel.

Valeurs actuelles,

Par  Gilles-William Goldnadel

Publié le 05/10/2020

**************

Ne vous y trompez pas, la lutte finale pour la défense des libertés a commencé.

L’église cathodique toujours en majesté sur le service public mais en déclin sur les médias privés ne se fait pas à l’idée d’avoir perdu une partie de son monopole médiatique. Elle a été vaincue largement dans la bataille des idées – et le discours présidentiel sur le séparatisme islamique fût-il platonique en constitue le symbole – mais elle continue de gagner la bataille de l’indignation.

C’est cette bataille stratégique qui autorise ensuite le terrorisme intellectuel par la censure des idées dissidentes et le matraquage judiciaire.

La rentrée aura vu coup sur coup Valeurs actuelles puis CNews subir le déluge d’indignation.

La semaine dernière, Éric Zemmour, pour des propos maladroits sur les mineurs isolés, a connu lui aussi les rigueurs du matraquage en règle. Le but de cet article n’est pas de faire l’analyse des verbatim zemmouriens. Ils étaient dans leur fondement inattaquables dans leur désir de vouloir exprimer et la grande dangerosité des intéressés à l’égard de la population française et le caractère inacceptable par principe de leur présence illégale sur le territoire national.

Ils sont également inattaquables sur le terrain du racisme allégué puisque juridiquement un migrant n’est pas une race, une ethnie ou une religion protégée par les lois antiracistes contenues dans l’arsenal judiciaire.

Ils étaient maladroits parce que lorsqu’on est de droite, il faut se garder d’être gauche et mesurer ses expressions au millimètre. Mais Éric Zemmour a les défauts de ses qualités et la protection langagière n’est pas son point fort.

Mais mon propos principal est ailleurs. Tandis que Zemmour et CNews faisaient l’objet d’un pilonnage en règle. Tandis que le garde des Sceaux nouveau, dans une intervention inouïe au regard de son devoir de réserve – la justice étant saisie par un parquet à la géométrie variable – tirait à boulets très rouges. Tandis que le journal Le Monde qui se croit toujours le journal de référence, le dispensateur de leçons de morale, celui qui pourtant s’est déshonoré récemment en appelant à voter pour l’antisémite Corbyn réclamait au CSA la tête de CNews, l’extrême gauche pouvait impunément déverser son venin.

C’est ainsi que par exemple, le 30 septembre au matin, France Inter notre radio de sévice public, éprise de pluralisme pour les télévisions privées et de monolithisme pour elle-même, avait invité Geoffroy de Lagasnerie, intellectuel de bas étage mais de haut étiage d’extrême gauche à s’exprimer à son heure de plus grande écoute. J’aurais aimé que ceux qui l’ont interviewé fassent preuve d’autant d’esprit critique que la courageuse Christine Kelly lorsqu’elle interviewe Zemmour.

C’est dans ces conditions d’assez large compréhension que notre révolutionnaire en chaussons a pu nous donner un large échantillon de ce qu’est aujourd’hui le fascisme d’extrême gauche : prôner la violence et la censure de toutes les idées qui lui déplaisent sur le simple critère de son bon goût et de son intelligence généreuse autoproclamée. Un Khmer rouge à la mode 2020.

Que se passa t-il après ces imprécations ? Le CSA ? Le garde des Sceaux ? Une levée de boucliers indignés ?

Non, rien.

Alice Coffin est élue écologiste (à la mode gauchiste) à la mairie de Paris.

Alliée réconciliée de Mme Hidalgo, féministe homosexuelle revendiquée, elle a déjà largement défrayé la chronique pour ses sorties contre les hommes. Elle vient de publier le 30 septembre Le génie lesbien. Le Monde, moins sévère envers elle qu’envers Zemmour, écrit avec un grand sens de l’euphémisme « qu’elle a parfois des phrases très dures », la phrase en question est celle-ci : « Les hommes, leur masculinité, sont une menace immense pour la sécurité du pays. »

De son côté, Libération, avec délectation, publie sans aucune condamnation les propos contenus dans un essai Misandre de Pauline Hermange édité au Seuil : « Elle y défend une détestation joyeuse des hommes qui conduit à une sororité émancipatrice », écrit tranquillement et croit-il sans doute intelligemment le quotidien d’extrême gauche du matin. « Détester les hommes et tout ce qu’ils représentent est notre droit le plus strict. C’est aussi une fête. Qui aurait cru qu’il y aurait autant de joie dans la misandrie ? », écrit la haineuse revendiquée.

Et que se passa-t-il après ses imprécations ? Une levée de boucliers indignés ? Le garde des Sceaux ? Marlène Schiappa, comptable de l’égalité entre les hommes et les femmes a-t-elle manifesté sa réprobation ? Le parquet, empressé sur Valeurset Zemmour, s’est- il saisi du délit avéré de sexisme ?

Non, rien

Lilian Thuram vient de publier un livre aux accents racialistes où celui qui niait autrefois par un universalisme haut en couleur la différence chromatique peut écrire tranquillement : « Qu’est-ce qu’être blanc ? Plus qu’une couleur de peau, n’est-ce pas plutôt une pensée ? Qui sont ceux qui l’ont inventé, et pourquoi. » Et plus loin : « On ne n’est pas blanc, on le devient. »

Et que s’est-il passé ? Une levée de boucliers indignés ? Une sortie de notre nouvelle ministre Moreno ? Le garde des Sceaux ? Une enquête ordonnée par le procureur de la République ?

Non, rien.

Ne vous y trompez pas, la lutte finale pour détruire le monopole médiatique de la gauche fanatique a commencé. Ne rien lâcher.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :