MEMORABILIA

Le visage effrayant et indigne de l’islamo-gauchisme

Scroll down to content

« Judith Bernard sur arte: fallait pas l’inviter! »

parSophie Bachat – 2 novembre 2020. CAUSEUR

Judith Bernard le 30 octobre 2020 sur le plateau d’arte Image: Capture d’écran arte.tv

Quelques heures après l’attentat islamiste de Nice, Judith Bernard, auteur de Un désir de communisme (Textuel), n’avait pas de mots assez durs contre la France.


Depuis l’assassinat de Samuel Paty, notre pays vit au rythme de la litanie sanglante et morbide des attentats islamistes qui nous propulsent dans l’antichambre de l’Algérie des années quatre-vingt-dix. Vendredi dernier sur le plateau de 28 minutes sur Arte, la chroniqueuse, metteur en scène et ex-enseignante Judith Bernard a perpétré un attentat contre la décence et le respect auxquels ont droit les morts !

Cette gauche qui pense qu’il faut écouter les demandes des terroristes du Bataclan

Sous l’œil médusé de Renaud Dély et celui furibard de Brice Couturier, l’ex-chroniqueuse d’Arrêt sur Images (qui symbolisait la prof de gauche énervée mais surtout énervante) s’est transformée en kalachnikov en mitraillant, les yeux baissés et les lèvres pincées, des propos plus qu’islamo complaisants, jusqu’à la limite de l’apologie du terrorisme. Après avoir prononcé le discours désormais rabâché de l’islamophobie d’État et de l’ingérence française au Proche-Orient, surexcitée, elle lâcha « les assaillants du Bataclan, que demandent-ils ? ». Brice Couturier en perdit son flegme britannique, déjà bien entamé, et cela fit même l’objet de signalements au CSA de la part d’internautes. La France est à cran.

Mais le cœur du problème est, à mon sens, ailleurs.

La façon dont elle a débité ces poncifs de l’islamo-gauchisme le plus chimiquement pur, l’air buté, le débit se faisant de plus en plus rapide, la voix de plus en plus grinçante, dit beaucoup de choses : elle a été à mon sens, envoyée au casse-pipe. Mais par qui ?

Les pauvres associations musulmanes qui n’y sont jamais pour rien

La réponse se trouve sur sa page Facebook, le neuvième cercle de l’Enfer de Dante, pour nous réacs et laïques. Houria Bouteldja y est omniprésente. Bon sang mais c’est bien sûr ! C’est une porte-parole, un sous-marin du PIR, voire une espionne si je me laisse emporter par mon sens prononcé du romanesque… La Mata Hari du PIR.

En plus d’Houria, toutes les stars de la sphère que nous appellerons islamo-gauchiste (et que je tenterai de définir) défilent sur sa page. C’est le festival de Paris 8 ! Visiblement pour Bernard, le plus grave ce n’est pas la décapitation de Samuel Paty mais la réaction de la classe politique qui selon elle : « se livre à un activisme halluciné, persécutant des associations musulmanes qui n’y sont strictement pour rien. Équipant les établissements de brochures gorgées de caricatures moches et ridicules devenues le symbole racorni d’une liberté d’expression réduite à sa propre caricature… » Bien évidemment la dame se désole aussi de la dissolution de Baraka City, ces inoffensifs humanitaires.

Islamo-gauchisme

Entre deux diatribes sur les musulmans persécutés, et les tribunes des sociologues Jean-François Bayart et Samuel Hayat qui tentent de prouver que l’islamo-gauchisme n’existe pas (je fais durer le suspense mais je tenterai de le définir avant la fin de cet article), elle fait la promotion de son dernier spectacle à la manufacture des Abbesses : « Saccages ». Dans cette pièce de théâtre dont elle est l’auteur, on s’éloigne un peu des délires délétères du PIR pour aborder le versant plus doux, presque rassurant d’un activisme communiste vintage à base d’Université de Vincennes et de Notre Dame des Landes, victimes du méchant État à la solde du capital.

Islamo-gauchisme donc, car le mot fut lâché sur le plateau par Brice Couturier, excédé par les déblatérations de sa voisine. Judith telle son homonyme biblique, infiltre le camp ennemi et dégaine l’argument massue : « ça n’existe pas ». Et Couturier de répliquer en illustrant son propos de l’excellent documentaire d’Yves Azeroual « Islamo-gauchisme la trahison du rêve européen », maintenant disponible sur YouTube. Ce docu est bien évidement l’inverse de la page Facebook de Bernard. C’est le défilé laïque : Caroline Fourest, Céline Pina, Raphaël Enthoven et surtout les interventions extrêmement éclairantes de l’historien Jean-François Colosimo, bien connu de nos lecteurs, qui nous explique que les accointances entre la gauche et l’islam ne datent pas d’hier. En effet au début du XXème siécle, les marxistes lorgnaient déjà sur l’islam dans lequel la communauté prévaut largement sur l’individu.

Vinrent l’engagement de la gauche auprès du FLN (sorte d’ancêtre du PIR) et l’épisode bien connu de la Révolution iranienne dans lequel Michel Foucault s’illustra particulièrement. Autrefois, on appelait cette fascination des intellectuels occidentaux pour les langueurs orientales et maghrébines le tiers-mondisme. D’après Raphaël Enthoven, l’islamo-gauchisme contemporain, par sa complaisance envers le voile à l’école, son antisémitisme sous-jacent et par sa proximité avec les Frères Musulmans, est aujourd’hui « un syncrétisme hideux ».

L’anti-quart d’heure warholien

Ce documentaire d’une heure et demie repose sur des faits précis mais Judith Bernard refusera toujours de le visionner, c’est dommage. Mais le regarderait-elle qu’elle ne voudrait pas comprendre, bercée qu’elle est par les mantras rassurants de l’islamophobie d’État et du “racisme systémique”.

Judith Bernard a bénéficié de son anti-quart d’heure warholien, puisque selon elle, elle est devenue la cible de la fachosphère. Colosimo dit à raison que les islamo-gauchistes tentent d’empêcher le débat. Voyez-vous Judith, la représentante de la fachosphère que je représente sûrement à vos yeux, à qui votre discours donne des palpitations cardiaques, se battra toujours pour que vous puissiez malgré tout nous l’asséner avec votre débit de mitraillette.

***********

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :