MEMORABILIA

Jean-Pierre Pernaut, victime de l’air du temps ?

Scroll down to content

ARTICLE. Jean-Pierre Pernaut sort à peine du dernier JT de sa carrière de présentateur. Après 33 années au sommet, il doit laisser sa place. Dans la bonne humeur et l’émotion, certes, même s’il est difficile de ne pas incriminer l’air du temps

Dernier JT : Jean-Pierre Pernaut, victime de l’air du temps ?

Auteur

La rédaction. Publié le 18 décembre 2020. FRONT POPULAIRE

C’est une longue page d’information au sommet qui se tourne. Depuis 33 ans, Jean-Pierre Pernaut était l’artisan du Journal télévisé de TF1. Il ne l’est plus depuis quelques minutes. Il sera remplacé à la rentrée, le 4 janvier, par Marie-Sophie Lacarrau, actuelle présentatrice des informations de la mi-journée sur France 2. Le rideau tombe sur une carrière qui n’aura probablement plus beaucoup d’équivalents dans notre 21ème siècle liquide.

7000 JT, 4500 heures d’antenne, Jean-pierre Pernaut est une institution, un morceau de patrimoine français, un repère dans la journée de millions de Français dont il fait un peu partie de la famille. Il est la mascotte d’une France rurale et régionale souvent oubliée, parfois méprisée, celle des métiers traditionnels et des savoir-faire hérités. Il y a une raison à cela : Jean-Pierre Pernaut connaissait la France dont il parlait, et les Français le savaient. Il était leur représentant, sans barrière de sécurité, sans prompteur, sans truquage, lui qui a créé « SOS Villages » pour redynamiser l’économie locale des zones rurales.

Mettre les régions françaises à l’honneur, dans la vérité nue de leurs aléas quotidiens, telle a toujours été la ligne Pernaut. « On a été les premiers, à l’époque, à oser diffuser un chant corse, rappelle-t-il lors de son dernier JT. C’était la première fois qu’on entendait un chant corse à la télévision nationale. » « Jean-Pierre Pernaut, c’est la vraie France », déclarait également ce midi un ostréiculteur de la Trinité-sur-mer, interrogé pour ce JT symbolique. « Jean-Pierre a été un pionnier, il a été le premier à nous défendre », note Bernard, agriculteur à Praz-sur-Arly en Haute-Savoie.

Volontiers provocateur, le présentateur a toujours assumé cette proximité avec le peuple français, quitte à se faire taxer de « beauf » par l’intelligentsia parisienne, voire de populiste. « Si le populisme, c’est d’être proche des gens, je suis populiste », a-t-il d’ailleurs déclaré récemment dans un entretien diffusé sur TF1. Et d’ajouter : « Je la cultive l’image du réac, mais ce n’est pas le réac, c’est le mec qui est attaché à des racines, à des cultures régionales. » On se souvient de sa déclaration, il y a quelques années, en pleine transition de sujet lors d’un JT : « Voilà, plus de places pour les sans-abris, mais en même temps les centres pour migrants continuent à ouvrir partout en France. » Une déclaration qui n’avait pas manqué d’ébranler nerveusement les indignés convenables de la bobosphère.

Car disons-le, être attaché à des racines, à l’heure de la Start-up Nation, n’est-ce pas déjà trop ? Aujourd’hui, Jean-Pierre Pernaut quitte le JT avec les honneurs. Les portes n’ont pas claqué. La transition s’est faite d’un commun accord, du moins si l’on en croit les principaux intéressés. Il bifurque avec le lancement de JPPTV (ndlr : Jean-Pierre Pernaut TV) pour continuer à donner la parole à la France périphérique. La passation de pouvoir a toutefois des allures de désaveu feutré – Marie-Sophie Lacarrau est très éloignée de l’écosystème Pernaut -, même si la direction de TF1 s’en défend.

« Son départ n’est pas une lubie de la direction. On ne lui a pas tordu le bras ! On aurait pu attendre septembre prochain mais cela aurait été trop proche de la campagne présidentielle », lançait, il y a quelques jours, Thierry Thuillier au Parisien, admettant au passage : « Ce 13h, c’est son bébé. » Mais la suite de l’entretien à des accents d’aveu, lorsque le directeur de l’information de TF1 lance : « Il est déchiré au fond de lui-même, il doit se dire de temps en temps qu’il pourrait continuer. »Le groupe TF1 n’a-t-il pas tout simplement cédé aux sirènes de l’air du temps ? De fait, que reprocher à un homme dont les succès d’audience n’ont jamais été démenti, hormis son appartenance un peu trop évidente à un « monde d’avant » devenu gênant ?

*****************

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :