MEMORABILIA

Covid-19 : des plus aux moins sévères, les consignes fixées pour les fêtes dans le monde.

Scroll down to content
Covid-19 : des plus aux moins sévères, les consignes fixées pour les fêtes dans le monde
© LOUISA GOULIAMAKI / AFP

Palmarès

Par Hadrien Brachet

Publié le 22/12/2020 MARIANNE

D’un pays à l’autre, les mesures gouvernementales pour le réveillon en temps de Covid varient. Palmarès des Noël confinés dans le monde, des plus au moins sévères.

Ça sent le sapin ! Alors que les Français sont invités à ne pas se réunir à plus de six adultes mais se verront dispensés d’un couvre-feu le soir de Noël, à l’étranger, les gouvernements rivalisent d’inventivité pour déterminer les restrictions le soir du réveillon. Tour d’horizon de quelques Noël confinés !

QUÉBEC : LE GRAND GAGNANT

Les Québécois ne pourront tout simplement pas se retrouver pour Noël. Le premier ministre François Legault envisageait d’abord de permettre à ses concitoyens de se réunir en échange d’une limitation des contacts une semaine avant les fêtes. Face à la hausse des contaminations, il s’est résigné à faire marche arrière. Et le président de l’Association des directeurs de police du Québec a prévenu : « Il y aura une mobilisation des forces policières pour la période des Fêtes à la grandeur du Québec pour s’assurer que les décrets sont respectés« . Les policiers pourront venir au domicile des québecois constater des rassemblements interdits. Les contrevenants aux consignes de santé publique s’exposent à des amendes de 1 500 à 6 000 dollars canadiens.PUBLICITÉ 

Le Québec est la province la plus touchée du Canada. Dans le reste du pays, des restrictions similaires s’appliqueront dans certaines provinces. La palme de la franchise est décernée à Brian Pallister. Le Premier ministre du Manitoba, dans l’ouest du Canada, a supplié ses concitoyens de ne pas se réunir pour Noël, déclarant sans détour : « Je suis le gars qui vous vole Noël« .https://platform.twitter.com/embed/index.html?dnt=false&embedId=twitter-widget-0&frame=false&hideCard=false&hideThread=false&id=1334946516407099395&lang=fr&origin=https%3A%2F%2Fwww.marianne.net%2Fcovid-19-des-plus-au-moins-severes-palmares-des-consignes-fixees-pour-noel-selon-les-pays&siteScreenName=MarianneleMag&theme=light&widgetsVersion=ed20a2b%3A1601588405575&width=550px

CORÉE DU SUD : PAS DE RÉPIT, MÊME POUR LES BONS ÉLÈVES

En bonne position dans le classement des Noël peu réjouissants, la Corée du Sud demande à ses habitants de ne pas organiser de festivités pour Noël. Salués par l’OMS pour leur bonne gestion de l’épidémie, les Coréens ne se verront pas récompensés de leur exemplarité. S’il n’a pour l’instant pas eu à imposer de confinement grâce à ses mesures efficaces de tests et de traçages, le gouvernement coréen est sous tension suite à une progression des contaminations depuis fin novembre.

Les rassemblements de plus de cinq personnes viennent d’être interdits à Séoul, les contrevenants s’exposent à une amende de 3 millions de wons, soit 2 700 dollars. Samedi le nombre de cas détectés a atteint un niveau record avec 1 095 cas, bien loin des niveaux européens. La France le même jour comptabilisait plus de 17 000 nouveaux cas.

ROYAUME-UNI : TOUS AUX ABRIS

« Je sais à quel point ce sera décevant » déclarait Boris Johnson samedi dernier. Là-dessus, difficile de ne pas donner raison au Premier ministre britannique. Tout rassemblement est désormais interdit à Londres et dans le sud-est de l’Angleterre, reconfinés pour tenter d’endiguer la propagation d’une nouvelle souche du coronavirus. Les contrevenants qui ne respecteraient pas le confinement et organiseraient des rassemblements s’exposent à des amendes de 200 livres, somme qui peut monter jusqu’à 6 400 livres au grès des récidives. Et pour ceux qui auraient l’esprit (vraiment) trop festif et rassembleraient plus de 30 personnes, le gouvernement prévoit une amende de 10 000 livres. Dans le reste du pays, les retrouvailles pourront se faire seulement entre membres de trois foyers différents mais devront se concentrer sur un jour uniquement.

BELGIQUE : LE PARADIS DES CÉLIBATAIRES

L’humour belge ne s’applique visiblement pas au virus. Pour le réveillon, chaque foyer ne pourra recevoir qu’un seul invité. Sauf les personnes seules qui auront le droit à deux convives. Et si quelqu’un sonne à la porte pendant le réveillon, il est fort probable que ce ne soit pas le père Noël. La police pourra se présenter au domicile des Belges pour vérifier que le nombre limite de convives est respecté et administrer des amendes s’il le faut : 750 pour les hôtes de la fête et 250 pour les invités.

ITALIE : OPTION NOËL PIEUX

Jusqu’au 6 janvier au moins, l’Italie est reconfinée. Les Italiens ne peuvent plus se déplacer d’une région à une autre depuis lundi, sauf motif professionnel ou raison de santé. Pour Noël, ils pourront recevoir deux convives, parents ou amis. Ceux qui ne respecteraient pas ces règles s’exposent à une amende de 400 à 1 000 €, mais les autorités ont d’ores et déjà précisé que la police n’ira pas vérifier le respect du confinement à domicile.

Pas question non plus pour les Italiens de profiter des restaurants ou des bars qui seront fermés. En revanche, nos cousins transalpins auront la possibilité de se consoler en allant à la messe : les cérémonies religieuses seront autorisées jusqu’à 22h. Au Vatican, le pape a même décidé d’avancer l’heure de la traditionnelle messe de la nuit qui se tiendra à 19h30 au lieu de 21h30 devant un public restreint.

ALLEMAGNE : MI-FIGUE MI-RAISIN

Durant la période des fêtes, les rassemblements doivent se limiter à cinq adultes de deux foyers différents. Une règle qui sera assouplie le soir de Noël mais seulement pour recevoir maximum quatre membres supplémentaires de la très proche famille. Les autorités conseillaient également aux Allemands désireux de se retrouver pour Noël de limiter le plus possible les contacts les sept jours précédant les retrouvailles.

Mais pour les cadeaux de dernière minute, c’est raté ! Depuis le 16 décembre, l’Allemagne s’est reconfinée partiellement et a fermé ses commerces non-essentiels. S’il n’y a pas d’attestations de sortie en Allemagne, il faut pouvoir justifier d’une « raison impérieuse » pour se déplacer. Des amendes peuvent être imposées par les polices des Länder à ceux qui ne respecteraient pas cette règle.

ÉTATS-UNIS : NOËL À LA CARTE

Aux États-Unis, les restrictions sont imposées par les États et non au niveau fédéral. Les autorités sanitaires ont donc dû se contenter de recommandations. Les Américains sont invités à ne pas se déplacer et s’ils le font à se faire tester. Le centre pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) a publié sur son site une liste très précise de recommandations pour les éventuels rassemblements, allant du nombre de convives à la ventilation des pièces ou au service des plats. Joe Biden a lui-même invité les Américains à limiter leurs déplacements. À leur échelle, plusieurs États comme la Californie ont d’ores et déjà imposé des restrictions de voyage ou des quarantaines pour les voyageurs arrivant sur place. Par ailleurs, bon nombre des évènements publics festifs sont virtuels cette année, à l’image des marchés de Noël de Chicago qui se tiennent en ligne.

NORVÈGE : LA RÈGLE DES DIX

Le gouvernement norvégien insiste : il est recommandé de ne pas avoir plus de 5 invités chez soi jusqu’au Nouvel an. Toutefois, pour deux jours pendant cette période, il sera possible pour les Norvégiens de se retrouver à dix convives maximum pour célébrer Noël. Dans l’ensemble, les pays du nord de l’Europe se montrent plus souples. Si la Suède vient de recommander le port du masque dans les transports et a décidé de fermer ses lieux publics non essentiels, les trajets pour se retrouver à Noël ne seront pas empêchés.

NOËL À LA CHILIENNE

Pour les Chiliens, tout dépendra des communes dans lesquelles ils se trouvent. Dans certaines zones, ils pourront même se rassembler jusqu’à trente convives avec toutefois un couvre-feu de 2 à 5 heures du matin. Un nombre d’invités qui donne le tournis vu de France.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :