MEMORABILIA

Guillaume Tabard: «De ratés d’exécution en fautes de communication»

 Réservé aux abonnés

CONTRE-POINT – Comme au printemps avec les masques et les tests, on retrouve les mêmes ratés de communication qui entraînent inévitablement une lenteur du démarrage de la vaccination en France.

Par Guillaume Tabard. LE FIGARO. 3 kanvier 2021

En jouant subitement les porte-parole de l’impatience des Français, Macron, au mieux trahit une forme d’impuissance, au pire semble se défausser sur les échelons de décision inférieurs. POOL/REUTERS

On ne change pas une méthode qui perd. Après les masques et les tests, la vaccination. Une fois encore, l’exécutif a ajouté des erreurs de communication à des ratés d’exécution. Face à la lenteur du démarrage, le sommet de l’État est passé du déni au tête-à-queue, et du mépris à l’aveu involontaire d’échec.

À LIRE AUSSI :«La lenteur de la vaccination française est un symptôme de notre déclassement»

Naïvement, les Français ont été surpris par l’écart abyssal entre les chiffres de pays européens qui s’étaient pourtant vantés d’un coup d’envoi synchronisé. Heureusement, ceux qui savent leur ont aussitôt mis le nez dans leur erreur. Cette lenteur «je l’assume», a garanti crânement Olivier Véran au nom d’un supposé travail d’explication. Quant aux comparaisons, «elles n’ont aucun sens» s’est agacé le Pr Alain Fischer, renvoyant les retards trop tôt pointés à de simples problèmes de «logistique» ; comme si le coordinateur de la campagne de vaccination n’avait pas à s’occuper de simples questions d’intendance. Qu’aurait-on dit si, pour le D-Day, Eisenhower ne s’était pas soucié des ponts permettant d’effectuer le débarquement? Aucune erreur, donc, aucune faute, juste cette détestable manie des «Gaulois réfractaires» à toujours critiquer par principe. Sauf que quelques jours plus tard, Emmanuel Macron fait savoir sa «colère» et l’on apprend en catastrophe que la stratégie va être remaniée: calendrier, publics, nombre total de vaccinés visés, lieux possibles de vaccination… Serait-ce le signe que les critiques n’étaient finalement pas aussi infondées qu’on le disait?

Comme au printemps, on retrouve les mêmes ingrédients de communication. D’abord commencer par s’autojustifier, en brandissant des arguments dont on vérifie rapidement qu’ils ne servaient qu’à masquer – si l’on ose dire – des ratés d’exécution. Les masques? On en avait, mais ils ne servaient à rien. Les vaccins? On les a mais on choisit de prendre son temps. Or, rien de pire pour la crédibilité de la parole publique que des explications qui ne tiennent pas la route. L’accumulation amplifie le caractère désastreux de l’impact. Car si un cafouillage initial est pardonné quand il est corrigé, il nourrit la défiance quand il scande chaque étape de la crise. Lenteurs «assumées»un jour «injustifiées» le lendemain, ce n’est pas uniquement la contradiction qui trouble. En tapant du poing sur la table, Emmanuel Macron se pose en censeur d’une stratégie dont il est le premier décideur. En réservant les principales annonces (confinement, déconfinement, couvre-feu…) au président de la République, en mettant en scène les Conseils de défense tenus sous sa conduite, l’exécutif a tenu à souligner et à valoriser le rôle central et moteur du chef de l’État dans la gestion de la crise. Ce fut un des (rares) éléments de clarté et, parfois, une garantie de bon sens. En jouant subitement les porte-parole de l’impatience des Français, Macron, au mieux trahit une forme d’impuissance, au pire semble se défausser sur les échelons de décision inférieurs.

À LIRE AUSSI :Covid-19: comment l’exécutif défend sa stratégie vaccinale

Pointer les pesanteurs de l’État est un résumé de ces deux conclusions possibles. Pour un président qui se vantait d’avoir commencé à «transformer» le pays et qui répète, depuis neuf mois, avoir «tiré toutes les leçons» de cette crise, les lenteurs et les incohérences administratives chaque jour plus flagrantes, révèlent à quel point la réforme de l’État est l’angle mort de son mandat.

****************

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :