MEMORABILIA

Vaccination Covid-19 : pourquoi une telle lenteur en France ?

Scroll down to content

« C ‘est dur, d’être gérés par des c… » !!! Artofus.

ARTICLE. Plus de deux millions de personnes vaccinées aux Etats-Unis, 800 000 personnes au Royaume-Uni… et 516 personnes en France au 1er janvier 2021, soit 0, 0008% des français. Une lenteur dont la responsabilité est imputable à la lourdeur administrative hexagonale, mais également à la stratégie de l’Union européenne.

Vaccination Covid-19 : pourquoi une telle lenteur en France ?

Auteur

La rédaction Publié le 4 janvier 2021 FRONT POPULAIRE

***************

Pour évoquer la campagne de vaccination contre la Covid-19 en France, Axel Kahn ne mâche pas ses mots. Le généticien vient de publier un texte choc sur l’« autopsie d’un désastre ». En effet, depuis Mauricette le dimanche 27 décembre, à peine 516 personnes ont reçu une première dose du vaccin Pfizer-BioNTech sur les 560 000 doses déjà livrées depuis le 26 décembre dernier. Cette première étape de la campagne de vaccination vise les personnes âgées en Ehpad et les professionnels de santé en première ligne, une phase qui doit durer jusqu’à fin janvier avec pour objectif d’injecter au moins la première dose de vaccin à tous les volontaires parmi le million de personnes concernées. Et selon les dernières prévisions de la HAS, environ 15 millions de personnes seulement pourraient être vaccinées au premier semestre, soit moins que les quelques 22 millions de Français considérés comme fragiles ou prioritaires. La date prévisionnelle de vaccination pour l’ensemble de la population est estimée à fin juin-début juillet.

Une lenteur qui énerve même au sommet de l’Etat : « Nous sommes sur un rythme de promenade en famille, et ce n’est à la hauteur ni du moment, ni des Français », se serait agacé Emmanuel Macron auprès de ses ministres selon le JDD.

Au 3 janvier, plus de 12 millions de personnes ont été vaccinées dans le monde, dont 4,2 millions en Chine, 4 millions aux Etats-Unis, 1 million en Israël, 250 000 en Allemagne et 115 000 en Italie. Comment expliquer ce retard français ? Tout d’abord car notre pays a décidé de garder sa stratégie initiale quant à l’administration du vaccin. Ainsi, les personnes qui décident de se faire vacciner contre la Covid-19 doivent recevoir deux injections avec trois semaines d’intervalle. Le gouvernement a décidé que pour chaque personnes vaccinée, la deuxième dose qui leur est destinée est mise de côté et stockée. Une stratégie que les Britanniques n’ont pas suivi, en décidant d’administrer une seule dose par patient, ce qui leur a permis de vacciner depuis le 8 décembre 950 000 personnes. En raison du Brexit, le pays avait réalisé plusieurs commandes pour sécuriser 340 millions de doses indépendamment de l’Union européenne. Une stratégie qui lui a permis de commencer sa campagne avec trois semaines d’avance par rapport à la France.

L’Union européenne a quant a elle passé des commandes pour 6 vaccins différents. 1 est autorisé, 1 en cours d’autorisation et 4 ne sont pour l’instant pas homologués. Les laboratoires BioNTech et Pfizer ont confirmé, mardi 29 décembre, que 300 millions de doses de leur vaccin contre le Covid-19 seraient livrées à l’Union européenne. Mais cette livraison sera bien tardive par rapport aux autres pays : « Ces difficultés, pour l’heure, ne tiennent pas au volume des commandes, mais à l’insuffisance à l’échelle mondiale des capacités de production », a tenté de justifier la commissaire européenne à la santé, Stella Kyriakides, dans un entretien avec l’agence allemande DPA diffusé samedi. « La situation va s’améliorer peu à peu, assure Mme Kyriakides. Nous sommes de nouveau prêts à aider pour accroître les capacités de production », a-t-elle insisté. Une nouvelle unité de fabrication du vaccin BioNTech sera opérationnelle en février à Marburg (Allemagne). Ce site viendra renforcer l’usine belge de Puurs, où sont produits les doses à destination de l’Union européenne.

Evidemment, la lenteur administrative française, la gestion de crise catastrophique et les tâtonnements du gouvernement font partie des raisons de cette lenteur. Les conditions de conservation très particulières dudit vaccin – il ne peut rester stable que cinq jours entre 2 et 8 °C, et le trajet à cette température ne peut excéder douze heures – compliquent également la campagne de vaccination : si les plateformes de Santé publique France sont déjà équipées de super-congélateurs, ce n’est pas le cas des hôpitaux du second flux. Trente-huit d’entre eux viennent à peine d’être livrés, les autres ne le seront qu’à la mi-janvier. Et d’autres super-congélateurs attendent toujours leur validation par l’administration française…

Autre explication : le fait que l’Union européenne ait acheté le vaccin BioNTech bien moins cher que d’autres pays. Israël, qui fait la course en tête des vaccinés avec l’administration d’une première dose à 12% de ses citoyens et 41% des plus de 60 ans, a acheté le vaccin 43 % au-dessus du prix du marché afin d’être servi en priorité et à profusion. Aux Etats-Unis aussi, le vaccin Pfizer-BioNTech a été acheté plus cher que par l’Union européenne. Environ 19,50 dollars (soit 16/17 euros), contre 12 pour l’Union. Ces prix, tenus confidentiels, avaient été révélés sur Twitter par la secrétaire d’Etat belge au budget, Eva de Bleeker, qui avait rapidement supprimé son tweet quelques minutes après en raison de l’effervescence médiatique. Si la négociation du prix du vaccin par l’Union européenne est une bonne chose, les délais d’attente engendrés par cette baisse de prix sont difficilement acceptables.

Face à ce démarrage catastrophique de la campagne de vaccination, la France, parce qu’elle a fait sa commande avec l’Union, n’a pas le pouvoir de faire pression sur les laboratoires. Pour limiter les dégâts, Matignon envisagerait de revoir sa stratégie. Le gouvernement abandonnerait les deux doses nécessaires pour le vaccin Pfizer-BioNTech et puiserait dans le stock des secondes doses jusque-là sanctuarisé pour les Ehpad. La décision devrait être prise d’ici quelques jours.

***************

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :