MEMORABILIA

Consigny – Le trumpisme, symptôme de la fracture entre peuple et élites


CHRONIQUE. Pourquoi ne se demande-t-on pas ce qui pousse les citoyens à des extrémités telles que cette marche folle sur un parlement ?

Par Charles Consigny Publié le 08/01/2021  | Le Point.fr 

**************

L’envahissement délirant et condamnable du Capitole par des manifestants pro-Trump bariolés a déclenché une vague d’indignation aveugle.

Alors que l’élection de Donald Trump avait profondément traumatisé l’élite médiatico-politique aux États-Unis et dans de nombreux autres pays, tellement traumatisé que cette élite, dont le goût pour la démocratie est variable, s’est ingéniée à empêcher Trump d’exercer normalement son mandat, elle n’en a tiré aucun enseignement.

Pourquoi ne se demande-t-elle pas ce qui pousse tant de citoyens à la haïr au point qu’ils en viennent à des extrémités telles que cette marche folle sur un parlement ? De la même manière qu’en France aucune leçon n’a été tirée ni du score de Marine Le Pen en 2017 ni du succès et des débordements du mouvement des Gilets jaunes, on espère tourner la page du trumpisme sans y avoir rien compris.

Donald Trump a été élu contre une candidate qui a fait la campagne la plus politiquement correcte de l’histoire. La candidature de Hillary Clinton a été un numéro larmoyant en phase avec les thèmes médiatiques phares de notre époque : le sexisme, le racisme, les discriminations, le féminisme, la victimisation.

Rien pour les « rednecks », rien sur l’industrie, rien sur le déclassement durement ressenti par ces Américains, de tous milieux sociaux confondus, qui ont préféré à cette candidate survendue par les médias et les people, un homme qui se targuait d’une réussite d’entrepreneur et promettait de rendre sa grandeur à leur pays. Cette campagne venait après deux mandats d’un président, Barack Obama, qui n’avait pas démérité dans le politiquement correct.

La victoire de Joe Biden signe simplement le retour de cette chape de plomb bien-pensante. Peut-être cette alternance était-elle nécessaire pour apaiser l’Amérique, mais il faut avoir l’honnêteté de constater qu’elle vient après quatre ans de matraquage extrêmement violent contre Trump et ses partisans par tout l’establishment américain concerté.

Qui peut dire que les discours furieux de la Fouquier-Tinville de Washington adulée par les médias Alexandria Ocasio-Cortez contiennent la moindre modération, la moindre considération pour ses contradicteurs, la moindre nuance ?

Lire aussi Capitole envahi par des pro-Trump : « Ça peut tourner à la guerre civile »

Les gens qui ont leur rond de serviette sur les plateaux de télévision, ceux qui vivent grassement de la politique, les stars de cinéma surpayées et les présentateurs incultes doivent comprendre que leurs leçons de morale quotidiennes sont insupportables aux oreilles d’un nombre croissant de citoyens.

Un ouvrier employé dans la sidérurgie ne vit pas de pétitions contre le sexisme : il vit de son travail et quand son travail est délocalisé en Chine parce que les charges sur son salaire sont devenues trop élevées à cause des idées d’Ocasio-Cortez, il se tourne vers le candidat qui lui promet de lui rendre son travail.

Alors que Trump a été le porte-parole de cette Amérique à qui on ne donnait jamais la parole, les réseaux sociaux ont commis une faute terrible en le censurant purement et simplement : ils ne vont faire qu’ajouter à la colère et au sentiment d’oppression. On n’a jamais pardonné à Trump d’être le candidat de ces « rednecks » détestés.

Si les débordements au Capitole sont éminemment condamnables, ils ne sont que le symptôme du fossé qui s’est creusé entre une partie du peuple et l’élite médiatico-politique, qui n’a jamais autant cultivé son entre-soi, jusqu’à un aveuglement et une surdité mortifères.

****************

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :