MEMORABILIA

INSÉCURITÉ: Villes les plus sûres du monde : la France dans les tréfonds du classement.

Scroll down to content

DÉBAT. La base de données participative Numbeo a récemment dévoilé son classement 2021 des villes les plus sûres du monde. La France présente des chiffres catastrophiques pour un pays développé. Phénomène sociologique ou rupture civilisationnelle ? C’est le débat de ce dimanche.

Villes les plus sûres du monde : la France dans les tréfonds du classement

Auteur

La rédactionPublié le 7 février 2021 FRONT POPULAIRE

Le site Numbeo classe, tous les six mois, selon un indice de sécurité entre 0 (très peu sûre) et 100% (très sûre), les grandes villes du monde, sur la base des avis des voyageurs et des statistiques de la délinquance : un bon moyen de comprendre le ressenti des touristes. Quatre villes des pays du Golfe occupent le top 10 du classement : Abou Dabi, Doha, Charjah et Dubaï. Rappelons que les pays comme les Émirats Arabes Unis sont des États policiers ultra-répressifs qui tendent à punir fermement le moindre acte de délinquance. Les autres très bons élèves sont Taipei (Taïwan), Québec (Canada), Zürich (Suisse), Eskişehir (Turquie), Munich (Allemagne) et Trieste (Italie).

À l’inverse, les villes les plus dangereuses du monde se situent quasiment toutes en Afrique du Sud et en Amérique du Sud. Caracas (Venezuela), remporte quant à elle la palme de ce triste classement avec un indice de sécurité de seulement 15%. Pauvreté endémique, tensions raciales persistantes, criminalité organisée et États faillis semblent constituer pour beaucoup les causes des mauvais résultats de ces pays.

Et la France dans tout ça ? Sa première ville, Nice, n’apparaît dans le classement qu’à la… 194ème place, alors que Marseille pointe en dernière position après Montpellier et Nantes (respectivement 79èmeet 96ème villes les plus risquées du monde). Ces chiffres sont particulièrement préoccupants étant donné la part importante que constitue le tourisme dans l’économie nationale (déjà mis à mal par la crise sanitaire). Au-delà de l’image véhiculée à l’international et de ses retombées économiques, nous sommes en droit d’interroger l’insécurité rampante qui semble ronger toujours davantage nos villes. Souvent dédaignée, rappelons que la « sûreté » est garantie par l’article 7 de la déclaration des Droits de l’homme et du citoyen de 1789.

Si la France se considère toujours phare du monde et patrie des Droits de l’homme, ne doit-elle pas se pencher davantage sur cette question centrale du débat public ? Ne faut-il pas abandonner la politisation d’un sujet aussi important que celui de la sécurité, notion à la source du contrat social moderne ? D’autant plus que la tendance semble s’aggraver dans l’Hexagone. Des villes comme Nantes ou Grenoble ne faisait même pas partie du classement il y a quelques années. En moyenne, la France fait très pâle figure (49,6% d’indice de sécurité selon Le Figaro) face à ses voisins européens comme la Suisse (77,3%), la Roumanie (74,4%) ou les Pays-Bas (72,1%).

A quoi est donc due cette dégringolade de la France ? Est-elle due à un abandon de la classe dirigeante ? Est-ce simplement le symptôme d’une civilisation à bout de souffle, d’un déclin inéluctable ? Peut-on encore inverser la tendance ? Faut-il quitter les grandes métropoles ? Changer les politiques de la ville ?

***********

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :