MEMORABILIA

LOI CONTRE LE SÉPARATISME : VOILÀ L’AMENDEMENT ZEMMOUR !

Scroll down to content

Actuellement en débat à l’Assemblée, la loi contre le séparatisme prend un tour déroutant : les députés ont débattu hier soir d’un amendement Éric Zemmour, finalement retoqué. Récit.

PartagePartager sur facebook Partager sur twitter Partager sur linkedin Partager sur email

Eric Zemmour – Convention de la droite @Lincorrect

Lancés la semaine passée dans une surenchère de diatribes contre l’Église, et après avoir introduit mardi la question de l’IVG, les députés ont débattu hier d’un amendement Zemmour, dans le cadre du projet de loi confortant les principes de la République. Par l’amendement n°2092, le député M’jid El Guerrab a proposé d’obliger les chaînes télévisions à diffuser les peines pour incitation à la haine des personnes qu’elles invitent ou emploient. Un moyen très clair de s’en prendre à CNews et à Éric Zemmour.

Cette proposition anti-haine a pourtant de quoi surprendre venant de ce député. Celui-ci a été mis en examen le 2 septembre 2017 après avoir été accusé d’avoir porté deux violents coups de casque à Boris Faure, premier secrétaire de la fédération des Français de l’étranger du Parti socialiste. Boris Faure avait été victime d’un traumatisme crânien et s’était vu prescrire plus de 30 jours d’ITT. Pour sa défense, M’jid El Guerrab a affirmé avoir été traité de « manipulateur », « menteur », « arabe » et « communautariste de merde ». Il avait à l’époque pour avocat Éric Dupond-Moretti. Le parquet de Paris a réclamé fin 2019  un procès pour « violences avec arme par destination ayant entraîné une incapacité totale de travail de plus de huit jours ». En 2019, sa nomination dans la commission d’enquête parlementaire sur les violences attribuées à des groupes d’extrême-droite avait suscité la polémique. Au cours des débats sur la présente loi, il s’est par ailleurs positionné très favorablement au port du voile : « Moi, je le dis de la manière la plus honnête qui soit : ma maman porte le voile. Elle nous amenait aussi à des sorties scolaires. Elle ne porte pas le voile par prosélytisme comme j’ai pu l’entendre, mais elle le porte par culture. Elle a grandi quasiment au Maroc. »

Lire aussi : Loi contre le séparatisme : plutôt que l’islamisme, l’Église et l’IVG en question

Toujours est-il que M’jid El Guerrab s’est fait le porte-voix des pourfendeurs de la haine : « Le groupe Agir ensemble souhaite permettre aux juges d’ordonner, à titre de peine complémentaire, la […] diffusion d’une condamnation pour incitation à la haine sur les chaînes de télévision qui emploieront ou inviteront une personne condamnée, jusqu’à deux mois après sa condamnation. En effet, alors que le renforcement des principes républicains exige de lutter contre les appels à la haine, il importe que les téléspectateurs et les auditeurs puissent avoir connaissance des condamnations prononcées contre des personnalités invitées ou employées par des chaînes de télévision. » Et il poursuit : « Est-il en effet possible, à un an de l’élection présidentielle, de voir chaque jour à la télévision ou d’entendre à la radio des personnalités – je n’en cite aucune, bien sûr… »

Éléphant dans la salle comme disent nos voisins britanniques : tout le monde pense à la même personne sans qu’elle ne soit nommée. « Francis Lalanne ! » lance même Éric Bothorel (LREM). Bruno Millienne (Modem) entretient l’omerta : « J’imagine que nous pensons tous au même individu, qui officie régulièrement sur les chaînes d’info, et j’estime que ce serait lui faire un trop grand honneur que de le condamner ici. Il ne manquerait pas de faire des gorges chaudes d’avoir été honni par les élites du pays. » C’est finalement Sébastien Jumel (PC) qui met les pieds dans le plat : « …encore moins quand celui qui s’y livre a quotidiennement feu vert sur les ondes pour le faire. Je souscris donc à l’amendement Zemmour. » Un « Ah ! » collectif résonne sur de nombreux bancs.

Guillaume Larrivé s’est élevé contre cet amendement dirigé contre une personne en particulier : « Dans cet hémicycle, nous ne votons pas de loi ad personam. Nous ne prétendons pas faire montre d’une grande vertu générale, de grands principes, pour viser une seule personne, pour museler Éric Zemmour, disons-le. » Propos auxquels Éric Dupond-Moretti n’a pas manqué de réagir avec une grossière emphase : « Pardon, monsieur le député, mais vous avez fait un extraordinaire cadeau à celui que vous avez cité. Il n’attendait que cela ! Il est aujourd’hui le martyr d’un Parlement qui veut absolument lui nuire ! Il vendait 350 000 exemplaires, il en vendra 600 000 grâce à vous. Voilà la réalité ! »

Un amendement qui n’en reste pas moins symptomatique de la nouvelle direction prise par le texte : censé lutter contre l’islamisme politique, il devient au fur et à mesure des débats un fourre-tout où chacun propose d’inscrire ce qu’il rattache personnellement aux valeurs républicaines

C’est Éric Coquerel qui récolte la palme du point Godwin : d’après lui, l’amendement « a le mérite de mettre en évidence un réel problème : les propos insupportables qu’il vise – je pense notamment aux arguments suprématistes et néonazis –, qui ne pouvaient autrefois être tenus que dans le secret des arrière-salles, peuvent désormais l’être quotidiennement devant des centaines de milliers de téléspectateurs. […] Je rappelle en effet que l’extrême droite pratique aussi le terrorisme et qu’il arrive à certains de ses adeptes de tenter un putsch»

La majorité a dit son accord philosophique avec l’amendement, et n’a pas souhaité le soutenir tel quel sur la forme. Voté par la gauche, il a finalement été retoqué par les députés. Un amendement qui n’en reste pas moins symptomatique de la nouvelle direction prise par le texte : censé lutter contre l’islamisme politique, il devient au fur et à mesure des débats un fourre-tout où chacun propose d’inscrire ce qu’il rattache personnellement aux valeurs républicaines. Ultime témoignage de la grande indétermination de ces dites valeurs, à l’heure où tout le monde s’en réclame.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :