MEMORABILIA

[Vidéo] Etudes postcoloniales : Eric Zemmour dénonce la “vaste hypocrisie” des présidents d’universités

Scroll down to content


Par  Auteur valeursactuelles.com / Jeudi 18 février 2021 Eric Zemmour © Michel Euler/AP/SIPA

Le chroniqueur de Face à l’info a accusé les présidents d’universités de favoriser “le développement d’études postcoloniales”.

L’islamogauchisme au cœur des universités. Voici le sujet sur lequel est revenu Eric Zemmour dans Face à l’info sur CNews, mercredi 17 février. Il a d’ailleurs dénoncé la « réaction » des présidents des facultés qui seraient « complices » de l’émergence de l’idéologie islamogauchiste dans leurs établissements scolaires. En effet, selon Eric Zemmour, les facultés se plieraient aux exigences de l’Europe qui « finance » les bourses universitaires et qui « favorise » aussi les recherches sur le genre et sur le colonialisme. « Ce sont les présidents d’universités qui favorisent le développement des études de genre et des études postcoloniales, soit par lâcheté, soit par crainte, soit pas accord idéologique », a ainsi précisé Eric Zemmour dans Face à l’info. https://platform.twitter.com/embed/Tweet.html?dnt=false&embedId=twitter-widget-0&frame=false&hideCard=false&hideThread=false&id=1362113211688968192&lang=fr&origin=https%3A%2F%2Fwww.valeursactuelles.com%2Fsociete%2Fvideo-etudes-postcoloniales-eric-zemmour-denonce-la-vaste-hypocrisie-des-presidents-duniversites-128615&siteScreenName=Valeurs&theme=light&widgetsVersion=889aa01%3A1612811843556&width=550px

Frédérique Vidal « hyprocrite » ? 

Le journaliste a donc pointé « une vaste hypocrisie » des présidents d’universités et de « Mme (Frédérique) Vidal » qui « sait très bien » comment se passent les programmes financés par l’Europe. Eric Zemmour a ainsi remis en cause l’idée de Frédérique Vidal : « Elle devrait s’en prendre à la commission de Bruxelles et à l’Europe pour qu’elles verrouillent et qu’elles arrêtent de financer ces études-là. » Mardi 16 février, la ministre de l’Enseignement a annoncé qu’elle allait demander au Centre national de la recherche scientifique (CNRS) « un bilan de l’ensemble des recherches » afin d’identifier le militantisme à l’université. A l’Assemblée nationale, elle a souligné que l’« islamo-gauchisme gangrène la société dans son ensemble et l’université n’(y) est pas imperméable ». Mais le CNRS a balayé ce terme affirmant qu’il s’agissait d’un « slogan politique utilisé dans le débat public». Et la ministre aurait été recadrée par l’Elysée, lors du conseil des ministres de mercredi.

Le “en-même-temps” macronien

D’après Eric Zemmour, « le gouvernement français ne fera rien parce que c’est contraire à sa véritable idéologie ». Il a conclu : « Comme d’habitude, c’est le “en-même-temps” macronien, on fait semblant de lutter contre l’islamogauchisme et en vérité on est complices des maux qu’on dénonce. »

*****************

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :