MEMORABILIA

VALEURS ACTUELLES, 3 mars 2021.

88 % des lycéens musulmans français favorables au port du voile à l’école
La scission générationnelle en marche. Déjà théorisée par Jérôme Fourquet dans son best-seller l’Archipel français, publié en 2019elle ressurgit de plus belle avec le dernier sondage Ifop réalisé pour la LicraLes chiffres les plus éloquents de l’enquête ? L’opposition massive des lycéens à la loi de 2004 sur le port des signes religieux ostentatoires à l’école. Plus d’un lycéen sur deux (52 %) se déclare favorable à l’abrogation de cette loi, alors que la grande majorité de la population française s’y déclare attachée (75 %). On ne sera pas surpris d’apprendre que 88 % des jeunes musulmans soutiennent le port du voile islamique à l’école, et que 76 % d’entre eux seraient favorables à une autorisation du port du burkini dans les piscines…Plus inquiétant encore, le droit au blasphème recule au pays des Lumières : 52 % des jeunes s’opposent farouchement à la critique de toute religion. La proportion culmine à 78 % chez les jeunes musulmans. « C’est la victoire d’une vision anglo-saxonne ou même islamiste des choses. La religion n’est plus perçue comme un corpus de valeurs auxquelles on croit, mais comme consubstantielle de l’identité. Et la moquerie de l’identité étant perçue par certains comme intolérable, les réactions violentes ne sont plus incompréhensibles », estime François Kraus, auteur de l’enquête. Soumission de Michel Houellebecq ne semble plus être une lubie d’une extrême droite raciste…
Beauvais : affrontements entre la police et la racaille depuis trois jours
Après le commissariat de Sarcelles la semaine dernière, les forces de l’ordre ont une nouvelle fois été prises pour cible, non pas une, ni deux, mais trois fois de suite. Dimanche et lundi soir, la ville de Beauvais a été frappée par des « émeutes urbaines ». La première dans le quartier Saint-Jean, et le lendemain dans le quartier Argentine. Deux scénarios identiques : un incendie est signalé, forces de l’ordre et sapeurs-pompiers répondent à l’alerte, avant d’être reçus par une trentaine d’individus. Un guet-apens rondement mené qui traduit une haine anti-flics dans les quartiers dits sensibles. Une nouvelle émeute a éclaté ce mardi soir. Sur les vidéos partagées sur les réseaux sociaux, ce sont des images que l’on a déjà trop vues. Le bal de coups mortier, de lancers de pavé et de boules de pétanque. Un scénario devenu tristement répétitif dans notre quotidien. « Le Coran, tuez-les », peut-on entendre sur une des vidéos. Résultat : trois policiers sont blessés… cette fois-ci. « Les forces de l’ordre ont eu le sentiment que l’on en voulait vraiment à leur personne. On voulait abattre du policier », affirme la maire de la ville, Caroline Cayeux, au micro de France 3 Hauts-de-France. Pour remédier à ce nouvel épisode de barbarie et d’ensauvagement, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a annoncé envoyer le renfort de 64 CRS à la préfecture de l’Oise.
« Le Coran, tuez-les »
Doux chant de racailles d’une cité de Beauvais. Depuis trois jours, la police n’a plus le contrôle dans la préfecture de l’Oise. Ces fous furieux filment leurs actions. Dans une autre vidéo, on entend le maintenant très classique « Mort aux porcs ».

https://www.youtube.com/watch?v=mCJabsieXrM&feature=youtu.be

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :