MEMORABILIA

Loi séparatisme: «Sortir de la nuit de l’équivalence»

L’éditorial du Figaro, par Vincent Trémolet de Villers. 9 mars 2021.

Quand sortirons-nous de la nuit de l’équivalence?

Après une suite épouvantable d’attentats sur notre sol (270 morts), après mille signaux forts indiquant que les territoires perdus de la République étaient conquis par l’islamisme, après la décapitation de Samuel Paty et l’assassinat sauvage de trois paroissiens dans la basilique de Nice, le pouvoir politique allait, croyait-on, s’attaquer frontalement au mal qui nous ronge. Ce fut un projet de loi contre le «séparatisme islamiste», puis contre «les séparatismes», puis contre «le séparatisme», puis visant à «renforcer les principes républicains». À mesure que l’on s’approchait de l’objectif, une crainte s’emparait du législateur: le soupçon «d’islamophobie».

La solution, comme toujours, fut d’élargir le champ de surveillance pour mieux noyer le poisson. Cacher la mosquée radicale derrière la chapelle, le temple, la synagogue.

À l’Assemblée, nous avons assisté à un incroyable concours de bêtise. Le voile de la mariée assimilé à la burqa, la première communion, aux endoctrinements salafistes, le latin, aux prêches en arabe. Joue droite, joue gauche, les chrétiens, ces citoyens inoffensifs, ont l’habitude des caricatures, des agressions politiciennes ou médiatiques: «elle a cramé, la cathédrale», entendait-on sur France Inter quand Notre-Dame fumait encore…

Ici, ce n’est pas un mauvais sketch, mais une loi. Elle met en péril le principe de la liberté de conscience comme elle donne à l’autorité administrative des pouvoirs démesurés. Ainsi, la police des cultes peut facilement dériver vers «une police de la pensée», dit l’appel des Églises catholique, protestante, orthodoxe.

Ainsi du «contrat d’engagement républicain» qui prête le flanc à toutes les interprétations arbitraires. Si un prédicateur fait l’éloge d’une vision anthropologique (celle de la Bible) contraire aux dogmes contemporains, devra-t-il être signalé?

Priver de liberté des religions paisibles (dont celle du père Hamel et des moines de Tibéhirine) pour combattre l’islamisme: piteux amalgame.

***************

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :