MEMORABILIA

EN QUOI LES ENNEMIS QUI ONT COMBATTU LA FRANCE SONT-ILS DES GRANDES FIGURES DE FRANÇAIS ?

Scroll down to content

Emmanuel Macron a déclaré que « regarder l’Histoire en face » était le « rôle du service public ». Concrètement, il souhaite donner un visage « plus actuel » à la République. Afin d’inciter les maires à donner aux rues le nom de Français issus de la « diversité », le Président a confié à un comité scientifique la tache de répertorier les héros correspondants. Le résultat va vous étonner.

PartagePartager sur facebook Partager sur twitter Partager sur linkedin Partager sur email

© DR

Selon la Doxa progressiste, les étrangers auraient « fait la France ». Tout aussi connu mais bien moins avoué, ils la défont aujourd’hui. Un problème d’intégration contre lequel compte bien lutter le président de la République. En souhaitant créer de nouvelles figures républicaines plus « inclusives », Emmanuel Macron s’essaie à un exercice très IIIème République, dans lequel il considère que le « partage d’un commun est décisif ». Pour permettre à la jeunesse diversifiée d’aimer la France, l’objectif est de leur proposer des figures de Français de branche au parcours desquels s’inspirer. Un drôle de républicanisme travesti, lui qui ne reconnaissait autrefois à tous les Français que des ancêtres gaulois. Le patriotisme d’Emmanuel Macron c’est édicter la liste de tous les grands artistes qui seraient nés à l’étranger. Étrange manière de célébrer la France que d’essentialiser des Français selon leur origine, c’est-à-dire les ramener à leur ethnie.

Une telle tâche ne pouvait qu’être confiée à un énième comité « d’experts ». Pas étonnant de voir en charge de ce recensement de grandes personnalités du racialisme ou de l’histoire décoloniale que sont Pascal Blanchard ou Pascal Ory. À leurs côtés, quelques hérauts de la France de la diversité. L’écrivaine Leïla Slimani, Aissata Seck ou Isabelle Giordano. Enfin, un peu plus étonnement, on pouvait y retrouver des islamologues comme Rachid Benzine. L’objectif était clair : faire la liste de personnalités dont les origines étrangères permettraient aux Français issus de l’immigration de s’y identifier. Mais un autre objectif semble un peu plus obscur. Celui de valoriser des personnalités dont l’œuvre politique s’inscrit dans une vison décoloniale, que l’on célébrera désormais aux détours des noms de rues.

En l’occurrence, le comité dirigé par l’apôtre de l’histoire décoloniale, Pascal Blanchard, souhaiterait voir un ensemble de héros de l’indépendance et du nationalisme algérien servir d’exemples pour les jeunes Français

Que retenir des noms listés de ces Français d’ailleurs ? D’abord, qu’étrangement ils ne sont pas étrangers. Pour beaucoup d’entre eux, il ne s’agit ni plus ni moins que de l’inventaire des icônes de la culture et du sport depuis un demi-siècle. Mais d’autres personnalités plus surprenantes ont savamment été glissées parmi ces « portraits de France ».

Êtes-vous plus français que ces personnalités ?

Charles Aznavour, Guy Béart, Claude François, Serge Gainsbourg… Des chanteurs qui incarnent assurément la France mais dont Emmanuel Macron tient absolument à ce que vous sachiez qu’ils ont des origines étrangères. Ces personnalités ne devraient pas être des « Français issus de la diversité ». Elles sont là ce que la France a fait de mieux ces deux derniers siècles, avec Guillaume Apollinaire, Marie Curie ou Aimé Césaire, dans la liste également. Pourquoi considérer que le grand chevalier de Saint-Georges, compositeur et grand escrimeur du XVIIIème siècle était issu « de la diversité » ? Pourquoi ne serait-il pas un illustre Français comme les autres ? Parce qu’il était noir. Pour le comité scientifique, une couleur de peau ou une naissance à l’étranger sont suffisantes pour que vous soyez considéré différemment des autres talents de votre temps. Pourquoi Louis de Funès, Romain Garry, Edith Piaf, Alexandre Dumas ou Pierre Cardin sont-ils sur cette liste ? Surement parce qu’ils avaient un parent ou un cousin étranger. N’y a t-il pas déjà des rues Alexandre Dumas ? 

Lire aussi : François-Xavier Bellamy : « Et si jamais il y a une chance, même infime, que la France retrouve le goût d’exister… » 1/2

Ces personnalités ne sont ni plus ni moins que ce que la France a toujours su compter parmi ses plus grands artistes. Ils n’incarnaient pas la diversité, mais l’unité. Pauvres Goscinny et Uderzo qui seront désormais plus célébrés pour avoir eu des parents immigrés, que pour avoir créé la plus française des bandes dessinées. En rappelant que Roland Garros, né à la Réunion, est un « portrait de France », Emmanuel Macron enfonce ici une énième porte ouverte.

Quelques (mauvaises) surprises

Cette liste de 318 personnalités pourrait se diviser en trois catégories. D’une part, ce rappel de personnalités parfaitement françaises et déjà célébrées. D’autre part, un vaste méli-mélo de noms moins connus, personnalités bi-nationales voire étrangères, dont la trace dans l’Histoire ou la culture française est plus discutable. Et enfin, une catégorie discrètement diffusée parmi toutes les autres, celle de noms que nous ne souhaiterions sûrement pas voir baptiser nos rues, gymnases et jardins publics.

En l’occurrence, le comité dirigé par l’apôtre de l’histoire décoloniale, Pascal Blanchard, souhaiterait voir un ensemble de héros de l’indépendance et du nationalisme algérien servir d’exemple pour les jeunes Français. Absurde. Pour célébrer la diversité, Emmanuel Macron s’apprêterait donc à commémorer les quelques noms des grandes figures du FLN. Étranges « portraits de France » que ceux des combattants et intellectuels lui ayant fait face.

La présence de l’émir Abdelkader peut se comprendre. Celui qui fut le principal opposant à la conquête de l’Algérie par la France dès 1830 avait toutefois brillé par son rôle essentiel de protection des chrétiens dans des émeutes anti-chrétiennes du Levant. Il se rapprocha dès lors de la France, allant jusqu’à renier son propre fils qui fomenta un soulèvement arabe en Algérie.

Mais qu’en est-il de Messali Hadj, créateur du Mouvement national algérien, grand inspirateur de l’indépendance et de la lutte armée ? Souhaitons-nous nommer des rues « Khaled El-Hassani Ben El-Hachemi Ibn Hadj Abdelkader », du nom de l’émir instigateur du nationalisme algérien ? L’émir Khaled, proche du Parti communiste, avait irrigué l’Algérie de ses velléités indépendantistes. Le général Lyautey disait de lui trop bien savoir quel péril il représentait.

Féministe militante en faveur de l’avortement, Gisèle Halimi n’est rien d’autre qu’une grande figure du panthéon de la nouvelle gauche

N’est-il pas non plus étrange et tout bonnement militant de vouloir ajouter aux grands noms de la France les noms de Said Bouziri ou de Gisèle Halimi ? Le premier était un activiste tunisien de la Ligue des droits de l’Homme qui a épousé toutes les luttes bien vues de notre siècle. Maoïste, pro-palestinien, engagé pour l’immigration et contre le racisme, son dernier combat fut celui pour le droit de vote des immigrés. Une vie militante dont on peut légitimement s’interroger sur la pertinence de sa mise à l’honneur en tant que grand destin français. Quant à Gisèle Halimi, il ne peut s’agir que d’un choix politique que de souhaiter faire de cette avocate franco-tunisienne un exemple pour les Français. Avocate de nombreux membres du FLN, féministe militante en faveur de l’avortement, Gisèle Halimi n’est rien d’autre qu’une grande figure du panthéon de la nouvelle gauche.

Avec cette liste, le président de la République démontre une fois encore le flou de ses convictions. Beaucoup de ces illustres hérauts de la culture française n’avaient nullement besoin d’être étiquetés pour leurs origines ou leur couleur de peau afin d’être décrétés grands Français. À l’inverse, la liste comprend quelques personnalités surprises dont l’imposition des noms dans l’espace public semble bien plus relever du militantisme politique.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :