MEMORABILIA

Triomphe de la vulgarité salace. Maxime Tandonnet.

Maxime Tandonnet - Mon blog personnel

Pour être franc, je n’ai pas regardé les César.  Les compte-rendu de presse et de larges extraits en vidéo sur la cérémonie d’hier soir montrent un feu d’artifice de clichés idéologiques et fanatiques, de grossièreté, de scènes salaces et affligeantes largement dignes du petit monde de Sanary-sur-Mer. L’émission n’était pas interdite au moins de 12 ans que l’on sache et des enfants pouvaient se trouver devant les écrans. Les participants à ce festival de vulgarité se croient sûrement modernes et créateurs mais ne se rendent pas compte à quel point ils sont juste les reflets de la médiocrité ambiante. Un tel spectacle est le fidèle reflet de la désintégration de la France dite d’en haut, bien au-delà du seul cinéma et du show biz, un univers médiatique et politique envahi par le nihilisme, le chaos mental, la perte des repères de l’intelligence, du bon goût et de la…

Voir l’article original 71 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :