MEMORABILIA

[Vidéo] César 2021 : l’acteur Jean-Pascal Zadi rend hommage… à Adama Traoré

Scroll down to content

Par  Auteur: valeursactuelles.com / Samedi 13 mars 2021

Jean-Pascal Zadi le 12 mars 2021, lors de la remise de son César © VILLARD-POOL/SIPA

Ce vendredi 12 mars au soir se tenait à Paris la 46e édition des César du cinéma français. Une cérémonie qui a rapidement tourné à la tribune politique, notamment pendant le discours de l’acteur et réalisateur Jean-Pascal Zadi.

Le cinémas français va mal, et ce n’est pas la soirée d’hier qui prouvera le contraire. Ce vendredi 12 mars étaient organisés les César 2021, dans un contexte sanitaire très particulier et alors que les salles de cinéma sont fermées depuis plusieurs mois. Maîtresse de cérémonie, l’actrice Marina Foïs a sévèrement taclé le gouvernement sur la fermeture des lieux culturels. Son intervention, forcément attendue dans un tel contexte, n’a cependant pas été la seule parenthèse politique de la soirée.

Alors qu’il se voyait remettre le César du meilleur espoir masculin pour « Tout simplement noir », l’acteur et réalisateur Jean-Pascal Zadi a évoqué pendant plusieurs minutes le racisme et les violences policières. « J’ai envie de parler d’Adama Traoré, j’ai envie de parler de Michel Zecler », a notamment déclaré le comédien originaire de Seine-Saint-Denis.

https://platform.twitter.com/embed/Tweet.html?dnt=false&embedId=twitter-widget-0&frame=false&hideCard=false&hideThread=false&id=1370475196658954248&lang=fr&origin=https%3A%2F%2Fwww.valeursactuelles.com%2Fculture%2Fvideo-cesar-2021-lacteur-jean-pascal-zadi-rend-hommage-adama-traore-129433&siteScreenName=Valeurs&theme=light&widgetsVersion=e1ffbdb%3A1614796141937&width=550px

César du déboulonneur

Comme le rapporte le Huffington Post, Jean-Pascal Zadi a ensuite rendu hommage à « ceux qui ont ouvert la brèche » avant lui, citant toutes les personnalités noires marquantes du cinéma français. Le meilleur espoir masculin a enfin évoqué l’esclavage, et professé devant le public ses envies de déboulonnage : « Aujourd’hui, dans l’espace public, certaines personnes qui ont activement participé aux crimes contre l’humanité [NDLR : l’esclavage] sont glorifiées par des statues », a dénoncé Jean-Pascal Zadi, qui s’est même demandé si son « humanité » n’est pas niée par l’existence de ces statues.

Le comédien couronnait ainsi une cérémonie des César très politique, dont les organisateurs avaient juré qu’ils s’ouvriraient à la « diversité » cette année. Outre cette intervention, l’humoriste Fary a également tenté un discours politique, mais n’a pu évoquer que l’islamo-gauchisme avant d’oublier le reste de son texte. Enfin, la comédienne Corinne Masiero, qui interprète le Capitaine Marleau, a jugé utile… de se couvrir de faux sang et de déshabiller intégralement, sur scène, afin de protester contre la fermeture des salles. Vivement la réouverture des salles…

********************
 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :