MEMORABILIA

A Strasbourg, la visibilité de l’islam passe par les mosquées. Rioufol.

PUBLIÉ LE :24 MARS 2021. LE BLOG D’IVAN RIOUFOL

Le grand remplacement ? Où ça ?

Eh bien ! à Strasbourg, par exemple.

La municipalité EELV a voté lundi le principe d’une subvention de 2,5 millions d’euros pour la construction de la plus grande mosquée d’Europe, dans le quartier de la Meinau. Elle sera dotée de deux minarets de 36 mètres de hauteur.

Une autre grande mosquée existe déjà. Au total, sept projets sont envisagés pour la ville.

La municipalité écolo s’appuie sur le Concordat, qui a survécu à la loi de 1905 en Alsace-Moselle, pour justifier son apport financier. Les Verts feignent d’ignorer qu’une mosquée-cathédrale est toujours vue, par ses promoteurs, comme une conquête territoriale de l’islam. « La France, du fait des flux migratoires nés de la colonisation et de la néocolonisation, est déjà et depuis des décennies dar al-islam (terre d’islam) », se réjouissait dès 2003 le terroriste Carlos dans son livre, L’islam révolutionnaire. Il remarquait : « Une mosquée, parmi les plus grandes, a été édifiée à Rome. Cette conquête spirituelle se fait sans violence, cela aussi est à méditer et permet d’apprécier le degré de fausseté de ce prétendu choc des civilisation ».

L’Arabie saoudite, qui finance de nombreuses mosquées en France et en Europe, interdit la moindre église sur son sol. Ce renoncement au principe élémentaire de réciprocité est à la source de la lente subversion européenne.

Un phénomène que les « progressistes », adeptes déculturés de la table rase, sont prêts à accélérer en France.

Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur, a accusé la mairie, mardi sur Twitter, de financer « une mosquée soutenue par une fédération qui défend l’islam politique et a refusé de signer la charte des principes de l’islam de France ». Il a demandé au préfet de contester la subvention devant le juge administratif.

De fait, derrière cet édifice se trouve une association turque liée aux frères musulmans et à Recep Erdogan. L’ombrageux sultan a appelé en octobre à boycotter les produits français en Turquie. La semaine dernière, il a retiré son pays de la convention d’Istambul contre les violences faites aux femmes.

Darmanin a raison de sonner l’alarme. Il assure que sa loi sur le séparatisme, pas encore adoptée, aurait rendu ce financement impossible. La complaisance des Verts avec l’islamisme est au cœur de l’islamo-gauchisme, qui s’est mis au service de la conquête musulmane.

Reste que ces abandons de territoire, amorces du grand remplacement, sont aussi le résultat d’une constante démission de l’Etat. Quand Emmanuel Macron déclare en 2017 : «  Je ne crois pas au modèle d’assimilation ; je crois à l’intégration à une République forte qui sait assumer sa diversité », il parle avec les mots d’Erdogan. S’adressant aux Turcs de France en 2010, ce dernier avait dit : « Pour l’intégration il n’y a pas de problème. Mais je suis contre l’assimilation », qui est « un crime contre l’humanité ».

Seul un retour à l’exigence d’assimilation évitera la dilution en cours de la nation, colonisée par l’islamisme.

***************

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :