MEMORABILIA

« La ville de Strasbourg va subventionner la construction de la plus grande mosquée d’Europe » …

Scroll down to content

ARTICLE. La majorité écologiste du conseil municipal de Strasbourg a adopté le principe d’une subvention qui doit financer 10% du prix de la construction de la mosquée Eyyub Sultan, chapeautée par l’organisation islamiste turque Millî Görüş.

La ville de Strasbourg va subventionner la construction de la plus grande mosquée d’Europe

Auteur

La rédaction FRONT POPULAIRE. Publié le 24 mars 2021.

Lundi 22 mars, le conseil municipal de Strasbourg a adopté « le principe d’une subvention » de 10% du montant des travaux de la mosquée Eyyub Sultan, soit 2,563 millions d’euros, par 42 voix contre 7. La majorité EELV et les élus PS de la mairie ont majoritairement voté en faveur de la résolution alors que l’opposition a dénoncé une décision « scandaleuse » et « clientéliste ».

Le projet total, évalué à environ 25 millions d’euros pour sa partie religieuse, est dirigé par la Communauté islamique du Millî Görüs (CIMG), dont le nom signifie littéralement « vision nationale », et qui est une organisation islamiste turque proche de Recep Tayyip Erdoğan et des thèses des Frères Musulmans. Cette association européenne basée à Cologne en Allemagne gère déjà 71 mosquées en France.

Placée dans le quartier de la Meineau à Strasbourg, la future plus grande mosquée d’Europe sera construite dans un style néo-ottoman par « l’architecte de cour » et ami personnel d’Erdogan, Hilmi Şenalp. Elle sera dotée de deux minarets d’au moins 36 mètres et pourra accueillir jusqu’à 2.500 fidèles.

De plus, seront adossées à cette mosquée un restaurant, un salon de thé, un salon de coiffure, une épicerie, un espace jeune, des salles de classes et une salle polyvalente. Bref, une vraie microsociété qui rentre dans une logique frériste de l’islam que les grands reporters Georges Malbrunot et Christian Chesnot  expliquent ainsi : « [pour eux] l’islam doit accompagner l’individu musulman de la naissance jusqu’à la mort. On est plus dans le cultuel, on est dans la mosquée centre de vie, micro contre-société ».

Il s’agit donc d’une construction d’une pratique religieuse qui imagine une communauté musulmane comme strictement indépendance de la société extérieure républicaine et laïque dans laquelle on peut vivre sans presque jamais en sortir, bref : un véritable communautarisme achevé.

Pas très étonnant cependant, puisque la Confédération islamique Millî Görüs a refusé de signer la « Charte des principes pour l’islam de France », promue par le gouvernement pour lutter contre le séparatisme.

Symboliquement, le nom de la mosquée Eyyub Sultan fait référence à Abu Ayyub al-Ansari, compagnon de Mahomet et guerrier tombé pendant le premier siège de Constantinople en 674.

En son honneur, la mosquée Eyüp Sultan d’Istanbul a été la première à être construite après la prise de Constantinople (1453), date qui marque la fin du Moyen-Âge et le début de le Renaissance et surtout la chute de l’Empire romain d’Orient face à l’Islam, et la naissance de l’Empire Ottoman comme grande puissance. Par conséquent, le nom de la mosquée de Strasbourg est lourd de sens en ce qu’il fait un parallèle avec la montée en puissance de l’islam et de la Turquie néo-ottomane d’Erdogan.

Le permis de construire pour le chantier de la mosquée de Strasbourg a été marqué par un recours en annulation déposé en 2014 mais rejeté par le tribunal administratif en 2015 et surtout par des manques de financements qui ont conduit l’association à se tourner vers la mairie pour compléter la somme.

Contrairement au reste du territoire français marqué par la séparation des Églises et de l’État, l’Alsace-Moselle dispose du régime concordataire avec le Vatican. L’islam n’est pas concerné, mais le droit local alsacien permet que les communautés musulmanes soient sous un régime particulier qui autorise l’apport de fonds publics.

La maire EELV Jeanne Barseghian a tenu à rassurer l’opposition en demandant que le texte fasse « l’objet d’un autre vote » afin que le versement de la subvention soit effectif.

À noter que le même jour, le conseil municipal de Strasbourg a rejeté une motion déposée par Jean-Philippe Veter (élu LR) contre l’antisémitisme par 39 voix contre 19, décision elle aussi vivement critiquée par de nombreuses personnalités politiques sur les réseaux sociaux.

****************

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :