MEMORABILIA

Vidéo] “Ou il me respecte, ou il quitte la France” : la riposte du président de Millî Görüs Grand Est à un représentant du RN

Scroll down to content

Eyup Sahin a réagi toute la journée du 24 mars à la polémique liée au financement de la future grande mosquée de Strasbourg, toujours avec le même discours. 

Par  valeursactuelles.com. Publié le 25 mars 2021

La future mosquée de Strasbourg Eyyûb Sultan. Photo © Jean-Francois Badias/AP/SIPAPartager cet article sur FacebookTwitterLinkedIn

Le financement de la grande mosquée Eyyûb Sultan à Strasbourg n’en finit plus de susciter la polémique. Jeudi 24 mars, membres du gouvernement et autres personnalités politiques n’ont eu de cesse de remettre en cause la décision de la mairie écologiste du Bas-Rhin d’accorder une subvention pour le futur édifice dont le projet est porté par l’association pro-truque Millî Görüs. Dernière passe d’armes en date, mercredi soir sur le plateau de Morandini live, sur CNews.

Invité comme une grande partie de la journée par les médias pour expliquer sa version des faits, Eyup Sahin, le président de la Confédération islamiste Millî Görüs Grand-Est, s’est félicité une nouvelle fois que son association n’ait pas signé la charte des principes de l’islam de France. « On refuse de signer cette charte-là parce que cette charte n’a pas été préparée, travaillée par les musulmans, les mosquées et les fédérations et ensuite finalisée par le CFCM. » A la suite de la remarque insistante du journaliste : « Vous refusez donc de la signer ? », il confirme clairement avec un « Oui ».

Gaetan Dussausaye (RN) invite le président de la confédération Millî Görüs du Grand Est à partir s’il ne signe pas la charte. Il répond « ou il me respecte, ou il quitte la France » pic.twitter.com/5gfFUHljod

— Alex (@AlexLeroy90) March 24, 2021

Recours en justice

Une prise de position qui a fait sortir de ses gonds Gaëtan Dussausaye, un des représentants du Rassemblement national. Sur le plateau, ce dernier l’a invité à quitter le pays s’il ne respectait pas les lois : « S’il ne veut pas la signer d’accord, mais dans ce cas-là, il fera ses affaires dans un autre pays que la France. Ou on respecte la loi française ou on respecte de signer la charte ou on s’en va ».

Visiblement peu atteint par ces propos, Eyup Sahin a rétorqué sur un ton aux allures menaçantes : « Il a le droit de dire ce qu’il veut. Et moi je lui dis : Ou il me respecte ou il quitte la France. »

Depuis la décision de la municipalité, le président de la Confédération n’a eu de cesse de répéter que son association respectait les valeurs de l’islam et qu’elle n’avait aucun lien avec la Turquie.

Le ministre de l’Intérieur a lui fustigé le « financement d’une ingérence étrangère » et demandé à la préfecture du Bas-Rhin de déférer la délibération d’octroi de subvention devant le juge administratif.

La ministre déléguée chargée de la Citoyenneté, Marlène Schiappa, a remis en cause mercredi soir sur BFMTV l’attitude de la mairie écologiste qui a « visiblement des problèmes avec les principes de la République », l’accusant de « pactiser avec l’islam politique et radical ».

A LIRE AUSSI >> [Vidéo] Mosquée de Strasbourg : pour Marlène Schiappa, les Verts “pactisent avec l’islam radical”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :