MEMORABILIA

La mascarade des états généraux de la laïcité…

Scroll down to content

PUBLIÉ LE : 21 AVRIL 2021 Le blog d’Ivan Rioufol

*****************

Seul l’islam politique menace la laïcité. Pour ne pas oser poser le constat en ces termes, les états généraux de la laïcité s’annoncent comme une énième mascarade macronnienne.

Lancée mardi par Marlène Schiappa, ministre chargée de la Citoyenneté, l’initiative se propose d’ouvrir « une grande consultation publique » destinée prioritairement aux jeunes. Reprenant le cliché de la « tenaille identitaire », en vogue dans les rangs de la « gauche républicaine », Mme Schiappa entend « sortir de la tenaille entre, d’un côté, les identitaires d’extrême droite et, de l’autre, les indigénistes et Europe-Ecologie-les Verts ».

C’est cette idée bancale que développe aussi Manuel Valls, quand l’ancien premier ministre socialiste met dans le même sac, dans son dernier livre, le patriotisme d’Eric Zemmour et le séparatisme d’Assa Traoré. Cette dialectique artificielle permet à cette gauche qui se réveille de garder des distances hautaines avec ceux qui, à droite, alertent depuis longtemps contre l’offensive islamiste.

Mais ce faisant, les retardataires contents d’eux s’interdisent d’aborder l’identité française et ses racines. Celles-ci ne se résument pas à la laïcité, qui n’est qu’un des piliers. Ce n’est pas elle qui fera obstacle à l’idéologie totalitaire coranique, qui est moins religieuse que politique. La défense de la laïcité est importante bien sûr. Mais elle ne remplira jamais, seule, le vide d’une nation amnésique.

Il y a de la malhonnêteté intellectuelle à laisser entendre, chez les promoteurs de ces états généraux, que le christianisme ou le judaïsme seraient aussi des menaces pour la laïcité. Cela fait belle lurette que ces religions ont dissocié le spirituel du temporel, contrairement à l’islam. « Mon royaume n’est pas de ce monde », a dit Jésus. 

Or, rendre un culte exclusif à la laïcité revient à adorer un principe sans âme et qui se malaxe à volonté. Cette gauche laïque ne trouve rien à dire, par exemple, à la contradiction portée par cette femme entièrement voilée qui se plaignait, mardi devant Emmanuel Macron, de subir un séparatisme que son uniforme revendique. Si la laïcité doit être comprise comme la neutralité de l’Etat vis-à-vis des religions, elle n’implique pas la même neutralité en matière de mœurs.

L’impératif de discrétion doit pouvoir être exigé de ceux qui arborent leur croyance comme un étendard. C’est d’ailleurs ce que le chef de l’Etat avait reconnu en avril 2018 : « Pourquoi cela nous insécurise, ce voile ? Cela n’est pas conforme à la civilité de notre pays, c’est-à-dire au rapport entre les femmes et les hommes ». Les promoteurs de la «  tenaille identitaire » ne semblent pas comprendre deux choses.

Tout d’abord, un étranger ne s’assimile pas à une laïcité, mais à une nation et un peuple. Ensuite, le meilleur bouclier contre l’islamisme reste la fierté retrouvée de ces origines. La philosophe Simone Weil parlait du christianisme comme d’« un trésor de la pensée humaine ». C’est lui qu’il faut redécouvrir, n’en déplaise aux fanatiques d’une laïcité gesticulante.

********************

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :