MEMORABILIA

Eric Zemmour: «Macron et l’art dangereux du double discours»

 Réservé aux abonnés

CHRONIQUE – Dimanche, le président s’est adressé à la télévision américaine CBS, expliquant que notre histoire coloniale nous pesait encore. Le lendemain matin pourtant, dans Le Figaro, il rejetait les concepts de la pensée décoloniale…

LE FIGARO. 23 avril 2021

Emmanuel Macron en visite à Montpellier. patrick aventurier-POOL/SIPA

Souvent Macron varie, (bien) fol (est) qui s’y fie.

Lundi matin, dans Le Figaro, le président de la République, martial, avait endossé son uniforme bleu de premier flic de France. Il arborait ses policiers sur le terrain et ses places de prison.

Mais la veille, un autre Macron s’était adressé à la télévision américaine CBS, expliquant que notre histoire coloniale nous pesait encore, et qu’il lui fallait «déconstruire l’histoire de France» pour réconcilier les mémoires antagonistes.

Le lendemain matin pourtant, dans Le Figaro, il rejetait les concepts de la pensée décoloniale – «privilège blanc», «racisme systémique», «violences policières»– qu’il avait béni devant les caméras de CBS.

Il est vrai qu’il parlait à la télévision en anglais et en français dans Le Figaro. Peut-être croyait-il que les Français ne sauraient pas ce qu’il avait confié aux Américains. Peut-être prend-il les «Gaulois réfractaires» pour des imbéciles, ignares en langues étrangères. Ou peut-être a-t-il pris la mauvaise habitude de dire à chaque public auquel il s’adresse ce qu’il veut entendre.

Cynisme ou ingénuité, Emmanuel Macron – comme ses prédécesseurs, d’ailleurs – croit que la parole – la communication, dit-on dans les hautes sphères – est «performative», qu’elle vaut l’action. Écartons tous les faits, comme disait Rousseau: le laxisme de la justice, l’excès de procédure qui envahit le travail policier, le peu d’autorité du ministre de l’Intérieur court-circuité par les syndicats, ou encore la mauvaise organisation de la police qui fait que les effectifs annoncés sont loin de correspondre aux effectifs sur le terrain.

Macron refuse de voir le lien étroit entre délinquance, violence, insécurité et immigration. Il est impuissant face à l’immigration illégale et ne touche pas aux mécanismes d’une immigration légale massive.

Enfin, il continue de penser – selon les schémas mentaux progressistes des années 1980 – que ce sont les discriminations que subissent les jeunes issus de l’immigration qui engendrent frustrations et violence, alors qu’à l’inverse, c’est le refus d’assimilation qui constitue une autodiscrimination, et que c’est la violence de certains des nouveaux arrivants qui fait fuir les Français de souche. Ensuite, tout le monde se plaindra du manque de diversité!

À LIRE AUSSI :Éric Zemmour: «Cinq ans après, Emmanuel Macron est seul, malgré son parti En marche»

Ce même lundi, dans un faubourg de Montpellier, une femme voilée se plaignait au Président que son fils «croyait que le prénom Pierre n’existait que dans les livres». Personne n’a dit à cette mère dépitée que les «Pierre» existaient naguère dans les banlieues, mais qu’ils ont fui des cités «défrancisées» justement par les femmes voilées, les trafiquants de drogue (pour la plupart issus de l’immigration) et tous ces enfants que personne n’appelait plus Pierre, mais Mohamed.

Ce n’est pas en «déconstruisant» l’histoire de France – une histoire millénaire! – qu’on réconciliera et apaisera, mais au contraire en imposant un roman national français – et ses mœurs – à des populations venues d’ailleurs, qui auront alors le choix de s’assimiler ou de rentrer dans leur pays d’origine. Le grand sociologue de Harvard, Robert Putnam a expliqué que «plus il y a de diversité, moins il y a de confiance».

Contrairement à ce que croit Macron, la «diversité» n’est pas la solution, mais le problème.

**********************

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :