MEMORABILIA

Luc Ferry: «Khmers verts et haine des vieux»

Scroll down to content

Luc Ferry: «Khmers verts et haine des vieux»

CHRONIQUE – La stratégie de la haine d’EELV est d’autant plus déplaisante que les «boomers» peuvent être plutôt fiers de l’amélioration du monde à laquelle ils ont contribué, chacun à son niveau.

Par Luc Ferry. LE FIGARO. 5 mai 2021

Comme l’a écrit mon ami Jacques Julliard, il faudra bien un jour s’interroger sur «l’étrange dérive des Verts français qui semblent depuis quelque temps ne plus pouvoir ouvrir la bouche sans proférer une ineptie ou une insanité».À découvrir

Il est vrai que Julliard, comme l’auteur de ces lignes, n’est qu’un de ces affreux «boomers» (comprenez: les plus de 55 ans) que la campagne d’EELV en Île-de-France avait décidé de prendre pour cible avant d’être obligée de se rétracter. Comme le racisme et le sexisme, «l’âgisme», un phénomène qui, avec la pandémie, semble en pleine expansion, consiste à s’en prendre à toute une classe d’âge, à une catégorie entière de l’humanité dont les membres, pourtant tout aussi différents les uns des autres que les plus jeunes, sont considérés en bloc comme des ennemis, comme des coupables a priori, non pour ce qu’ils ont fait, mais pour ce qu’ils sont, à savoir des personnes (plus) âgées.

À LIRE AUSSI :Éric Zemmour: «Un baby-boomer au pays des Khmers verts»

Pour bien enfoncer le clou, les «visuels» de la campagne montraient des hommes et des femmes arborant des cheveux d’une blancheur immaculée et des sourires éclatants, signes qu’ayant profité de la vie, ils se moquaient désormais des générations futures. Comme si parents et grands-parents se fichaient éperdument de l’avenir de leurs enfants! Pire encore, si possible: EELV jetait en pâture le visage de trois personnalités: un politique, un intellectuel et un journaliste. Il ne s’agissait plus de débattre, d’argumenter même fermement, mais d’inciter à la haine et au lynchage. Je tairai le nom des «malheureux élus» pour ne pas me rendre moi-même complice de cette indignité, mais je note quand même au passage que deux d’entre eux sont juifs ce qui, apparemment, dans le contexte actuel, ne gâche rien. Devant le tollé suscité par ces dérapages, Julien Bayou a été contraint de faire marche arrière, de présenter des excuses, arguant qu’il s’agissait d’une maladresse de son parti et que lui-même n’y était pour rien, n’ayant pas validé cet aspect de sa campagne. Dont acte. Reste que ces regrets tardifs seraient autrement plus crédibles s’il n’avait lui-même retweeté les images en question!

Alors qu’elle se résumait encore dans les années 1970 à une secte gauchiste, l’écologie s’impose désormais dans tous les courants de la vie politique

On ajoutera que cette stratégie de la haine est d’autant plus déplaisante que les «boomers» peuvent être plutôt fiers de l’amélioration du monde à laquelle ils ont contribué, chacun à son niveau. Loin de se goinfrer sans penser à l’avenir, c’est grâce à eux que les libertés ont progressé comme jamais dans l’histoire de l’Occident. La condition des femmes, et cet exemple à lui seul pourrait suffire, y a changé davantage en soixante-dix ans qu’en sept siècles. Rappelons au passage qu’en 1990, l’homosexualité était encore définie par l’Organisation mondiale de la santé comme une maladie, ce qui aujourd’hui tomberait sous le coup de lois édictées par des «boomers». Les sciences, en particulier la biologie et la médecine, ont progressé comme jamais: grâce aux immunothérapies inventées par des «boomers», on guérit des cancers qui étaient mortels il y a dix ans encore, et nous devonsà l’intelligence de scientifiques, eux aussi pour la plupart des «boomers», d’avoir pu disposer en moins d’un an d’un vaccin contre le Covid, une performance sans aucun équivalent dans le passé. L’espérance de vie, qui n’était encore que de 63 ans en 1950, est aujourd’hui de 80 ans pour les hommes et de 85 ans pour les femmes!

À LIRE AUSSI :Éric Zemmour: «Vous avez dit (ou entendu): “OK Boomer”? Vous êtes dans le choc des mondes»

Qui oserait prétendre que ce n’est pas un progrès? Dans le domaine économique, le pouvoir d’achat par habitant a été multiplié en France par trois depuis 1950. Merci les «boomers»! Faut-il en outre rappeler, last but not least, qu’il y a, dans la classe d’âge que visent nos fondamentalistes Verts, des militants qui n’ont pas attendu M. Bayou pour fonder l’écologie politique dont il n’est qu’un modeste héritier? Alors qu’elle se résumait encore dans les années 1970 à une secte gauchiste, l’écologie s’impose désormais dans tous les courants de la vie politique.

Il est maintenant essentiel de comprendre qu’il existe une «autre écologie», le grand courant de l’écomodernisme et de l’économie circulaire dont j’expose les principes dans mon dernier livre, une philosophie de l’environnement qui, à la différence de celle des Khmers verts, ne cherche ni à instiller la haine entre les générations, ni à nous imposer une décroissance mortifère, pas davantage à briser les rêves d’enfant, à les priver de bateaux à voiles, de viande ou de sapin de Noël, mais à concilier croissance, progrès et souci de l’environnement. Il serait temps que les gens raisonnables commencent à s’y intéresser.

********************

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :