MEMORABILIA

Rokhaya Diallo, cette grande chercheuse américaine…

Scroll down to content
VALEURS ACTUELLES. 5 mai 2021



Rokhaya Diallo, futur Prix Nobel de la paix ? Au vu de sa trajectoire, on serait tenté d’y croire. La militante indigéniste et féministe a annoncé hier sur son compte Twitter la grande nouvelle… La prestigieuse université de Georgetown aux États-Unis l’a officiellement nommée pour intégrer un centre de recherche au nom pour le moins évocateur : Gender + Justice Initiative.

Dès la rentrée prochaine, Rokhaya Diallo deviendra une chercheuse résidente et interviendra notamment sur les questions de « justice raciale » au sein de l’institut.

Un établissement qui tente, depuis quelques années, de s’écarter de sa réputation “conservatrice” fondée sur les principes jésuites. Dans son communiqué, l’université se félicite d’ailleurs d’accueillir « la journaliste, écrivain et réalisatrice primée » en son sein. Sur son site Internet, l’école rappelle les plus grand faits d’armes de Rokhaya Diallo en France : son livre Comment parler du racisme aux enfants, ou encore sa présence parmi les 28 personnalités les plus puissantes d’Europe (Politico).

Après Assa Traoré honorée comme « Guardian of the year » par Time en décembre dernier, les Américains continuent de s’approprier nos grands “penseurs” racialistes.

S’ils pouvaient les garder, on ne leur en tiendrait pas rigueur…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :