MEMORABILIA

Une grande majorité de Français opposée à une sanction des militaires signataires de tribunes

Scroll down to content

Selon un dernier sondage commandé par le JDD et l’IFOP, six Français sur dix ne souhaitent aucune sanction même si les sympathisants insoumis et LREM sont plutôt favorables. 

Par  valeursactuelles.com. Publié le 13 mai 2021

Plus de six Français sur dix opposés à une sanction des militaires signataires de tribunes. Photo © ELIOT BLONDET-POOL/SIPAPartager cet article sur FacebookTwitterLinkedIn

La deuxième tribune de militaires publiée par Valeurs actuelles le 9 mai dernier a relancé le débat dans l’opinion politique sur la liberté de parole au sein de l’Armée. Dans ce nouveau texte, les signataires – qui se définissent comme des « hommes et femmes, militaires en activité, de toutes les armées et de tous les grades, de toutes les sensibilités – mettaient en garde contre une possible « guerre civile » et lançaient un appel pour « la survie de notre pays, de votre pays ».

A LIRE Tribune des militaires : Marion Maréchal signe à son tour

Et malgré les polémiques d’une partie de la classe politique, le gouvernement dénonçant notamment une « manœuvre politique d’extrême droite »un dernier sondage commandé par le JDD et l’IFOP en dit plus sur le positionnement des Français. En effet, en leur demandant leur avis sur les pétitions et dernières tribunes, 60% des personnes interrogées sont formellement opposées à ce que les signataires, soldats ou officiers de l’Armée française, soient sanctionnés.

Selon Frédéric Dabi, le directeur général de l’institut, l’analyse socio-démographique de cette étude montre que toutes les classes de populations sont massivement opposées à ces sanctions, « signe du caractère homogène de l’opinion ».

Les militants LFI et LREM pour

D’un autre côté, ce sont les militants insoumis et les sympathisants macronistes qui sont le plus favorables à des sanctions. Un positionnement qui s’explique peut-être par le « discours antimilitariste » côté LFI, souligne l’IFOP, et le discours anti-gouvernemental soutenu par les militaires dans leur tribune. Du côté du Rassemblement national, plus de sept personnes interrogées sur dix, réprouvent une quelconque sanction.

L’Institut de sondage note même que parmi la catégorie de population la plus favorable à des sanctions, seuls 49% le souhaitent absolument. Il s’agit des cadres supérieurs et des professions libérales. En revanche, parmi les plus favorables à des sanctions, on demande des sanctions fermes. Plusieurs personnalités de gauche notamment avaient demandé que les signataires de la première tribune, puis de la deuxième, soient sanctionnés. En début de semaine, dans une lettre, le chef d’Etat-Major, le général Lecointre, avait jugé « raisonnable » que les signataires « quittent l’institution ».

***********************

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :