MEMORABILIA

Sébastien Le Fol – Lettre ouverte à la droite

Scroll down to content

ÉDITO. La droite ne veut pas être la roue de secours d’Emmanuel Macron. Mais il lui reste à prouver qu’elle peut être un moteur pour le pays.

A gauche, Christian Jacob, patron de LR ; a droite, Renaud Muselier, president et candidat LR en Paca : bras de fer et psychodrame interne pour les regionales.
À gauche, Christian Jacob, patron de LR ; à droite, Renaud Muselier, président et candidat LR en Paca : bras de fer et psychodrame interne pour les régionales.© Alain Jocard/AFP, Nicolas Tucat/AFP

Par Sébastien Le FolPublié le 10/05/2021 LE POINT

Mesdames et messieurs de la rive droite, 

Finalement, vous ne méritez peut-être pas votre qualificatif historique de « droite la plus bête du monde ». Votre attitude face à l’OPA hostile d’Emmanuel Macron peut même donner quelques espoirs à vos électeurs. Vous avez serré les rangs. Certains d’entre vous, qui ne s’adressaient même plus la parole, ont signé des tribunes communes. 

L’opération en région Paca était, il faut bien le dire, assez grossière. Machiavel revisité par Les Pieds nickelés. Mais, par le passé, vous êtes tombés dans des chausse-trapes plus voyantes. Le président avait donc raison de tenter sa chance. 

Le spectacle offert ces derniers jours s’avère affligeant : destin d’une région décidé à l’Élysée, et annoncé par Matignon, candidate La République en marche traitée comme une potiche, Rassemblement national renforcé…

On éprouve des difficultés à comprendre les manœuvres présidentielles dans le Nord. Envoyer au combat le garde des Sceaux, Éric Dupond-Moretti, dans quel but ? Installer Xavier Bertrand comme premier opposant ? Provoquer sa défaite ? Ce qui signifierait la victoire de la liste de Marine Le Pen… La « pensée complexe » n’a pas fini de nous étonner.

Saurez-vous au moins profiter de ces choix hasardeux ? Rien n’est moins sûr. Vous ne manquez pas de bons candidats, Xavier Bertrand et Valérie Pécresse en tête, qui prospèrent en dehors du parti Les Républicains

Leur popularité actuelle devrait vous servir de leçon : vous les avez méprisés tous les deux. Ne vous moquez pas trop non plus de Michel Barnier : le Savoyard a de la ressource.

Vous auriez tout intérêt à vous mettre d’accord, le moment venu, pour soutenir sans réserve le mieux placé d’entre eux. 

Mais on cherche en vain « la vision ambitieuse, seule à même de mobiliser les énergies », souhaitée par Nicolas Sarkozy dans son dernier entretien au Point

Encore faudrait-il produire des idées pertinentes. Tout ce qui est sorti des cerveaux des Républicains ces derniers mois ne manque pas d’inquiéter : un étatisme démagogique. Vos électeurs seraient plus rassurés si vous confiiez votre programme commun à des gens comme Éric Woerth ou David Lisnard.

Un certain nombre d’intellectuels ou d’économistes mériteraient votre lecture attentionnée : Mathieu Bock-Côté (La Révolution racialiste et autres virus idéologiques)Claude Gamel (Esquisse d’un libéralisme soutenable) et d’autres.

Vous ne voulez pas être les roues de secours de Macron, mais il vous reste à démontrer aux Français que vous pouvez être un moteur pour le pays.

Votre devoir est de proposer une alternative au duel moral annoncé entre le Bien (Macron) et le Mal (Le Pen). Sinon, même en vous unissant, vous ne recréerez qu’un nouveau RPR : Rassemblement pour rien. 

*********************

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :