MEMORABILIA

Les soupapes de la nation

Scroll down to content
  
Jeudi 20 mai 2021 – Saint Bernardin
L’INCORRECT. 20 mai 2021
L’Edito.  Les soupapes de la nation.

Vous en avez peut-être entendu parler, mais des flics meurent en France.

Entre deux manifestations de gogos indigénistes et deux feux de poubelles à Stalingrad, des flics sont victimes de tirs de mortiers dans les banlieues, d’autres se font lyncher, d’autres se suicident, incapables de trouver une issue face à la pression. Pression du métier, pression du chiffre, pression imposée par une direction parfois schizophrène. Pour les sociaux-traîtres du parti de Mélenchon ce sont probablement des dommages collatéraux.

Pourtant la gauche devrait se soucier autant de ses policiers que de ses immigrés, puisque les policiers sont les premiers travailleurs sociaux, les premiers à plonger leurs mains dans la vase des villes, dans la boue des hommes. Les premiers à en souffrir chaque jour probablement lorsqu’ils rentrent chez eux et qu’ils doivent laver leur esprit des sanies de la journée.

Ordres, contre-ordres, procédures pesantes, désaveu des magistrats…jours miteux à explorer les âmes grises des cornaqués, à éplucher les vices malingres des suspendus de la société…tout en se trimballant une image unanimement détestable, car en France personne n’aime les flics, même pas nous les droitards – qui les jugeons bien trop souvent à la solde d’un gouvernement laxiste. Nous les anarcho-royco qui ne reconnaissons même pas la République, comment s’émouvoir pour ses séides en uniformes ?

Pourtant le flic est une soupape, une glissière de sécurité, une membrane de transmission. Pas étonnant qu’ils soient les premiers à calancher lorsque celle-ci périclite. Les premiers qu’on montre du doigt dès qu’un « producteur de musique » se faire houspiller dans une cage d’escalier.

La médiacratie, la société du divertissement ne font qu’encourager et érotiser la délinquance, tandis que nos fonctionnaires sont roulés dans la boue, moqués, humiliés…on ne compte plus les clips de rap tournés au nez et à la barbe des autorités, allant jusqu’à les conduire dans des traquenards simplement pour se payer une belle voiture de flic à l’écran…qui laisse faire ? Qui donne son assentiment en fin de parcours à ces démonstrations de force du gangstérisme ? La culture « urbaine » et le rap sont aujourd’hui les avant-gardes instrumentalisées de la délinquance et du remplacement des populations, et c’est la police, sur le front, qui en fait les frais.

Doit-on s’étonner dès lors que nos policiers en fassent le moins possible, à fortiori lorsqu’ils ont ordre de ne pas intervenir, si ce n’est pour faire du chiffre et verbaliser les honnêtes citoyens, les seuls qui soient solvables et qui paient consciencieusement leurs amendes ?

Doit-on s’étonner que le policier ait le visage de la France, c’est-à-dire celui d’une nation émasculée, terrorisée, gangrenée de l’intérieur ? Qu’il devienne lui-même, par capillarité, pourri par un système mafieux qui privilégie la corruption et le manque de discernement ?

Mille fois maudites soient les ordures Yann Moix, Kassovitz, Mélenchon et sa cohorte de petits bourgeois à crêtes de coq, maudits soient-ils pour leur haine de l’uniforme, pour leur haine de tout ce qui fait la France, ces fours à merde ont du sang sur les mains à force d’encourager les ratonnades de policiers, à force de se lamenter éternellement sur les Georges Floyd et autres martyrs fantoches du système victimaire.

Honte à eux et support total à nos policiers, qui sont malheureusement en première ligne de l’arrière-monde.

Ce triste monde inversé où l’on censure des défenseurs de la Nation et où une bande de sociaux traîtres francs-maçons comme la France Insoumise sont encore invités à des émissions de télé : c’est eux que l’on devrait dissoudre et sans attendre pour leurs atteintes répétées à ce qu’on nommait, il n’y pas si longtemps, la patrie. Mort aux traîtres et sus à l’ennemi intérieur. 

Par Marc Obregon

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :