MEMORABILIA

L’actualité du vendredi 21 mai 2021 – Valeurs actuelles.

Scroll down to content
Covid-19 : le chiffre des cas positifs surévalué par Santé publique FranceJeudi 20 mai, l’agence Santé publique France (SPF) a publié un communiqué affirmant qu’elle avait dû revoir sa méthode de décompte des cas positifs au Covid-19, qui surévaluait le nombre de malades. Une inexactitude s’expliquant par des failles dans le système SI-DEP, qui recueille l’ensemble des résultats des tests.En effet, lorsqu’un patient effectuait un test Covid-19, son résultat était attribué à un pseudonyme dans le but de protéger son anonymat. Le problème ? Certains patients s’étaient fait tester plusieurs fois sur une courte période et étaient comptabilisés comme autant de personnes différentes. Après avoir rectifié cette erreur, qui a perduré plusieurs mois, le taux d’incidence a automatiquement baissé de 12 %, le taux de positivité de 8 % et le nombre total de cas confirmés de 6 %. Les autorités sanitaires ont donc dû soustraire 350 000 cas fictifs du nombre total de contaminations.   

De son côté, SPF affirme que « la comparaison des indicateurs produits avec l’ancienne et la nouvelle méthode de pseudonymisation montre des courbes proches et des tendances similaires sans conséquence sur la dynamique de l’épidémie ». Si cette réponse tend à dédramatiser, la surestimation des malades a donc pu influencer les décisions — parfois liberticides — du gouvernement sur le sort de certains départements. Alors que l’administration française est souvent présentée comme étant infaillible, cette anecdote démontre une nouvelle fois que celle-ci n’est pas exempte de maladresses aux lourdes conséquences. 

Certains hommes politiques ont dénoncé cette grossière erreur de comptage. Le président des Patriotes, Florian Philippot, a appelé à la démission du ministre des Solidarités et de la Santé, Olivier Véran.  ÇA SE PASSE EN FRANCEL214 biberonnée aux subventions américainesLes Américains sont toujours dans les mauvais coups. La finance outre-Atlantique met la main à la poche pour venir en aide au combat antispéciste et anti-élevage. Après un premier chèque de 1,14 million d’euros en 2017 à l’association L214, Dustin Moskovitz a récidivé en novembre dernier avec un chèque de 1,22 million par l’intermédiaire de sa fondation privée, l’Open Philanthropy Project. L214 fait souvent du remous dans le monde agricole en s’infiltrant et en diffusant des images censées alerter l’opinion publique sur les conditions déplorables de l’élevage en France. Le lobbying américain vise ni plus ni moins à fragiliser l’élevage français, qui représente quand même 6,7 % du PIB de l’Hexagone. Le financier, cofondateur de Facebook, a aussi placé des pions au Good Food Institute, organisation internationale qui « fait la promotion de la viande, des produits laitiers et des œufs à base de plantes ainsi que de la viande cultivée comme alternative aux produits animaux conventionnels ». En clair, les États-Unis financent le véganisme en France. L’objectif est simple : faire de la propagande antispéciste alors que « 90 % [des Français] pensent qu’on peut manger de la viande et respecter le bien-être animal », selon un sondage Ifop pour FranceAgriMer. Mais les intérêts financiers ne sont jamais loin. L’Open Philanthropy Project espère bien tirer des bénéfices de la consommation de viande de laboratoire. De la fausse viande… Élections régionales : Éric Dupond-Moretti piétine dans les Hauts-de-FranceLa stratégie d’Emmanuel Macron était claire : semer la zizanie chez Les Républicains. En Provence-Alpes-Côte d’Azur, un baiser de Judas pour la tête de liste des Républicains, Renaud Muselier, a fait l’affaire. Dans les Hauts-de-France, tout ne s’est pas passé comme prévu. Depuis que le président sortant de la région, Xavier Bertrand, a assuré se présenter à l’élection présidentielle à condition de conserver son trône du Nord, l’ancien ministre du Travail est l’homme à abattre. Pour contrer une réélection, le garde des Sceaux, Éric Dupond-Moretti, est allé renforcer la liste de la majorité présidentielle guidée par Laurent Pietraszewski. Ce renfort n’a pas eu l’effet escompté, selon le dernier sondage Ifop-Fiducial. Aujourd’hui, la liste LREM stagne autour des 10 %. Loin devant, le Rassemblement national et Les Républicains bataillent pour la première place. La liste de Sébastien Chenu (RN) réunit 32 % des intentions de vote, quand celle de Xavier Bertrand arrive en tête avec 35 %. Le duel entre ces deux listes semble donc inéluctable. La liste LREM n’est pas invitée dans la course, l’effet Dupond-Moretti n’a pas eu lieu. ON CROIT RÊVER Le magazine Têtu dénonce une agression homophobe… mais ne précise pas que les agresseurs ont crié « Allahu akbar » !Sur Twitter jeudi soir, l’ancien porte-parole de Génération identitaire Damien Rieu était visiblement d’humeur taquine : « Bonjour Têtu, pourquoi cachez-vous à vos lecteurs que les agresseurs ont crié “Allah Akbar” ? Merci. » Deux jours avant, le trimestriel préféré de la communauté LGBT relayait des vidéos publiées sur les réseaux sociaux lundi dernier. On y voit un homosexuel être violemment frappé par un jeune homme, pendant que deux autres filment la scène, hilares. L’agression se déroule à Audernarde, petite ville de Belgique située à quelques kilomètres des Hauts-de-France. Sur son site Internet, Têtu précise que les trois agresseurs — depuis, arrêtés par la police — ont également jeté un drapeau LGBT dans l’Escaut, fleuve qui traverse la région. Le tout, en interpellant les internautes : « La journée des homos, qu’en pensez-vous ? » Problème, le magazine a sciemment omis de préciser que les auteurs ont également, à plusieurs reprises, crié « Allahu Akbar » en direction de la victime. Des propos clairement identifiables sur les vidéos reprises en intégralité sur les réseaux sociaux par des militants LGBT. Le trimestriel gay se voilerait-il la face sur le problème que pose la jeunesse musulmane à sa communauté ? LE TWEET DU JOURLA PHRASE DU JOUR « L’hymne des Bleus de Youssoupha est en accord avec nos valeurs pour lutter contre le racisme et promouvoir la diversité.  »Le football se politise à vive allure à l’approche de l’Euro 2021. Pour Roxana Maracineanu, ministre déléguée chargée des Sports, l’hymne de l’équipe de France de football créé par Youssoupha pour l’Euro 2021 n’a rien de choquant. Une réponse aux propos de Jordan Bardella à ce sujet. Hier matin, sur Franceinfo, l’eurodéputé RN avait estimé que « la France a cédé à la racaille ».AILLEURS DANS LE MONDEÉtats-Unis : un historien censuré pour sa vision “trop blanche” de l’histoireDix ans de travail, de recherche et de nuits blanches pour être censuré. C’est le sort qui sera réservé aux États-Unis à l’ouvrage The History Makers (“Ceux qui ont fait l’histoire”) de l’historien Richard Cohen de l’université de Jérusalem. La justification ? Du plagiat ? un manque d’objectivité historique ? des fautes d’orthographe ? Non. L’éditeur du livre, basé à New York, Random House, estime que les 750 pages de l’essai dépeindraient une vision trop blanche de l’histoire. Il argue que les chercheurs, scientifiques et écrivains noirs ou afro-américains ne sont pas assez représentés. Vision obtuse ou politisée du passé par l’éditeur new-yorkais ? Pourtant, le professeur de Jérusalem, qui décrit son livre comme « une exploration épique consacrée à ceux qui écrivent notre passé », l’a déjà largement remanié pour satisfaire aux exigences de son éditeur. « J’ai dû écrire plus, j’ai ainsi fourni 18 000 mots supplémentaires », a-t-il confié au Figaro. Malgré ces efforts, l’œuvre ne sera pas publiée aux États-Unis et le contrat de 350 000 dollars qui liait Richard Cohen et Random House a été rompu par la maison d’édition. Une décision assez incompréhensible puisque l’essai sera publié au Royaume-Uni le 25 juin. UN JOUR EN DICTATURE SANITAIREDarmanin intraitable avec le couvre-feu à 21 heuresHaro sur les terrasses. Alors qu’elles ont rouvert il y a peine deux jours et que les Français commencent à recouvrer une once de liberté, Gérald Darmanin s’est fait un malin plaisir de sonner la fin de la récréation. Comme si nos concitoyens n’avaient pas fait montre d’une discipline exemplaire lors de cette crise sanitaire. « Je crois que les Français sont très heureux de retrouver la vie d’avant et il est bien normal que nous puissions continuer à retrouver cette vie d’avant. Les policiers et les gendarmes seront d’une particulière sévérité. La Police nationale, la gendarmerie sont là pour appliquer les règles qui protègent nos concitoyens et que quelques-uns n’empêchent pas la vie d’avant de revenir », a rappelé le ministre de l’Intérieur. À croire que l’infantilisation risque de perdurer encore quelques mois. L’IMAGE DU JOURSanté publique France entame une campagne de propagande sur la transidentité On n’arrête pas le progrès. Santé publique France, administration sous tutelle de l’Avenue Duquesne, met à l’honneur les grands-mères “ouvertes d’esprit”. Il est important de souligner que ce câlin est fait au mépris de tous les gestes barrières. Face aux délires progressistes, à nous d’appliquer les restrictions sanitaires…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :