MEMORABILIA

[Goldnadel] En justifiant l’hymne au viol de Youssoupha, la ministre des Sports pulvérise tous les records

Scroll down to content

Les propos ignominieux de Roxana Maracineanu concernant l’appel au viol de Marine Le Pen, proféré par le rappeur, devraient lui valoir son limogeage immédiat, relève notre chroniqueur Gilles-William Goldnadel.     Par  Gilles-William GoldnadelPublié le 24 mai 2021 à 11h00  Mis à jour le 23 mai 2021 à 19h55

Roxana Maracineanu. Photo © Daniel Pier / NurPhoto / NurPhoto via AFPPartager cet article sur FacebookTwitterLinkedIn

Je n’entrerai pas dans le débat oiseux de savoir s’il était tolérable de désigner pour chanter l’hymne des Bleus à l’Euro 2021 de football un rappeur aux paroles meurtrières : « Je mets un billet sur la tête de Zemmour. » Anti- françaises : « J’ fais plus confiance à la France… et je m’en tape de tous ses rappels à l’ordre. Bientôt je me taille, dépenser l’argent de ses allocs » ; « Tu comprendras pourquoi on aime siffler la Marseillaise. » Racistes : « J’en veux aux blancs, cyniques et condescendants qui pensent que le monde ne se voit à travers les yeux de l’Occident. » Ou pire encore appelant au viol : « Comme dans ce rêve où ma semence fout en cloque cette chienne de Marine Le Pen. »

Je vais faire l’économie de ce débat-là où l’on va me soutenir qu’il faut séparer l’artiste de son oeuvre. Les artistes des César qui ont fait un sort à Polanski seront évidemment les premiers à y souscrire. Je ne suis certainement pas dupe de cette folie islamo-gauchiste suicidaire de vouloir pervertir et exciter un peu plus encore la jeunesse immigrée sur fond de rap violent et de promotion béate de la diversité racisée.

Mais il y a infiniment pire. Il y a ces propos de cette ministre des Sports, Roxana Maracineanu, qui ne s’est pas contentée de vanter le choix de Youssoupha  en déclarant extatiquement : « Youssoupha, c’est un rappeur qui est populaire, qui est engagé contre le racisme, qui a des convictions… Et qui parle aux jeunes… Il promeut la diversité dans cette chanson. La diversité de cette équipe de football qui se réunit autour d’un même maillot, d’un drapeau français c’est quelque chose de magnifique, cela correspond aux valeurs du football. »

Jusqu’à présent, ce ne sont que des niaiseries trop banales. Remarquons tout de même que la ministre ne se contente pas de se faire l’avocate de la séparation de l’artiste et de son hymne pour les Bleus, mais se fait également le chantre du chanteur.

Mais l’ignoble est ailleurs : lorsque sur France Info, on l’interroge sur l’appel au viol de Marine Le Pen, après cette simple précaution oratoire faiblarde : « Bien sûr quand on parle d’une femme de cette manière-là je ne peux que ne pas être d’accord », arrive la répugnante justification : « C’est aussi pour dénoncer les propos de Marine Le Pen en termes de racisme, de haine, qu’elle répand dans la société. » À ce moment précis, la ministre entre dans l’ignominie.

Il est évidemment remarquable mais sans surprise qu’aucune de ces gaucho-féministes qui dénoncent ordinairement les viols n’ont estimé devoir le remarquer.

Imaginez un seul instant qu’un chanteur blanc ait traité ainsi dame Roxana… Madame la ministre des Sports s’était déjà illustrée dernièrement en taxant un malheureux arbitre roumain de raciste – finalement blanchi – alors qu’elle était la mieux placée pour savoir qu’en roumain « negru » ne signifie pas « nègre » mais simplement « noir ».

En apportant une justification lamentable à l’injustifiable, la ministre s’est commise.

Dans une nation qui se respecte encore, elle serait immédiatement démise.

**************************

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :