MEMORABILIA

La Suisse tourne le dos à l’Union européenne

Scroll down to content
La Suisse tourne le dos à l’Union européenne




Coup de théâtre dans les relations entre la Suisse et l’Union européenne.

Mercredi 26 mai, le président de la Confédération, Guy Parmelin, a annoncé mettre fin aux négociations sur les relations de son pays avec Bruxelles.

Ces discussions diplomatiques portaient sur un accord institutionnel relatif au marché commun. Depuis 2014, la Suisse et l’Union envisageaient d’établir un cadre juridique afin d’accélérer les échanges entre les deux parties.

Néanmoins, le ministre des Affaires étrangères suisse, Ignazio Cassis, a déclaré que « ce traité aurait apporté un changement fondamental dans les relations entre la Suisse et l’Union européenne ». De son côté, la Commission européenne a déploré cette décision compte tenu « des progrès réalisés au cours des dernières années ».

Les désaccords ont porté sur la protection des salaires suisse ainsi que l’immigration.

En Suisse, le camp du “non” a refusé le fait que les citoyens de l’Union aient accès aux mêmes régimes d’aide sociale que les Suisses. Les opposants à cet accord ont également craint une « immigration vers l’aide sociale ».

En ce qui concerne la question des salaires, la Suisse a souhaité protéger son haut niveau de salaires et empêcher toute forme de dumping social.
Une mesure en adéquation avec la ligne eurosceptique du parti au pouvoir, l’Union démocratique du centre (UDC).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :