MEMORABILIA

Ivan Rioufol: «Comment la France abîmée peut renaître»

Scroll down to content

 Réservé aux abonnés

CHRONIQUE – Il faut être indifférent aux réalités pour ne pas voir l’asphyxie du pays sous le poids d’un peuplement qui ne s’intègre plus.

Par Ivan Rioufol. LE FIGARO. 3 juin 2021

Par ici la sortie: une renaissance est possible pour la France abîmée. Mais le temps presse ; il est minuit moins cinq. Le réveil n’est envisageable qu’au prix d’une libération intellectuelle, d’une révolution des comportements, d’un refus assumé de la décadence. L’urgence est de rejeter le masochisme et l’hébétude, ces poisons de la politique. Masochisme quand Emmanuel Macron reconnaît la«responsabilité» de la France au Rwanda, même s’il ne prononce pas d’excuses, dans le génocide interracial dont elle n’a pourtant pas été complice ; cette tragédie ethnique n’a concerné que les seuls Hutus et Tutsis. Hébétude, quand le chef de l’État justifie, dans le JDD, «une immigration légale dont nous avons besoin pour notre économie» ; il faut être indifférent aux réalités pour ne pas voir l’asphyxie du pays sous le poids d’un peuplement qui ne s’intègre plus. Ce cauchemar peut cesser, si les Français le décident.À découvrir

À LIRE AUSSI :Ivan Rioufol: «Chronique d’un système à bout de souffle»

L’indignation est le meilleur ressort. Elle gagne peu à peu l’opinion anesthésiée. Mais il y a encore bien des efforts à accomplir. Rares auront été les protestations après l’attaque par des «antifas», samedi à Paris, d’une procession catholique autorisée. Le cortège, mêlant enfants, scouts, mères de famille et personnes âgées, voulait rendre hommage aux otages religieux tombés, il y a 150 ans, sous les balles des communards. Les fidèles, traqués par l’extrême gauche, ont dû s’abriter dans une église, dans l’indifférence de ceux qui ne veulent protéger que l’islam. À Hambourg (Allemagne), la veille, des islamistes du groupe Muslim Interaktiv paradaient en uniforme noir, dans un ordre militaire s’inspirant du Hamas et des fantômes du nazisme. Angela Merkel fut louée en 2015 par les naïfs pour avoir ouvert son pays, miné par la honte hitlérienne, à 1 million de réfugiés musulmans syriens…

L’entre-soi

Dans cette atmosphère irrespirable, l’intelligentsia laisse à d’autres le soin d’ouvrir les fenêtres pour faire passer l’air libre. Déjà, en 1932, Paul Nizan notait (Les Chiens de garde): «Nous vivons dans un temps où les philosophes s’abstiennent. Ils vivent dans un état de scandaleuse absence (…) La philosophie est en fuite.» Trop rares sont les intellectuels qui osent rompre avec le suivisme des belles âmes, ignorantes de la vie des gens ordinaires. Les exceptions sont autantdebonnes nouvelles. Ainsi en est-il de Nathalie Heinich, sociologue au CNRS, qui dénonce (1) l’entre-soi du militantisme académique, qui a «contaminé» la recherche et promu les esprits faibles. Le «monde intellectuellement exsangue», que décrit celle qui accuse le sociologisme de «déni politiquement correct du réel», est celui de la plupart des «élites»: elles récitent leurs contre-vérités en s’autocongratulant.

Ce sont surtout les Français qu’il faut entendre. Macron sera-t-il réceptif à leurs inquiétudes? Mercredi, il a entamé, dans le Lot, son «tour de France des territoires», qui prévoira deux étapes par semaine. Son entourage le dit «content» de sa gestion de la crise sanitaire (Le Figaro, mardi). Le président aurait même appelé à ne pas céder au «triomphalisme». Mais cette euphorie est déplacée: sa contagion est peu probable, passé le plaisir retrouvé du verre en terrasse. Le monde parisien s’est coupé de la province.

Dans sa critique de la «calamité écologique» que représentent les éoliennes imposées d’en haut, Stéphane Bern, avocat du patrimoine, a raison de rappeler que les ruraux refusent de voir leurs paysages défigurés. Les autorités confirment leur mépris des classes moyennes quand elles interdisent depuis mardi les vieux véhicules diesel dans le Grand Paris et 79 communes d’Île-de-France.

Folle immigration

La renaissance de la France abîmée passera, préalablement, par une remise en question de la folle immigration. L’islamiste Ndiaye Dieye, qui a blessé au couteau une policière vendredi dernier dans le commissariat de La Chapelle-sur-Erdre (Loire-Atlantique), a été présenté par le ministre de l’Intérieur comme «un Français né en France». Il est vrai que Gérald Darmanin assure «être à 100 000 lieues de faire le lien entre insécurité et immigration». Mais cette posture insulte le sens commun. Il y a, d’évidence, un lien entre délinquance et immigration. Ce lien est même «avéré au-delà de tout doute raisonnable», selon le dernier rapport de l’Institut pour la justice, rédigé par Laurent Lemasson. Au 1er octobre 2020, les étrangers représentaient 24 % des détenus, avec une surreprésentation des Africains et des Nord-Africains. Si les statistiques ne permettent pas de différencier les nationaux, les observateurs reconnaissent que les populations issues de l’immigration – ces Français nés en France de Darmanin – sont majoritaires dans les maisons d’arrêt. Contrôler les frontières n’a rien d’insurmontable. Pourquoi attendre?

À LIRE AUSSI :Ivan Rioufol: «La France oubliée, pivot du monde d’après»

Le pouvoir, qui jure vouloir protéger les gens en appelant à la vaccination, ne fait rien face à l’hyper-violence dont chacun peut être la cible. L’Insee comptabilise une violence gratuite toutes les quarante-quatre secondes. Elle est majoritairement le fait de jeunes immigrés ou issus de l’immigration. Une jungle s’est ouverte à la loi du plus fort, dans un refus de se soumettre à toute contrainte. Le docteur Maurice Berger, pédopsychiatre auprès de mineurs ultra-violents, témoigne (2): «35 % des mineurs délinquants sont insensibles à la rencontre avec l’appareil judiciaire». Il y aurait un refus d’obtempérer toutes les 30 secondes. Pour le Dr Berger, les délinquants reproduisent des comportements ethniques, tribaux, claniques incompatibles avec la société occidentale: «Ils ne savent pas ce que c’est d’obéir.» Il dit aussi: «On comprend pourquoi certains quartiers sont qualifiés de “sensibles”: ils sont intolérants à toute forme de contrainte.» Il propose de rétablir des courtes peines de prison (quinze jours), de suspendre le regroupement familial, d’expulser tout mineur étranger délinquant, de se retirer temporairement de la Convention européenne des doits de l’homme, etc. Est-ce si compliqué?

À Cergy (Val-d’Oise), la communauté africaine s’oppose à la communauté maghrébine, après les insultes d’un homme à une femme qu’il a traitée de «sale noire»«Nous les Algériens on vous a vendus comme du bétail pendant 800 ans». La «France raciste» n’est pas celle que dénoncent les culpabilisateurs professionnels.

(1) «Ce que le militantisme fait à la recherche», Tracts Gallimard.

(2) «Faire face à la violence en France», L’Artilleur.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :