MEMORABILIA

L’ALVARIUM PERQUISITIONNÉ : L’ÉTAT TAPE SUR LA DROITE IDENTITAIRE

Scroll down to content

Le local de l’Alvarium a été perquisitionné pour un « vol de drapeaux » effectué par certains de ses militants il y a près de six mois. Preuve s’il en fallait d’autres que le ministère de l’Intérieur redouble de zèle contre la droite identitaire.

PartagePartager sur facebook Partager sur twitter Partager sur linkedin Partager sur email

© Telegram Alvarium

Pour ceux qui ne connaissent pas l’Alvarium, ce centre communautaire d’actions sociales et culturelles angevin se définit sur son site comme une « communauté et un lieu de réunion convivial et militant ». Cette association résolument identitaire promeut la « défense du patrimoine et redécouverte de la culture locale, française et européenne, distributions hebdomadaires de vêtements et de nourriture, organisation de conférences, activités sportives, initiatives communautaires (potager, bons plans, emplois), activisme politique pour l’éveil des consciences, pèlerinages enracinés, etc ».

Après s’en être pris aux associations islamistes il y a quelques mois, Gérald Darmanin veut montrer patte blanche à la gauche et tape sur la droite identitaire, établissant par là un parallèle des plus scandaleux entre les deux

Depuis quelques jours, l’association fait parler d’elle. Mercredi 2 juin, des policiers débarquent au local au motif que des militants ont volé des drapeaux français et européens il y a de cela six mois dans des mairies ou gendarmeries. Sept jeunes hommes subissent le même sort à leur domicile et sont placés en garde à vue. Dans un contexte d’offensive générale contre les mouvements identitaires, cela n’a rien d’une surprise : après s’en être pris aux associations islamistes il y a quelques mois, Gérald Darmanin veut montrer patte blanche à la gauche et tape sur la droite identitaire, établissant par là un parallèle des plus scandaleux entre les deux. Pourtant, le local a été plusieurs fois attaqué par les antifas. Tags, menaces d’incendie, tentatives de cambriolage : le groupe a été obligé de mettre en place des gardes, de quoi faire perdre aux jeunes militants quelques heures de sommeil. Ses membres ont notamment dû se défendre contre des antifascistes venus attaquer le local pendant une garde.

Du vol de drapeau qui a engendré la perquisition, le chef de l’Alvarium Jean-Eudes Gannat nous explique qu’il a eu lieu loin du local, et que l’association n’est donc aucunement responsable de la bêtise de certains de ses militants, d’autant qu’elle rassemble plus de 130 adhérents. Surtout, plusieurs des accusés n’appartiennent pas à la structure associative : sur sept interpellés, quatre seulement sont adhérents. Si le chef assure avoir sanctionné les militants – trois ont été suspendus et le dernier interdit de revenir au local, il compte bien les « soutenir moralement » face à une justice qui s’acharne sur les jeunes hommes du fait de leurs opinions politiques.

Lire aussi Procession catholique attaquée à Paris

Dans l’Alvarium même, aucun drapeau n’a été retrouvé. Les avocats de Jean-Eudes Gannat s’informent également sur la légalité de la perquisition « effectuée sans notre autorisation écrite et hors des délais de flagrance ». Si les soupçons d’illégalité sont vérifiés, ils comptent bien agir en conséquence devant les tribunaux.

Le chef de l’Alvarium, également candidat aux départementales du canton de Segré dans le Maine-et-Loire, dénonce aussi « l’ampleur du dispositif policier pour un délit mineur » qui s’inscrit dans une « machination politique en période électorale ». L’un des policiers aurait d’ailleurs affirmé de Jean-Eudes Gannat à l’un des militants : « On sait tout sur sa vie ». De là à dire que l’État persécute cet organisme dénonçant l’immigration massive, et favorisant les sans-abris français  ? Les policiers ont en tout cas pris en photo la bibliothèque de l’Alvarium dans l’espoir d’y dénicher quelques titres sulfureux. Raté, messieurs.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :