MEMORABILIA

«Pour Emmanuel Macron, gare aux faux-semblants» !…

Scroll down to content

 Réservé aux abonnés

Par Yves Thréard. LE FIGARO 11 juin 2021

Yves Thréard. Le Figaro

L’omniprésence présidentielle dans l’actualité est presque devenue un usage républicain. La réduction du mandat à cinq ans et l’ultramédiatisation l’ont encouragée. Par goût et par tempérament, Nicolas Sarkozy et François Hollande l’ont pratiquée sans limites. Le premier était sur tous les fronts ; le second avait le commentaire quasi quotidien. En cela, Emmanuel Macron est le digne héritier de ses deux prédécesseurs. À sa façon, démultipliée!

La semaine du FigaroVoxNewsletter

Le samedi

Retrouvez les chroniques, les analyses et les tribunes qui animent le monde des idées et l’actualité. Garanti sans langue de bois.S’INSCRIRE

Ainsi, jeudi, a-t-il inauguré l’Hôtel de la Marine à Paris dans la matinée, puis déjeuné avec l’équipe de France de football à Clairefontaine, avant d’annoncer, dans la soirée, un allégement de notre présence militaire au Sahel. Trois messages de nature différente en une même journée, mais pour une unique intention, politique, bien sûr.

À moins d’un an de la présidentielle, celle-ci est assez simple à deviner. Le chef de l’État chercherait-il aussi à faire oublier les régionales, où sa majorité risque fort de boire la tasse? Peut-être, mais alors pourquoi avoir envoyé autant de ministres se brûler les ailes dans les urnes? Il se plaît à rappeler que ce sont des élections locales, mais leur donne un retentissement national… Tel est le «en même temps» macroniste, qui défie parfois la logique du commun des mortels et provoque souvent le tournis.

La saturation médiatique, destinée à empêcher l’adversaire d’exister, expose pourtant son auteur à un grand danger. En politique, dire et promettre sont choses faciles. Plus difficile est d’être entendu et compris. Plus compliqué encore, de passer à l’action et de mettre en œuvre. Ainsi en est-il, par exemple, de la «mère des réformes», celle des retraites et de ses cinquante nuances.

Annoncée, lancée, puis écartée, la voici qui réapparaît dans le paysage. Si l’opération ne vise qu’à occuper le terrain, à «amuser» la galerie, elle divisera inutilement le pays. Et, à l’heure du bilan, les faux-semblants ne trompent personne…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :