MEMORABILIA

« BRESSUIRE L’AFRICAINE »…

Scroll down to content

Nous nous sommes rendus à Bressuire, qui jadis fut sans aucun doute une charmante petite bourgade des Deux-Sèvres, mais qui désormais – grand remplacement oblige – est une véritable Afrique en plein Poitou.

PartagePartager sur facebook Partager sur twitter Partager sur linkedin Partager sur email

© Romée de Saint Céran pour L’Incorrect

J’invite les lecteurs de L’Inco à aller visiter Bressuire. Deux-Sèvres. 20 000 habitants. Joli château ! Belle promenade à faire autour. Belle église aussi. Fresques. Incarnation du Seigneur. Ah ouais, vraiment ! Et puis il y a les rues de Bressuire. Et sa population. Car Bressuire est devenue une ville africaine. Bressuire. L’Afrique du Poitou ! Vous vous promenez dans les rues de Bressuire un samedi après-midi, vous ne voyez que des Africains. Il n’y a que ça ! Même pas trop d’Arabes. Des noirs. Uniquement des noirs. Toutes les nuances de noir.

Bressuire a la chance de compter une association, l’Arddib (l’Association pour la reconnaissance et la défense des droits des immigrés en Bocage) qui s’occupe des migrants. Que des grands cœurs ! Il doit bien y avoir des chrétiens dans le lot. Ils font des « cercles de silence » dans le centre de Bressuire. Place Notre-Dame. Pour sensibiliser les pécores du coin. Les « de souche » qui ne comprennent rien au malheur des autres. La Méditerranée. La guerre. Terrible ! Le pécore, ça ne connaît que son tas de fumier. Ce n’est jamais assez « éduqué à accueillir ». Le Migrant. Le « mieux que tout le monde ». Le « Sel de la Terre ».

C’est écrit dans le ciel. Bressuire va lentement devenir Kinshasa, un soir de fin de ramadan

Ce qu’il y a de marrant à Bressuire, c’est sa maire. Elle s’appelle… Emmanuelle Ménard ! Comme la députée et femme de Robert. Celle de Bressuire est « divers droite ». Tendance Muselier sûrement, parce qu’elle paraît plus « divers » que « droite ». En 2020, elle a été élue à 76 %, c’est dire si les Bressuirais en voulaient de la Ménard ! Premier mandat. Depuis son investiture, il s’en est passé des choses dans la ville. Agressions. Nuits de violence. L’été dernier a été « agité » selon Ouest-France. Tiens, en juillet, Simone Reveau, mamie de 84 ans, a été violée et tuée à son domicile. Emmanuelle Ménard a bien répété qu’il fallait éviter toute « stigmatisation ». Et bien se tartiner le fion au padamalgam. 

Ce n’est pas moi qui me laisserais aller à ce genre de dérive. Ah non ! Les heures les plus sombres de notre histoire ! Car les deux suspects, de 22 et 29 ans, sont Français ! Plus français que Guillebon qu’est à moitié breton. Ce sont des Français de Mayotte ! C’est dire ! Ils doivent s’appeler Pierre et Paul, comme tous les Mayottais. Hein ? Hein ? « Il ne faut pas relier [ce crime] à une communauté en particulier. On a aussi eu par le passé d’affreux criminels originaires de la métropole. Ce qui est survenu n’est pas lié à une couleur de peau ou à une origine », avait notamment déclaré Emmanuelle Ménard à la presse locale. Oui ! Ça, c’est une position morale et citoyenne ! Et républicaine !

Lire aussi : Sébastien Chenu, le vrai candidat de la Macronie ?

Hélas, malgré toute la républicanerie de sa mairesse, une catastrophe va arriver à Bressuire. C’est écrit dans le ciel. Bressuire va lentement devenir Kinshasa, un soir de fin de ramadan. Est-ce que vous comprenez que la situation y est indémerdable ? Que tout ce petit monde va s’enkyster, faire des gosses, ramener tous les cousins de la savane. Et là, il faudra se coller du vivre-ensemble en suppos pour ne pas voir une infime relation entre délinquance et immigration. Avoir ramené autant d’immigrés extra-européens dans une petite ville comme Bressuire, c’est irresponsable. C’est criminel. C’est un assassinat par Cerfa interposé. Un jeu de rôle géant pour faire découvrir aux Deux-Sèvres la douceur de vie dans un bidonville du Nigeria.

J’ai parlé à des Bressuirais de souche. Pas contents. Apparemment, l’un des maires précédents était un gauchiste de compétition. Il avait déjà bien engagé la dérive. On me parle aussi de la responsabilité de Ségolène Royal. De Macron. Des « associations ». De l’école publique « où il n’y a plus que deux blancs dans certaines classes ». Depuis cinq ou six ans, il apparaît clairement qu’il y a une accélération de l’histoire à Bressuire. Un turbo-badaboum migratoire. La ville est submergée. Il en arrive à pleine brouette tous les jours grâce aux bons offices des assos au grand cœur. Les femmes sont interpellées en pleine ville par des Pierre et des Jacques leur demandant « mais qu’est-ce que vous faites là ? Vous n’êtes pas voilées, vous n’êtes pas accompagnées, vous n’avez pas à sortir dans la rue à cette heure ! » Hélas, tout cela va mijoter tranquillou et dans quelques années, on parlera de Bressuire jusqu’au Groenland. Comme l’exemple de ce qu’il ne fallait surtout pas faire. Comme l’illustration d’un aveuglement idéologique. Bressuire, c’est une catastrophe annoncée !

Pellan exagère ? Allez voir sur place ! TGV direction Deux-Sèvres ! C’est bien simple, le rédac’chef de L’Incorrect s’engage à rembourser sur ses deniers personnels votre abonnement si vous voyez plus de 20 % de blancs dans le centre du bourg un samedi après-midi ! Promis sur le Coran ! Par ailleurs, j’engage les lecteurs à surveiller les scores du RN aux prochaines élections dans cette ville. En 2017, Macron y avait été élu avec 76,11 % au deuxième tour. Après cinq ans d’amour, de charia et de multi-culturalisme appliqué, je suis impatient de voir les scores de Marine à la présidentielle de 2022… Avant de partir de Bressuire, je passe à l’église. La première ligne du document paroissial de lancement des Deniers de l’Église est en écriture inclusive. Ah, il y a ça aussi. Mon Dieu, pardonnez-leur, ils ne savent pas ce qu’ils font.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :