MEMORABILIA

Face à la progression du variant Delta, la France doit-elle revoir sa liste des pays en « rouge »?

Scroll down to content

Le gouvernement a établi une liste de pays « rouges » et « verts » comprenant notamment des mesures de quarantaine obligatoires. Mais certains pays dans lesquels cette souche circule échappent encore aux strictes restrictions.

Durée : 4 minLes passagers en provenance des pays répertoriés comme zones rouges Covid-19 s'inscrivent aux tests à leur arrivée à l'aéroport Roissy Charles de Gaulle le 25 avril 2021.

Les passagers en provenance des pays répertoriés comme zones rouges Covid-19 s’inscrivent aux tests à leur arrivée à l’aéroport Roissy Charles de Gaulle le 25 avril 2021.

Par Valentin Ehkirch. publié le 25/06/2021. L’EXPRESS

-Faudra-t-il fermer un peu plus nos frontières pour éviter une quatrième vague de Covid-19 ? Royaume-Uni, Portugal, Russie… là où s’installe le variant Delta, la courbe des contaminations quotidienne augmente à un rythme inquiétant. Depuis quelques semaines, c’est en Afrique que cette souche, identifiée pour la première fois en Inde et qui pourrait être 60% plus contagieuse que la souche « britannique » (ou Alpha), fait des ravages. La semaine dernière, l’OMS soulignait que la République démocratique du Congo (RDC), la Namibie et l’Ouganda avaient enregistré leur plus haut nombre de cas hebdomadaires depuis le début de la pandémie. 

Pour éviter une importation de ces cas de Delta en France, une liste de pays classés « rouge » ou « vert » a été mise en place début juin. Dans les pays « verts », aucune circulation active du virus n’est observée et aucun variant préoccupant n’est recensé, dans les « rouges » le virus circule activement, et/ou des variants préoccupants sont identifiés. Cette liste « limite la venue en France quasi exclusivement aux citoyens français, avec des motifs impérieux et une quarantaine obligatoire mise en place à l’arrivée, qui fait l’objet d’un contrôle intransigeant par la police », rappelait mercredi le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal. Mercredi, trois nouveaux pays ont rejoint cette liste : la Russie, la Namibie et les Seychelles. Cela porte à 21 le nombre d’États et territoires faisant l’objet de restrictions strictes. S’y trouvent également l’Inde, le Brésil, ou encore la Bolivie ou l’Uruguay.  

Des pays oubliés dans les mesures

Mais est-ce suffisant, alors que ce variant est identifié dans de nombreux autres pays ? « Il y a une vague épidémique à Kinshasa (RDC), qui est potentiellement liée au variant Delta, et pourtant le pays n’est pas dans la liste rouge », s’étonne Renaud Piarroux, chef de service à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris et chercheur à l’Institut Pierre-Louis d’épidémiologie et de santé publique. Alors que la France avait été assez largement critiquée sur la question du contrôle des frontières au début de l’épidémie, le gouvernement s’était résolu fin avril à imposer des quarantaines obligatoires pour les voyageurs en provenance de l’Inde, le Brésil, l’Argentine, le Chili, l’Afrique du Sud, avant d’être étendues plusieurs autres pays. Pourtant certains échappent encore à cette mesure. Le Royaume-Uni, où le variant Delta est devenu majoritaire et entraîne une remontée des cas spectaculaire, est ainsi classé parmi les pays « orange ». Cette catégorie, qui comprend tous les pays qui ne sont pas inscrits dans la liste verte ou rouge, impose un motif impérieux aux voyageurs non-vaccinés ainsi qu’un test négatif avant le départ. Un auto-isolement est bien demandé mais il n’est pas obligatoire, et doit durer 7 jours. La Loupe, le podcastNouveau ! Ecoutez l’info de plus près
Le matin, dès 6hJe découvre gratuitement
LIRE AUSSI >> Face à la menace du variant Delta, une quatrième vague est-elle inévitable ?

« La problématique, c’est que ces listes sont relativement limitées et ne prennent pas toujours en compte des endroits où il y a des vagues épidémiques. Par exemple, cela fait assez longtemps que la Russie connaît des niveaux de contamination importants avec le variant Delta, pourtant elle n’intègre qu’aujourd’hui la liste rouge », se désole Renaud Piarroux. Le protocole français comprend-il des trous dans la raquette ? « On adapte nos règles en fonction du développement de la menace, si des mesures sont à prendre pour d’autres pays, évidemment que nous les prendrons, à ce stade, je n’ai pas d’information à vous communiquer », répondait Gabriel Attal mercredi à la question de la possible extension de ce dispositif au Royaume-Uni.  

Un contrôle à l’échelle européenne

Sur le territoire français, cette nouvelle forme du virus est bien là. Selon les dernières estimations, il représenterait un peu moins de 10% des nouvelles contaminations. Mais sa rapidité de diffusion pourrait le voir devenir majoritaire bientôt. Les projections du centre de contrôle des maladies européen estiment même que « 70 % des nouvelles infections au SRAS-CoV-2 devraient être dues à ce variant dans l’Union européenne d’ici début août et 90 % des infections d’ici la fin août ».  

Plus qu’à l’échelle nationale, c’est donc aux frontières de l’Union Européenne que devrait s’instaurer ce contrôle pour être réellement efficace. « L’Europe continentale pourrait avoir une politique de contrôle à ses frontières pour les rendre hermétiques aux pays où les variants circulent, mais cela implique de changer complètement la vision du gouvernement français et des pays d’Europe », estime Renaud Piarroux. Bref, l’Europe ne semble pas décidée à appliquer une politique « zéro Covid » et les mesures instaurées par la France sont plus « symboliques » qu’autre chose, juge encore l’épidémiologiste.  

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :