MEMORABILIA

Guerre d’Algérie : une trentaine de députés LR lancent un appel en faveur des harkis

Scroll down to content

Dans les colonnes du Journal du dimanche, une trentaine de députés Républicains, menés par Julien Aubert, adressent un appel au gouvernement visant à verser « une indemnisation spéciale » aux harkis. 

Par  valeursactuelles.com Publié le 4 juillet 2021

Julien Aubert en octobre 2020 © NICOLAS MESSYASZ/SIPAPartager cet article sur FacebookTwitterLinkedIn

Il y a près de soixante ans s’achevait, dans la douleur, la guerre d’Algérie. La signature des accords d’Evian, en mars 1962, y mettait un terme officiel, et promettait une issue heureuse aux harkis. La réalité fut toute autre, et plusieurs dizaines de milliers de ces Algériens qui avaient choisi la France furent abandonnés par le général de Gaulle, et massacrés par le FLN. Une blessure encore profonde, pour ceux d’entre eux qui purent rentrer en France, parmi lesquels nombreux demandent encore réparation. C’est ce combat qu’a décidé de porter Julien Aubert, député Les Républicains (LR) du Vaucluse, un département où les harkis et leurs descendants sont nombreux à vivre. Aux côtés de 32 autres députés des Républicains, il signe une lettre ouverte adressée au gouvernement dans les colonnes du JDD. Les accords d’Evian, rappellent les élus, « ont malheureusement été suivis d’une période de violences accrues » durant laquelle « entre 50 000 et 70 000 harkis ont été assassinés, en représailles de leur engagement » pour la France.A LIRE 26 anciens harkis élevés dans l’ordre de la Légion d’Honneur

Indignation sélective

« La France doit faire un geste fort de reconnaissance envers les descendants de ceux qui ont donné leur vie ou qui se sont engagés pour elle », écrivent les députés. Un geste que Julien Aubert et ses pairs comparent au rapport sur la mémoire de la colonisation rendu par Benjamin Stora au président Emmanuel Macron en janvier 2021. Les députés regrettent ainsi la « certaine sélectivité » des thèmes choisis par l’historien, frisant parfois le militantisme. Et Julien Aubert de citer, en titre d’exemple, « les attentats commis par le FLN contre les policiers » et « l’unilatéralisme » de la repentance – l’Algérie se gardant bien, de son côté, de s’excuser pour les horreurs commises par le FLN au cours du conflit. « L’apaisement entre les différents acteurs de ce conflit ne pourra se faire que si chacun a le sentiment d’avoir été considéré comme il se doit », affirment les élus Républicains, avant de conclure : « Aussi, Monsieur le Président, nous vous demandons aujourd’hui solennellement, pour les harkis et leurs ayant droit, une véritable réparation de ce qui leur a été infligé lors de cet accueil, qui passe par une indemnisation spéciale versée à l’occasion du soixantième anniversaire des accords d’Evian ».Lire les commentaires (13)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :