MEMORABILIA

Combien de fois encore faudra-t-il assassiner Samuel Paty ?

Scroll down to content
Un portrait du professeur Samuel Paty exposé sur la façade de l'Opéra de Montpellier le 21 octobre 2020, lors d'un hommage national au professeur décapité.

©PASCAL GUYOT / AFP

PONCE PILATE EST DE RETOUR

La Fédération des conseils de parents d’élèves se charge de cette triste besogne.

Benoît Rayski 6 juillet 2021 ATLANTICO

La FCPE tenait son congrès annuel à Albi. Cette organisation est puissamment orientée à gauche. Ce n’est pas un crime. Mais on ignorait que ses profondes pulsions l’orientaient vers l’abjection.

La preuve en a été donnée par Carla Dugault, la vice-présidente de la FCPE. Elle a déclaré que c’était l’école qui était responsable de la mort de Samuel Paty. Car, a-t-elle précisé, « l’école n’a pas su instaurer une laïcité pacifiée ». La laïcité n’a aucun besoin d’être pacifiée. Et de nos jours, il ne lui est pas interdit d’être offensive .

Si l’on comprend bien la « laïcité pacifiée » que la numéro deux de la FCPE appelle de ses voeux aurait voulu que Samuel Paty ne montrât point les caricatures de Mahomet. Il l’a donc un peu cherché, n’est-ce pas Carla Dugault ?

Nous avons la faiblesse de penser que la mort de Samuel Paty est imputable aux élèves musulmans qui l’ont dénoncé. A leurs parents qui ont alerté l’inspection académique. A son assassin. A l’islamisme. A l’Education nationale qui ne l’a pas soutenu. Aux parents d’élèves (de la FCPE ?) qui l’ont abandonné.

De cet assassinat, qu’elle consent à qualifier d’« atroce », Carla Dugault se lave les mains comme Ponce Pilate. Mais elle aura beau faire, elle aura toujours les mains sales…

Si l’on comprend bien la « laïcité pacifiée » que la numéro deux de la FCPE appelle de ses voeux aurait voulu que Samuel Paty ne montrât point les caricatures de Mahomet. Il l’a donc un peu cherché, n’est-ce pas Carla Dugault ?

Nous avons la faiblesse de penser que la mort de Samuel Paty est imputable aux élèves musulmans qui l’ont dénoncé. A leurs parents qui ont alerté l’inspection académique. A son assassin. A l’islamisme. A l’Education nationale qui ne l’a pas soutenu. Aux parents d’élèves (de la FCPE ?) qui l’ont abandonné.

De cet assassinat, qu’elle consent à qualifier d’« atroce », Carla Dugault se lave les mains comme Ponce Pilate. Mais elle aura beau faire, elle aura toujours les mains sales…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :