MEMORABILIA

Pour l’après-Barkhane, Macron mise sur l’alliance avec le Niger

 Réservé aux abonnés

Le chef de l’État, qui avait annoncé mi-juin la transformation de l’opération française au Sahel, en a précisé vendredi les modalités à ses partenaires.

Par Nicolas Barotte LE FIGARO. 9 juillet 2021

Emmanuel Macron lors d’une conférence de presse conjointe avec le président du Niger, Mohamed Bazoum, à l’occasion du sommet virtuel du G5 Sahel, au palais de l’Élysée, le 9 juillet à Paris. STEPHANE DE SAKUTIN/AFP

Après l’annonce mi-juin de la transformation de l’opération Barkhane, les partenaires de la France au Sahel étaient impatients de connaître les modalités de cette réorganisation. Vendredi, le chef de l’État, Emmanuel Macron, a été convié à une réunion virtuelle du G5 Sahel (Mauritanie, Mali, Burkina Faso, Niger et Tchad) pour en présenter les contours. Il s’est aussi entretenu en tête-à-tête avec le président du Niger, Mohamed Bazoum, qu’il recevait à l’Élysée. Côte à côte lors d’une conférence de presse, les deux hommes ont multiplié les mots d’amitiés l’un pour l’autre. Emmanuel Macron a salué l’élection «exemplaire» de son homologue. «Vous avez réussi la première transition démocratique», a-t-il souligné. Dans une région en crise où sévissent les groupes terroristes, d’al-Qaida à Daech en passant par Boko Haram, le Niger est en passe de devenir le nouveau pivot de la France.

PériscopeNewsletter

Le jeudi

Votre vigie sur le monde. L’actualité internationale, ses soubresauts et ses transformations, sous la lunette de Philippe Gélie.S’INSCRIRE

REGARDER LA VIDÉO :Sahel: la France va fermer des bases au nord du Mali d’ici début 2022, annonce Macron

Au Sahel, après le coup d’État dans le coup d’État au Mali et le décès d’Idriss Déby au Tchad, les partenariats traditionnels de la France ont été mis à mal. «Compte tenu de l’expérience des derniers mois, j’ai plutôt de la défiance», a déclaré Emmanuel Macron à propos du Mali, où interviennent aujourd’hui 5100 soldats français. La situation au Tchad est différente, a-t-il insisté: le pouvoir de transition a été confié librement par les autorités légitimes au fils d’Idriss Déby. «Une transition n’est pas une succession», a-t-il néanmoins rappelé. «La reconfiguration de notre présence débutera dès les prochaines semaines», a poursuivi le président de la République.

Elle sera achevée «début 2022». Les emprises au nord du Mali seront fermées, a-t-il redit, en citant «Kidal, Tessalit et Tombouctou». La France poursuivra ses actions de contre-terrorisme en s’appuyant sur les forces spéciales de la task force Sabre et les forces spéciales européennes de Takuba, auxquelles la France contribuera «de façon significative». La base française à Niamey, au Niger, «sera fortement musclée», a-t-il ajouté. C’est de là que sera commandée Takuba et que décolleront les capacités aériennes qui effectueront des missions «de réassurance» dans toute la région sahélienne. «Nous avons besoin de la France pour ce que nous n’avons pas», a abondé Mohamed Bazoum. «L’armée française n’a pas vocation (à faire le travail) à notre place», a-t-il indiqué.

À LIRE AUSSI :Après ses succès, l’avenir incertain de Barkhane au Sahel

Pendant toute la phase de transition, les effectifs de Barkhane ne diminueront pas, a précisé Emmanuel Macron en se refusant à donner plus de détails «pour des raisons de sécurité». Tout mouvement sur le terrain expose les troupes. Les forces de Barkhane craignent cette vulnérabilité. «À terme, nous aurons sur le dispositif entre 2500 et 3000 soldats», a confirmé Emmanuel Macron. L’action française pourra aussi s’appuyer sur des forces «sédentaires» comme celles stationnées en Côte d’Ivoire.

Les deux chefs d’État ont souligné l’extension de la menace terroriste vers le sud, ciblant les États côtiers du golfe de Guinée. Les groupes djihadistes ont abandonné leur projet de califat territorial au Sahel, assure Emmanuel Macron. Un élargissement du G5 Sahel n’est pas à l’ordre du jour, mais n’est pas exclu.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :