MEMORABILIA

Institut pour la Justice. Communiqué.

Scroll down to content


Pierre-Marie Sève de l'IPJ

Samedi dernier, dans une galerie marchande de Seine-et-Marne, un homme sénégalais de 62 ans a eu un différend avec un jeune vendeur Bouygues Télécom.

Il disait que sa facture était trop élevée et demandait un remboursement. Mais l’agence ne lui a pas accordé.

Mécontent, il est allé chercher un couteau dans sa voiture. Il est ensuite revenu pour poignarder les vendeurs. 

Un jeune de 21 ans a d’abord été très gravement blessé au thorax. 

Son collègue de 18 ans, Théo, a tenté de le défendre mais a été frappé plus gravement encore, directement au cœur.

Très grièvement blessés, les deux jeunes sont sortis de la boutique avant de s’effondrer au milieu du centre commercial. 

Si son collègue de 21 ans est aujourd’hui dans un état stable, le jeune Théo est décédé sur place

Héroïque pour avoir voulu défendre son collègue, il avait 18 ans et venait tout juste d’obtenir son baccalauréat.

L’agresseur est sénégalais et son titre de séjour allait expirer dans les prochains jours.
Il a été interpellé sur place.

Cette affaire est tragique. Mettez-vous à la place de la mère ou du père de Théo, le jeune homme décédé… 

Votre fils de 18 ans est parti le samedi matin pour son job d’été et il y est mort… 

Loin de ses parents, dans une galerie d’un centre commercial…

Cette affaire est un crève-cœur, elle est révoltante.

Dans quel genre de société peut-elle arriver ? 

Dans une société profondément malade. Une société profondément violente et chaotique.

Je vous le dis : en France, la violence est devenue un mode normal de règlement des conflits. 

Une facture de téléphone trop élevée et on poignarde, on frappe, on tue.

Hier encore, dans un train SNCF, un homme a demandé à des passagers de baisser leur musique. Il a été tabassé au milieu du train.

Et les statistiques confirment cette violence. Prenons deux indicateurs :  -C’est d’abord l’homicidité, indicateur créé par le criminologue Alain Bauer qui décompte les homicides et les tentatives d’homicide.C’est en hausse continue depuis 2013 et ce à un rythme jamais vu auparavant. Depuis l’an 2000, cet indicateur a explosé de 91% !  -Ensuite, ce sont les coups et blessures volontaires
Il y avait 105 000 coups et blessures en 2000, puis 200 000 en 2008 et enfin 260 000 en 2019… Cette situation n’est PAS normale et vous ne pouvez pas l’accepter.

Si la violence est devenue une mode normal de règlement des conflits, c’est parce que l’État l’a laissé faire. 

C’est parce que la Justice ne sait plus punir, ne peut plus punir.

Il faut :  –Réformer la politique d’immigration pour qu’elle soit rationnelle et non plus idéologique. -Enfin remettre les délinquants en prison. –Restaurer l’autorité.Qu’allons-nous attendre pour réagir ? Faut-il que la France devienne le Brésil ou l’Afrique du Sud ?

De votre côté, vous pouvez réagir en signant la pétition pour la construction de 40 000 places de prison supplémentaires. 

Sans prisons supplémentaires, nous ne pourrons pas mettre en prison les trop nombreux délinquants qui courent nos rues. JE SIGNE
LA PÉTITION
Comme la dernière pétition de l’Institut pour la Justice, je m’engage à la déposer au Ministère de la Justice et à les harceler jusqu’à ce que le ministère réponde.

Je compte sur vous ! Pour que cesse la folie violente en France !

Avec tout mon dévouement,

Pierre-Marie Sève 
Directeur général de l’Institut pour la Justice

Aidez-nous dans notre combat
Soutenez l’Institut pour la Justice



L’Institut pour la Justice est une association loi 1901 en faveur d’une Justice plus protectrice des citoyens et plus équitable vis-à-vis des victimes. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :