MEMORABILIA

Linda Kebbab: «Les guets-apens tendus aux policiers sont des crimes !»

Scroll down to content

FIGAROVOX/ENTRETIEN – Dimanche soir, trois policiers de la brigade anticriminalité de Créteil ont été visés par des tirs de mortiers d’artifice. Pour la policière, le manque de réponse pénale face aux attaques contre les forces de l’ordre est un échec de la politique gouvernementale.

Par Aziliz Le Corre LE FIGARO. 28 juillet 2021

Linda Kebbab est déléguée nationale de l’Unité SGP Police-FO. Elle a publié en 2020 aux éditions Stock Gardienne de la paix et de la révolte.À découvrir


FIGAROVOX. – Un policier d’une brigade anticriminalité a été brûlé lors de l’attaque au mortier de son véhicule de patrouille, dans le quartier Saint-Exupéry, à Bonneuil-sur-Marne (Val-de-Marne), dimanche en fin d’après-midi. Deux autres policiers présents dans le véhicule ont été blessés. Que vous inspire cela ?

Linda KEBBAB. – Je me garde d’utiliser les mots qu’on utilise comme représentant des forces de l’ordre habituellement : colère, dégoût, émoi… Ce qu’il s’est passé dimanche soir va bien au-delà de tout ça. C’est un événement symptomatique de ce qui se passe dans notre pays et de la haine viscérale qui se diffuse à l’encontre de notre profession.

Cette agression a eu lieu alors que mes collègues intervenaient pour un rodéo urbain. Le problème des rodéos est traité sous le seul prisme de la répression. Or, c’est une politique globale qui doit permettre de lutter contre ce phénomène : urbanisation, mise en place de moyens, prévention auprès des jeunes publics via des associations, mise en exercice de rodéos motos sur des pistes sécurisées, puis si cela n’est pas suffisant, répression et mise en œuvre d’une justice efficace.

Pire, nous sommes désormais souvent interpellés pour ces rodéos, mais nous avons la consigne de ne pas les prendre en chasse au risque qu’il y ait un accident. Et aussi pour éviter de mettre en dangers les agents de police. C’est un aveu d’impuissance… Nous nous sentons inutiles et inefficaces.

Les policiers ont été sollicités pour des rodéos urbains dimanche soir, ils étaient attendus par des hommes avec des mortiers entre les mains. On leur a tendu un véritable guet-apens.Linda Kebbab

Faut-il requalifier ces attaques sur les forces de l’ordre en tentatives d’assassinat ?

Les policiers ont été sollicités pour des rodéos urbains dimanche soir, ils étaient attendus par des hommes avec des mortiers entre les mains. On leur a tendu un véritable guet-apens.

L’article 222-14-1 du Code pénal prévoit que « lorsqu’elles sont commises en bande organisée ou avec guet-apens, les violences commises avec usage ou menace d’une arme sur un fonctionnaire de la police nationale, un militaire de la gendarmerie, un membre du personnel de l’administration pénitentiaire ou toute autre personne dépositaire de l’autorité publique, ou sur un sapeur-pompier civil ou militaire ou un agent d’un exploitant de réseau de transport public de voyageurs dans l’exercice, à l’occasion de l’exercice ou en raison de ses fonctions ou de sa mission, sont punies :

1° De trente ans de réclusion criminelle lorsqu’elles ont entraîné la mort de la victime ;

2° De vingt ans de réclusion criminelle lorsqu’elles ont entraîné une mutilation ou une infirmité permanente ;

3° De quinze ans de réclusion criminelle lorsqu’elles ont entraîné une incapacité totale de travail pendant plus de huit jours ;

4° De dix ans d’emprisonnement et de 150 000 euros d’amende lorsqu’elles n’ont pas entraîné une incapacité totale de travail pendant plus de huit jours.

Les mêmes peines sont applicables en cas de violences commises dans les mêmes conditions à l’encontre du conjoint, d’un ascendant ou d’un descendant en ligne directe ou de toute autre personne vivant habituellement au domicile d’une personne mentionnée au premier alinéa, en raison des fonctions exercées par cette dernière. »

Ces peines sont-elles appliquées ? Non, car la justice ne retient généralement pas le guet-apens, mais les seules violences en réunion, qui sont un délit, pas un crime. Pourquoi ? Parce qu’il y a une saturation des tribunaux et des cours d’assises ! Il y a donc quasi automatique un basculement en correctionnelle. La politique pénale est insuffisante et sous dotée, c’est un véritable aveu d’échec !

Le ministre de l’Intérieur s’est déplacé, nous le remercions, mais c’est à lui de mettre en place une politique pour y mettre fin. On ne peut plus dire que jeter volontairement un mortier dans une voiture, dans laquelle des policiers sont enfermés, n’est pas criminel !

Depuis quelques années maintenant, une petite délinquance s’est installée, le trafic de stupéfiants et maintenant les rodéos urbains.Linda Kebbab

Les policiers intervenaient pour un rodéo urbain, comme vous l’avez rappelé. Les victimes collatérales sont-elles les riverains ?

Je connais bien Bonneuil-sur-Marne, pour y avoir travaillé plus de sept ans. Les familles sont installées depuis des décennies, les habitants se connaissent. Bonneuil-sur-Marne compte 76,90 % de logements sociaux, mais malgré les grands ensembles, un véritable esprit de village existe.

Cette ville n’a pas de commissariat propre et dépend de Créteil. Les questions de sécurité y sont lointaines pour les habitants. Nous organisons des patrouilles sur la commune, mais il n’y a pas de service de sécurité sur place. Or, depuis quelques années maintenant, une petite délinquance s’est installée, le trafic de stupéfiants et maintenant les rodéos urbains. Certains se plaignent d’une gêne permanente, jour et nuit, soit les riverains ne peuvent pas dormir, soit ils ne peuvent pas profiter de l’espace public. En plus de vivre dans une certaine précarité sociale et économique, les riverains doivent subir toute l’année ces nuisances… Dimanche, j’ai eu l’information très vite et j’ai pu lancer l’alerte, mais en réalité cela arrive toutes les semaines.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :