MEMORABILIA

Un tiers des détenus sortant de prison récidivent dans l’année, selon le ministère de la Justice

Scroll down to content

Une étude statistique commandée par le ministère de la Justice révèle que, dans l’année qui suit leur libération, près d’un détenu français sur trois récidive. 

Par  valeursactuelles.com. Publié le 29 juillet 2021

Maison d’arrêt de Fleury-Mérogis © ERIC DESSONS/JDD/SIPAPartager cet article sur FacebookTwitterLinkedIn

L’étude a été publiée jeudi 29 juillet, dans le bulletin mensuel d’information statistique de la justice. Elle révèle, rapporte France Info, que le système carcéral français lutte à grand-peine contre le fort taux de récidive de ses anciens pensionnaires. Selon une étude statistique menée sur près de 41 500 personnes majeures condamnées et incarcérées, sorties d’établissements pénitentiaires français en 2016, il apparaît qu’un peu moins d’un tiers des détenus français récidive dans l’année qui suit leur sortie de prison. Précisément, 31% des détenus sortis cette année-là ont été à nouveau condamnés pour une infraction. Et la réalité est sans doute bien pire : « Les infractions faisant l’objet d’un traitement judiciaire long peuvent toutefois ne pas avoir été prises en compte », entraînant « une sous-estimation probable de la récidive », avance le rapport.A LIRE Les prisons, grandes oubliées de la lutte contre la délinquance

Les voleurs plus concernés

Le rapport du ministère de la Justice précise un peu plus les choses. Selon lui, ce sont les auteurs de vols simples et de vols aggravés qui rechutent le plus (respectivement 43 et 39% des cas). Les moins concernés, plutôt logiquement, sont les auteurs de violences sexuelles (12%) et d’homicide (9%) — mais là encore, les délais des procédures, particulièrement longs dans ces circonstances, peuvent fausser les statistiques. Plus généralement, le profil du récidiviste moyen semble se distinguer : c’est un homme, jeune, qui a souvent été déjà condamné auparavant. Dernier point notable : les anciens détenus souffrant de troubles psychologiques et psychiatriques sont également plus enclins à récidiver. France Info précise également que les prisonniers ayant effectué un travail lors de leur peine sont moins susceptibles de commettre à nouveau des méfaits.

************************

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :